Le cinéma soviétique 1917-1991

Introduction

I. L’âge d’or (1917-1928)

A) Révolution des structures

B) Révolution politique

C) Un cinéma révolutionnaire ?

II. Un cinéma stalinien (1928-1956) ?

A) Reprise en main

B) Réalisme socialiste

  • Grigori Aleksandrov, Volga-Volga (1938) à partir 10:15

C) Nationalisme et culte de la personnalité

III. Le cinéma soviétique après Staline : dégel et glaciation ?

A) Dégel et ouverture

B) Deux histoires du cinéma post-stalinien

C) Le délitement des années 1980

Conclusion

Pour aller plus loin :

Les dynamiques des puissances internationales

Introduction : la notion de puissance

Axe 1 : Essor et déclin des puissances : un regard historique

Axe 2 : Formes indirectes de la puissance : une approche géopolitique

Objet de travail conclusif : La puissances des Etats-Unis aujourd’hui

lien : les États-Unis et le monde depuis 1945

  • Jalon 1 : Les lieux et les formes de la puissance aux Etats-Unis (siège de l’ONU, Hollywood, Massachussetts Institute of Technology…) => une capacité de commandement planétaire, par la concentration des fonctions :

a) politiques / diplomatiques / militaires : le siège de l’ONU

b) économiques et financières : Manhattan et les CBD de NY : sièges sociaux d’entreprises états-uniennes et de FTN, des grands médias, de milliardaires / Wall Street et NASDAQ, grandes banques d’affaires, services financiers… et le poids de la dette

c) technologiques : Silicon Valley, NASA, MIT

d) culturelles : grandes institutions d’enseignement, musées et institutions culturelles, spectacles

L’enjeu de la connaissance

Introduction :

  • La notion de « société de la connaissance » (Peter Drucker, 1969), portée et débats
  • La notion de communauté savante, communauté scientifique en histoire des sciences.
  • Les acteurs et les modalités de la circulation de la connaissance.

Axe 1 : Produire et diffuser des connaissances

  • Jalon 1 : Donner accès à la connaissance : grandes étapes de l’alphabétisation des femmes du XVIe siècle à nos jours dans le monde.
  • Jalon 2 : Produire de la connaissance scientifique : recherche et échanges des hommes et des femmes de science sur la question de la radioactivité de 1896 aux années 1950.

Axe 2 : La connaissance, enjeu politique et géopolitique

  • Jalon 1 : Le renseignement au service des États : les services secrets soviétiques et américains durant la guerre froide.
  • Jalon 2 : Circulation et formation des étudiants, transferts de technologie et puissance économique : l’exemple de l’Inde.

Objet de travail conclusif : Le cyberespace : conflictualité et coopération entre les acteurs.

  • Jalon 1 : Le cyberespace, entre réseaux et territoires (infrastructures, acteurs, liberté ou contrôle des données…)
  • Jalon 2 : Cyberdéfense, entre coopération européenne et souveraineté nationale : le cas français.

BRD und DDR (1949-1990)

Die deutsche Teilung (kurze Darstellung)

Deutschland im Kalten Krieg

Die DDR

Die BRD

 

Hollywood et la Guerre froide

Pendant les années 1950

À la TV:

La Liste noire

Make mine freedom (1948) .

The Red Menace (R. G. Springsteen, 1949):  le pitch et le film .

Surviving under atomic attack (Official United States Civil Defense, 1951): le film

The Day called X (CBS, 1957):  le pitch  et le film .

FILMS:

The Big Lift (George Seaton, 1950):

Le Jour où la Terre s’arrêta (Robert Wise, 1951)

Invasion of the Body Snatchers (Don Siegel, 1956)

Pendant les années 1960

One, Two, Three (Billy Wilder, 1961)

Fail Safe (Sidney Lumet, 1964):

Dr. Strangelove or how I learned to stop worrying and love the bomb (Stanley Kubrick, 1964):

The Russians are coming, The Russians are coming (Norman Jewison, 1966)

Pendant les années 1980

WarGames (John Badham, 1983)

The Day after (Nicholas Meyer, 1983)

Red Dawn (John Milius, 1984)

Rocky IV (Sylvester Stallone, 1985)

Red Heat (Walter Hill, 1986)

À la poursuite d’Octobre Rouge (John McTiernan, 1990)

USS Alabama (Tony Scott, 1995)

Identifier, protéger et valoriser le patrimoine : enjeux géopolitiques

Cours 1 : Le patrimoine et ses enjeux

Introduction générale : la notion de patrimoine

Problématique : en quoi consiste la notion de patrimoine, comment a-t-elle évolué et en quoi le patrimoine est-il l’objet d’enjeux sociaux, politiques et géopolitiques ?

I. La construction et l’élargissement de la notion de patrimoine : de la transmission entre individus à l’héritage au profit de l’humanité.

A) Du patrimoine familial (la transmission entre individus)…

B) … au patrimoine collectif et national

C) Le « patrimoine mondial » de l’Unesco : une construction des États et de la communauté internationale, de plus en plus diversifiée mais spatialement concentrée.

II. Le patrimoine au cœur d’usages et d’enjeux politiques et géopolitiques (jalons concernés : Versailles / la question des marbres du Parthénon / le cas du Mali)

À quels usages et enjeux politiques et géopolitiques la conservation et la préservation du patrimoine répondent-elles ?

A) Le patrimoine comme enjeu de politique intérieure

B) Le patrimoine comme enjeu géopolitique

III. Les usages sociaux du patrimoine, entre tensions et concurrences (jalons concernés : Versailles / Paris / Venise)

 

Cours 2 : La France et le patrimoine

Objet de travail conclusif : La France et le patrimoine, des actions majeures de valorisation et de protection.

