Tagged: sécurité

Sep 20

Pour l’amour du risque

A peine votre rentrée effectuée en 3e, on vous parle  « conseillère d’orientation », « découverte professionnelle », « stage »… de quoi ternir les souvenirs de  vacances et vous donner le bourdon… sauf si vous découvrez que votre quotidien peut ressembler à tout ce dont vous avez rêvé !

Le magazine Science et Vie junior répertorie chaque moi des métiers à découvrir par thème :

  • – les métiers des aéroports (juillet 2012)
  • – les métiers du courrier (septembre 2012)
  • et les métiers du risque le mois prochain.

Eh ! oui, si vous êtes casse-cou, vous pouvez prendre des risques en travaillant, mais êtes-vous le bon candidat ?

Pour être cascadeur, photographe de guerre ou démineur, il faut une bonne dose de sang-froid, une condition physique sans faille et des nerfs d’acier. En première ligne pour le risque, ces aventuriers restent dans l’ombre des « stars » : acteurs, journalistes, chefs militaires et ne connaissent pas la semaine de 35 heures. La passion les anime mais les places sont chères !

En revanche, les métiers d’actuaire et de risk manager touchent au même domaine sans vous exposer physiquement. Probabilités, statistiques, économie, géopolitique vous assureront une connaissance pointue de la gestion des risques pour les sociétés d’assurances ou les grandes entreprises.
Si vous souhaitez vous documenter, voici quelques liens :

Cascadeur     Reporter photographe     Démineur

0
comments

Fév 08

Internet, c’est ta vie, pas qu’un jeu !

Aujourd’hui, 8 février, l’accent est mis sur la place parfois dangereuse qu’occupent les mondes virtuels dans la vie des jeunes.

60 % des 9-16 ans se rendent sur Internet chaque jour ; les jeux en ligne occupent les 13-14 ans, tandis que Facebook réunit massivement les 16-17 ans. Entre cette vie en ligne et le réel, la frontière est poreuse et cela peut avoir des conséquences sur la construction de l’identité ou la manière de tisser des relations. Le programme du Safer Internet Day, c’est ici.

Des initiatives nationales (ateliers de sensibilisation), organisés par des animateurs et des enseignants, des messages relayés par des partenaires tels que la CNIL, Pédagojeux… mais aussi des clips vidéos et des jeux permettent de mobiliser les jeunes et leurs parents pour un Internet plus responsable. La vidéo 2011 :

Image de prévisualisation YouTube

0
comments

Jan 04

Internet, une utilisation responsable

L’outil d’enrichissement que constitue Internet n’est pas dénué de risques.   Nous avons déjà évoqué le téléchargement avec la loi HADOPI et le respect de la vie privée, avec les réseaux sociaux. Un autre phénomène, plus récent , le cyberbullyingcyberharcèlement– se traduit par des moqueries, des humiliations, des « intimidations » dans le milieu du travail mais aussi dans le milieu scolaire.

La volonté de nuire des agresseurs et la répétition et la durée des agressions ciblent souvent des victimes en fonction d’un handicap, d’une différence physique ou sociale ; le profil des agressés se caractérise par l’anxiété, la soumission, la timidité. Mais le  cyberharcèlement se différencie du harcèlement classique par le côté invasif et anonyme de l’agression, une supériorité technique sur la victime, la visibilité des messages par tout le monde.

LA PREVENTION

Sensibilisation et information : l’usage des TIC à l’école doit donner lieu à des discussions. La charte informatique et Internet de l’établissement, signée par chaque élève, est un engagement au respect et à la confiance. Les élèves doivent se sentir responsables de leurs actes et être conscients des conséquences du harcèlement sur les victimes.

– Les comportements des harceleurs sont punissables par la loi : diffuser des mots de passe, tenir des propos racistes, faire circuler des rumeurs ont des conséquences pour les auteurs et leurs parents.

– Une ambiance saine et positive dans une classe est facteur d’un climat de confiance. Les élèves ou les parents peuvent signaler des problèmes éventuels auprès des professeurs principaux.

A noter que les référentiels de compétences du B2i vont évoluer à la rentrée 2011 pour mieux prendre en compte les pratiques numériques des élèves et accompagner leur formation civique. Un nouvel outil de gestion appelé OBii sera déployé dans toutes les académies pour cette même rentrée.

