Atlas des fractures scolaires. Une école à plusieurs vitesses. Patrice Caro et Rémi Rouault. Atlas Autrement, 2010. 80 pages.

La lecture de ce nouvel opus de la collection Atlas Autrement, paru à l’occasion de la rentrée scolaire, vient à point nommé en cette fin octobre, marquée par des manifestations et autres blocages lycéens. Ce mouvement, interprété comme le reflet de l’inquiétude de la jeunesse vis-à-vis de son avenir, met sur le devant de la scène les questions de scolarisation et d’éducation. Avec la remise en cause de la carte scolaire, la suppression de postes d’enseignants à chaque rentrée, l’idée d’une égalité des chances fait long feu. C’est pourquoi la publication d’une géographie de l’école est la bienvenue pour prendre la mesure des changements qui sont en cours. Ces travaux montrent notamment que c’est bien l’hétérogénéité qui l’emporte dans les offres de formation sur le territoire. L’école est désormais à la fois une source et l’expression des inégalités sociales et géographiques. La « promotion républicaine » semble quelque chose de plus en plus abstrait même si des opérations phares (accueil de boursiers à Sciences Po) font oublier qu’on s’en éloigne de plus en plus.

Les auteurs (professeurs de géographie à l’Université de Caen – Basse Normandie et chercheurs dans l’équipe CNRS ESO – Caen) se demandent si l’école ne contribue pas à la reproduction des inégalités sociales et géographiques. Ils analysent l’offre et les besoins de l’enseignement de la maternelle aux études supérieures, abordent la question de l’échec scolaire comme de la réussite aux examens, décryptent les stratégies mises en œuvre par certaines familles pour accéder aux meilleures écoles, sans oublier d’analyser la place des élèves handicapés dans ce système. Il apparaît, à l’issue de cette étude, que tout enfant n’a pas les mêmes chances selon qu’il habite à la campagne ou dans une zone urbaine sensible. La fréquentation d’une école de centre-ville comme le fait d’avoir des parents aguerris aux usages du système scolaire joue pour beaucoup dans le degré de réussite. Le phénomène est éminemment géographique. Ainsi, l’offre scolaire doit s’adapter aux flux de population. Conséquence de la mobilité des ménages avec jeunes enfants, le périurbain et les communes rurales doivent désormais gérer des apports de population juvénile, en ouvrant des classes ou des collèges alors que, dans le même temps, les centres-villes à la population vieillissante voient leurs établissements sous exploités.

L’ouvrage comporte une multitude de documents statistiques et cartographiques à différentes échelles qui permettent de rendre compte de la complexité du phénomène. On regrettera, toutefois, que certaines légendes obscures aient échappé à la relecture active des auteurs et rendent l’interprétation des documents énigmatique (Par exemple, page 9 : La France des moins de 20 ans ; page 21 : l’âge des enseignants à Paris ; page 40 : résultats au bac attendus et corrigés dont la gamme de couleurs employée rend les éléments ponctuels bien peu lisibles). Au-delà de ces remarques formelles, qui ne sont en rien représentatives de la qualité générale des documents du volume, la lecture de cet ouvrage apporte beaucoup et permet de prendre la mesure de l’impact territorial des réformes engagées depuis quelques temps tant au collège et au lycée. L’école apparait comme le reflet de la société. Lieu d’inégalités sociales et géographiques mais aussi reflet des déséquilibres hommes – femmes. Les graphiques de la page 20 (statut des enseignants) permettent de constater que la population active enseignante, majoritairement féminine, subit, elle aussi, les distorsions à la parité constatée dans d’autres métiers : beaucoup moins d’agrégés chez les femmes que chez leurs collègues hommes, une précarité renforcée dans le cas des institutrices suppléantes de l’enseignement privé… Et encore, les auteurs n’ont pas pu disposé du nombre de vacataires embauchés « à la petite semaine » par l’Education nationale pour assurer des remplacements !

Catherine Didier-Fèvre Copyright les Clionautes

Étiquettes : , , , , , , ,


Pour compléter la séance de cartographie sur la feuille de Beaune et élargir la séance consacrée à la vigne et le vin en France :

– un dossier très bien fait de géoconfluences, la revue de l’ENS LSH, animée par Sylviane Tabarly :

http://geoconfluences.ens-lsh.fr/doc/typespace/vin/VinDoc.htm

– un film de Jonathan NOSSITER : Mondovino

Documentaire, USA/France, (2003) 2004, 2h15mn.

voir la bande annonce : http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=18370478&cfilm=49413.html

– Quelques indications bibliographiques basiques : (par ailleurs indiquées dans le dossier de Géoconfluences).

Atlas mondial des cuisines et gastronomies – Autrement, 2004, rééd. 2006

Dion R. – Histoire de la vigne et du vin en France, des origines au XIXe siècle – Paris, Flammarion, 768 p., 1959

– « La vigne, le vin : atout pour la France », présenté par Jean-Paul BASTIAN au nom de la section de l’agriculture et de l’alimentation. (Assemblée plénière du Conseil économique et social des 10 et 11 juin 2008)

Pour accéder au dossier de presse et au rapport en ligne :
http://wms.wis.fr/link.asp?L=129612&K=IJT36981IJL33086II1596734IS16 et
http://www.conseil-economique-et-social.fr/

 

Étiquettes : , , , , , , , ,


Sylvie Brunel. Le développement durable. Que sais-je ? 2007.

Yvette Veyret. Développement durable, quels enjeux géographiques ? La documentation photographique, 2006.

Anne-Marie Sacquet. Atlas du développement durable. Atlas Autrement, 2002 (plusieurs éditions depuis)

Au delà de ces trois ouvrages que je vous encourage vivement à lire, voici des liens vers des CRs d’autres ouvrages intéressants.

Sylvain Allemand. Les paradoxes du développement durable. Cavalier Bleu, 2007 en ligne sur le site des Clionautes

Sylvie Brunel, A qui profite le développement durable ? Larousse, collection « A vrai dire », 2008 sur le site des Cafés Géo.

A lire et à ficher sur le site Vie Publique un dossier consacré au développement durable et au Grenelle de l’environnement.

Étiquettes : , , , , , ,


Interview de Catherine Wihtol de Wenden, du Centre d’études et de recherches internationales
Étiquettes : , , , ,


 

Un atlas très attendu. Idéal pour préparer la question Santé et environnement, étude géographique au concours d’entrée de l’ENS Fontenay Saint Cloud. J’en ai fait un compte-rendu  sur le site Les Clionautes.

Étiquettes : , , , , , , ,