Home » French (Page 2)

Category Archives: French

2nd séminaire européen : Gosport

Du 26 mars au 1er avril, nos 39 élèves se sont retrouvés à Gosport pour travailler sur leur pièce de théâtre. Durant leur 1er séminaire lillois, les élèves ont effectué de nombreuses visites afin d’étoffer leurs connaissances sur la 1ère guerre mondiale et de récupérer des informations qui les touchent particulièrement. Pour le 2nd séminaire en Angleterre, les lycéens ont rédigé de nombreux textes et monologues qu’ils ont ensuite mis en scène. Ils ont également eu l’opportunité de visiter le célèbre Imperial War Museum à Londres.                                                

En visite aux archives

Vendredi 10 mars, Antoine et Mathis se sont rendus aux Archives Départementales du Nord pour interviewer les responsables et membres du service action culturelle et éducative. Mokrane Zegaoui, Lucile Froissart et Martine Dumont ont répondu à leurs nombreuses questions : comment se sont-ils organisés pour collecter les différents documents datant de la 1ère guerre mondiale ? Comment sélectionnent-ils les documents ? Quels types de support pouvons-nous trouver aux archives ? Qui vient aux archives pour mener des recherches ? …. Cette rencontre nous a permis de porter un regard nouveau sur ces métiers. L’équipe des Archives Départementales du Nord est dynamique, très ouverte aux développements de projets pédagogiques et culturels. A partir des nombreux documents disponibles, les élèves ont trouvé de la « matière » pour avancer dans leurs recherches scéniques. Un grand merci à toute l’équipe !

Ennemis hier, amis aujourd’hui

Mardi 29 novembre 2016, cimetière allemand de Saint Laurent de Blangy : deuxième journée du séminaire européen.

Cette visite nous a semblé très particulière pour plusieurs raisons. Tout d’abord, à notre arrivée, on nous a sollicités pour restaurer les tombes allemandes. L’atmosphère était plutôt triste, tendue, ce cimetière, immense,  se trouvait au milieu des champs. Malgré le froid, nous avons apprécié la visite. Tous ensemble, anglais, français, allemand, nous avons passé un moment solennel très émouvant. Chaque élève a déposé une bougie devant les tombes, pendant que d’autres chantaient une chanson commune dans sa propre langue « Ce n’est qu’un au revoir ». En guise de final, nous avons réalisé une chorégraphie.  Cette image était bouleversante car on était tous rassemblé, toute nationalité confondue.

PLISSON Paul, PIERRET Mathieu

        

1er séminaire européen, 1ère rencontre au lycée Ozanam

La semaine du 27 novembre au 3 décembre restera marquée dans la mémoire de ces lycéens. Au-delà de la rencontre avec leurs correspondants, les élèves ont apprécié les visites sur différents lieux de commémoration de la Grande Guerre. Au programme : des lieux emblématiques comme Ypres, Péronne, Saint-Laurent de Blangy, des cimetières, des tranchées, des musées ainsi qu’une visite aux archives départementales où ils ont pu avoir accès aux documents originaux.  Face aux horreurs de la guerre 14-18, les élèves ont vécu des moments très forts. Les soldats de l’époque auraient-il pu imaginer cela ? Cent ans plus tard, de jeunes allemands âgés de 13 à 17 ans qui se recueillent sur les tombes anglaises et françaises. Cent ans plus tard, des adolescents français qui déposent des myosotis sur les tombes allemandes. Cent ans plus tard, des élèves anglais qui présentent des photos de leurs arrière-grands-parents, blessés ou morts durant cette guerre. Cent ans plus tard, des ennemis d’hier qui se retrouvent pour créer, pour penser la paix.

Travailler avec des professionnels

A la fin de chaque journée, les élèves ont imaginé des saynètes à partir des informations recueillies et de leurs ressentis. Pour les aider dans cette démarche, ils sont accompagnés par des professionnels. Côté français, c’est la compagnie Eolisonge avec Thierry Poquet, metteur en scène et Valérie Battaglia, dramaturge qui animent les ateliers. Les allemands et anglais travaillent également avec des artistes : dramaturge, chorégraphe, vidéaste, metteur en scène du Rezidenz theater à Munich….

Prochaine étape

Durant le mois d’avril, les élèves se retrouveront en Angleterre. D’ici là, ils continueront leurs recherches, leurs lectures pour comprendre cet évènement majeur de l’histoire européenne et ses répercussions dans le monde actuel. Ils se questionneront : Pourquoi cette guerre n’a-t-elle pas mis fin à toutes les autres ? Pourquoi, encore aujourd’hui, le nombre de guerre augmente partout dans le monde ?

 

On parle de nous !

Dans la Voix du Nord :

POUR DEPASSER LA GUERRE LE LYCEE OZANAM FORME UNE TRIPLE ENTENTE THEATRALE VDN28012017 (1) (cliquez sur le lien pour consulter l’article)

Déroulement d’une séance de travail

Séance 2 _cohésion de groupe

Le 14 Octobre 2016 : deuxième séance de travail avec les élèves du lycée Ozanam et le metteur en scène Thierry Pocquet.

Au programme :

  • Séance de Tai Chi Chuan
  • Travail de cohésion de groupe
  • Exercices d’improvisation et travail sur les expressions corporelles
  • Jeu théâtral basé sur l’exagération
  • Lecture d’un texte de Stéphane Zweig

Cette séance était pleine de découvertes et de rencontres. Les exercices proposés étaient originaux, inattendus. L’ambiance était détendue. Un bel avant goût du travail à réaliser ensemble.