Plus de renseignements…

et pour info :

  • -http :/www.e-enfance.org
  • -http://www.jedecide.be
  • -http://www.internetsans crainte.fr
  • -http://esafetykit.net (jeux éducatifs)

Le spot diffusé en 2009 pour la lutte contre le  cyberharcèlement :

http://www.dailymotion.com/video/x8bmka

0
comments

Oct 15

Prudence à vélo

41% des personnes tuées de 0 à 14 ans sont des piétons ou des cyclistes.

47% des personnes tuées de 15 à 17 ans sont des usagers de deux roues à moteur.

Les garçons  sont plus accidentés que les filles.

Les collégiens  sont des usagers de la route ou de la rue, piétons, cyclistes, cyclomotoristes.

EQUIPEMENT :

  • Sur un vélo, les dispositifs réfléchissants à l’avant et à l’arrière sont obligatoires de jours.
  • Sans éclairage électrique à l’avant et à l’arrière , il est interdit de circuler à vélo la nuit et le jour si la visibilité est insuffisante.
  • Les cyclistes doivent obligatoirement emprunter la piste cyclable qui leur est exclusivement réservée (sauf mention contraire).
  • Les bicyclettes et les cyclomoteurs doivent posséder un avertisseur sonore.
  • le transport de passager est strictement interdit à bicyclette.
  • http://etablissements.ac-amiens.fr/0020687l/img/000COMPIEGNE/1-VELO/securite-velo.jpg

Mini-test code de la route et règles de conduite pour se déplacer à vélo en ville en sécurité

Un cycliste de plus de 8 ans peut-il rouler sur un trottoir ?




Quels équipements sont obligatoires pour rouler de nuit en ville ?





Dans une rue à sens unique, un cycliste peut-il rouler à contresens ?




Le cycliste est autorisé à rouler dans une rue piétonne




Le vélo est-il considéré comme un véhicule ?




Deux cyclistes peuvent-ils rouler de front ? (L’un à côté de l’autre)






Antoine, 5e



0
comments

Oct 01

Le vélo en ville

A l’affiche ce mois-ci, le « bien circuler » à vélo en ville. une fois dépassé les idées reçues à propos du vélo :

  • – le vélo urbain, c’est aux Pays-Bas,
  • – c’est fatigant,
  • – c’est dangereux
  • – impossible d’éviter les vols
  • – les cyclistes ne respectent pas le code de la route…

vous serez convaincu que le vélo a des atouts non négligeables en lisant cette rubrique. Alors pariez sur la santé, la convivialité, l’économie et PARTICIPEZ AU JEU CONCOURS affiché dans le collège : de nombreux lots à gagner (bulletins au CDI).

0
comments

Sep 29

Opération ORIGAZ au collège

lumiere-explosion-5Aujourd’hui 29 septembre, nous avons participé à un exercice d’évacuation, baptisé ORIGAZ. L’objectif était d’observer l’organisation des secours, en cas d’accident sur une canalisation de gaz. Au déclenchement de la sonnerie d’alarme, les élèves accompagnés de leurs professeurs se sont rendus sur la cour aux endroits habituels (en cas d’alerte incendie) : vérification de la présence de tous et attente… interminable dans le matin frais. « C’était cool, mais l’attente est trop longue ! » « Super, on va rater des cours ! » « Ca s’est bien passé, il y avait même des journalistes ! », racontent les élèves. Il faut dire que les pompiers n’étaient pas avertis de l’opération et devaient, comme dans un cas réel  de menaces d’explosion trouver un abri de « fortune » pour reloger les victimes ou riverains (en l’occurrence, le gymnase de l’Immaculée Conception …) Cette  opération menée de front par la préfecture, l’ERDF, la police nationale et le SDIS (Service Départemental d’Incendie et de Secours) avait pour but de mettre en corrélation ces  services pour assurer la sécurité de la population dans un périmètre dit « de sécurité »(donc blocage des voies : rue Crossardière et rue Solférino interdites à la circulation). « Les services d’ERDF devaient fermer les vannes et attendre que le gaz accumulé s’échappe des conduites », nous a confié le lieutenant-colonel Chevreul, maître des opérations.


Les enfants conduits par un trajet dévié au gymnase rue E. jAMIN , ont respecté les consignes tandis que les élèves de 6ème participaient au « PLAN CIGOGNE » et étaient conduits dans les locaux du 42e RIT pour des ateliers sur les risques encourus et le comportement à adopter. Le lieutenant-capitaine CHEVREUIL a pris la parole à la fin de l’opération pour remercier les participants et expliquer le but d’un tel exercice pour la population mais surtout pour que la coordination des services rendent une évacuation de ce type, la plus efficace possible.

1
comments