http://www.groupechronos.org/index.php/fre/themas/dossiers/envie-du-monde-et-envie-de-ville

 

07 06/2012 de Bruno Marzloff

Dans un récent essai (2011) intitulé « L’envie du monde », le sociologue Jean-Didier Urbain, grand explorateur des « vacances », adopte le point de vue de « l’envie » comme matrice du désir pour identifier et décrire les tropismes touristiques de tous acabits et leurs évolutions récentes. Mais, au motif de l’investigation d’un tourisme expansionniste en quantité et qualités, il explore autant la mobilité désirable que la ville désirable. Nous sommes en effet pour les deux cas dans une représentation idéalisée des désirs de mobilité. D’où, ici, une lecture quelque peu orientée de cet ouvrage, parfaitement recommandable par ailleurs.

Ainsi de l’équivoque de la ville – à la fois attractive et répulsive. J.-D. Urbain observe que les vacances sont nées avec l’urbanisation moderne et ses impressionnantes accélérations (extensions spatiale et démographique). Leurs développements respectifs furent conjoints et « le taux de départ en vacances est systématiquement corrélé à la taille de l’agglomération. » Que peut-on faire de « cette qualité sociofuge de la ville » ? Suggérons d’inverser l’analyse : quelles transformations de la boîte noire des mobilités seraient nécessaires pour redonner « l’envie de la ville » à ceux qui y résident, à ceux qui la pratiquent et à ceux qui la visitent ? N’est-ce pas le même combat ?

lire la suite du dossier de Chronos

Étiquettes : , , , , , , , , , , , ,

Un commentaire pour “Envie du monde et envie de ville”

  1.  sunnyakc blog dit :

    It is definitely an excellent and also beneficial part of info. I’m pleased you shared this beneficial info here. Remember to remain us updated this way. We appreciate you sharing.

Laisser une réponse :

Vous devez être connecté pour poster un commentaire...