Pierret Baptiste – Lycée Ozanam

 

Séance 2-Jeu d'acteurs

Journée de lancement

Ils sont prêts et motivés !

1ère rencontre

Mercredi 12 octobre, les treize élèves du lycée Ozanam, volontaires pour vivre cette belle aventure artistique et culturelle, se sont rencontrés autour du metteur en scène Thierry Poquet (compagnie Eolisonge) et la dramaturge Valérie Battaglia. Une première séance pour apprendre à se connaître et échanger autour de la 1ère guerre mondiale.

Présentation du projet

The war to end all wars?

The First World War in a European theater of peace

Les actualités suffisent pour réaliser que la paix dans le monde est une denrée rare. Après une période de paix depuis 1945, l’Europe doit maintenant faire face aux conséquences directes des conflits et guerres internationales, par le biais du flot de réfugiés qui se déverse sur notre continent. Ce flux important provoque les plus sérieuses tensions entre nos pays depuis le début de la coopération européenne. Cela nous ramène aux temps des deux guerres mondiales, quand les pays européens se déchiraient entre eux.

A l’occasion du centenaire de la première guerre mondiale, un des évènements majeurs de l’histoire européenne, nous avons choisi ce conflit, cette « Urkatastrophe » du 20ème siècle pour montrer en quoi celle-ci allait plonger  l’Europe vers une grave crise débouchant sur un second conflit mondial. En tant que citoyens européens,  les étudiants ont, de nos jours,  le devoir d’apprendre cet aspect de l’Histoire afin de valoriser la coopération européenne comme partie intégrante de la paix et de la prospérité. Ils doivent comprendre qu’ils auront la charge de répandre ces notions de coopération aux autres parties du monde.

Avec trois écoles de pays autrefois ennemis durant la première guerre mondiale : l’Allemagne, la France et le Royaume-Uni, nous voulons un aperçu transnational sur des thématiques historiques mais aussi sur des sujets d’actualité. Comme nous avions déjà fait aboutir, avec succès, un projet intitulé « Les jeunes européens durant la première guerre mondiale » entre le Werdenfels Gymnasium de Garmisch-Partenkirchen et le lycée Ozanam de Lille, il semblait évident de réunir à nouveau ces deux établissements en tant que partenaires. La Bay house school de Gosport rencontrée lors de l’Eurovision 1914 à Oberhausen, événement historique auquel les deux écoles citées précédemment ont également pris part, se révéla être un troisième partenaire idéal.

L’objectif principal de ce nouveau projet est de créer une pièce de théâtre sur le thème de la première guerre mondiale et ses conséquences en lien avec le monde actuel. Les élèves seront sollicités pour toutes les dimensions relevant de la pièce : le jeu, la scénographie, les décors, et bien entendu la représentation. Afin d’optimiser la qualité du travail réalisé par nos jeunes, ils seront assistés par des artistes professionnels du Residenztheater de Munich, d’Eoliesonge de Lille et du Hampshire Cultural Trust. Cette coopération permettra de mettre en avant la nécessaire transversalité des compétences.

Grâce à la sensibilisation et la prise de conscience des faits historiques liés à la première guerre mondiale, nul doute que les élèves prolongeront cette volonté de paix et de coopération européenne. Dès lors, immergés dans le contexte actuel d’un manque de solidarité flagrant entre les nations, ils sauront et propageront l’importance de l’engagement de chacun pour une citoyenneté européenne active et collective.

Treize élèves de chaque école participeront à ce projet historique et artistique. D’autres seront également mobiliséspar exemple pour réaliser un site internet où rendre compte de la progression du travail au travers d’un film « making-of ». Les lycées assisteront à la production finale et à la représentation de la pièce lors d’une « tournée » dans les trois pays. A la fin du projet, un compte rendu sur les méthodes et implications pédagogiques de celui-ci sera élaboré.

Pour assurer le bon déroulement du projet, les élèves commenceront par effectuer des recherches historiques, en visitant aussi bien les champs de bataille dans les Flandres et en Picardie que les sites, musées et archives historiques. Ils interrogeront des volontaires à propos de leurs regards sur la première guerre mondiale afin d’utiliser un ressenti personnel pour créer leur pièce de théâtre. Ils garderont cette question en tête : pourquoi cette guerre n’a t-elle pas mis fin à toutes les autres, comme ce fut pensé et écrit à l’époque? Pourquoi, encore aujourd’hui, le nombre de guerres augmente partout dans le monde? Toute cette réflexion et ce travail préalable serviront de base réaliste pour la création artistique de cette pièce trilingue. La troupe internationale  composée de jeunes et de professionnels clôturera ce projet par des représentations publiques à Munich, Garmisch-Partenkirchen, Lille, Gosport et Winchester.

Les bénéfices pour les acteurs sont nombreux :

  • Echanges avec des jeunes d’autres pays et cultures
  • Création artistique
  • Collaboration avec des dramaturges professionnels
  • Accès aux coulisses du théâtre
  • Développement de la confiance en soi
  • Ouverture à la citoyenneté européenne
  • Partenariats européens entre établissements scolaires
  • Travail en réseau

 

Ce projet a reçu un soutien financier de l’agence Erasmus+, ainsi que de nombreux partenaires privés et publics.