Problématique : quelles politiques la France a-t-elle menées pour gérer, protéger et valoriser son patrimoine ?)

Plan organisé sur le jalon La gestion du patrimoine français : évolutions d’une politique publique.

I. L’État garant de la gestion du patrimoine depuis la Révolution

II. Une gestion qui s’est décentralisée depuis les années 1990 (jalon La patrimonialisation, entre héritage culturel et reconversion. Le bassin minier du Nord-Pas-de-Calais)

III. Patrimoine et soft power (jalon Le patrimoine, facteur de rayonnement culturel de la France dans le monde et objet d’action diplomatique (un exemple du patrimoine immatériel : le repas gastronomique des Français).

Les relations internationales de 1945 à 1991

A la fin de la seconde guerre mondiale d’importants espoirs de paix existent symbolisés par la création de l’ONU en 1945. Mais il n’y a pas d’apaisement dans les relations internationales du fait des divisions entre les grands vainqueurs de la guerre: les Etats-Unis et l’URSS. En 1947 c’est le début de la guerre froide entre les deux superpuissances. Elle prend fin en 1991. Après cette période, les relations internationales se compliquent et aboutissent à la mise en place d’un monde multipolaire.

Comment ont évolué les rapports de force entre les grandes puissances depuis 1945? Quelles sont les causes et les conséquences de ces relations sur l’ordre géopolitique international? 

I – La rupture de la grande alliance et la domination des acteurs et règles de la guerre froide dans les relations internationales: 1947-1962

Comment se met en place et comment fonctionne le monde bipolaire de la guerre froide? 

  1. 1945: un bilan terrible, des espoirs de paix, des modèles idéologiques irréconciliables
    1. 1945: un monde meurtri
    2. 1945: la volonté de créer un nouvel ordre mondial, un monde meilleur
      • Créer un monde meilleur: l’ONU, la naissance de la justice internationale (le procès de Nuremberg – Lumni, septembre 2020; le procès de Tokyo en 1948)
      • Reconstruire le monde: développement des états providence (en France, avec le programme du CNR) et de la gouvernance économique mondiale (accords de Bretton Woods le 22 juillet 1944, GATT en 1947)
    3. Deux modèles idéologiques dominants inconciliables rendant toute « paix impossible » mais une « guerre improbable » (Raymond Aron)
      • Impérialisme et « chasse aux sorcières » se développent dans chaque camp
        • L’URSS soutient les partis communistes des pays du bloc de l’ouest et dans le monde pour « faire triompher le communisme à l’ouest » (22 septembre 1947: création du Kominform).
        • Les États-Unis veulent stopper la « contagion communiste »
        • L’URSS et les États-Unis utilisent la propagande pour faire la promotion de leurs modèles (« American dream » pour les Etats-Unis, modèle soviétique…)
  2.  1947- 1962: La rupture de la Grande alliance et la dominations des acteurs et règles de la Guerre froide dans les relations internationales
    1. La rupture:
      • Doctrine Truman, Plan Marshall (carte),
      • Réponse de Jdanov (lire les deux derniers paragraphes-)
      • La guerre froide commence en Europe divisée entre le camp soviétique (Europe de l’Est libérée par l’armée rouge) et le camp occidental dominé par les États-Unis (Europe de l’ouest libérée par l’armée américaine et ses alliés)
    2. La formation des deux blocs:
      • Comme l’Europe, le monde est finalement divisé en deux blocs: le bloc de l’Est (dominé par l’URSS) et le bloc de l’ouest (dominé par les États-Unis)
        • La création de l’OTAN le 4 avril 1949 (carte)
        • La bipolarisation du monde permet l’émergence de nouveaux acteurs: l’exemple de la Chine de Mao

C. L’intervention des superpuissances dans les théâtres internationaux entre 1947 et 1962 et les premières crises de la guerre froide

  • La guerre froide commence en Europe:
    • Le blocus de Berlin (carte) en 1948-49 est à la fois la première crise et le symbole de la Guerre Froide (fin du blocus)
    • Naissance de la RFA et de la RDA (carte)
    • La seconde crise de Berlin est la construction du mur dans la nuit du 12 au 13 août 1961 (archive INA de 1988 avant la chute du mur). Carte.

3. L’ordre bipolaire à son apogée, ou la Détente (1963- fin des années 1970)

  1. Les difficultés des années 1960
    • Contestations internes aux États-Unis (mouvement des droits civiques, contre-culture et revendications de la jeunesse, rejet de la guerre du Vietnam) mais aussi externes (critique du modèle américain, volonté du général de Gaulle de montrer son indépendance vis à vis des États-Unis).
    • Contestation dans le bloc de l’Est (écrasées par l’armée Rouge): Printemps de Prague en août 1968.
  2. Les différents aspects de la Détente
    • Traités de non prolifération de l’arme nucléaire et accords SALT
    • Accords diplomatiques: « Ostpolitik » de Willy Brandt; les deux Allemagnes à l’ONU; reconnaissance de la Chine populaire par les États-Unis (Nixon en Chine, 1972)
    • Accords commerciaux
    • Accords d’Helsinki (1975)
  3. Mais toujours des conflits périphériques

III. La fin de la guerre froide et du monde bipolaire: 1981-1991

Pourquoi le bloc soviétique s’effondre-t’il à partir de 1989?

  1. La guerre fraîche du président américain Ronald Reagan
  2. Les difficultés de l’URSS
  3. L’implosion du bloc soviétique

 

Thème IV. Les nouvelles conflictualités et les nouveaux rapports de puissance de la fin du XXème siècle au début du XXIème siècle

Comment passe-t’on d’un monde plutôt unipolaire, dominé par les Etats-Unis, à un monde multipolaire?

  1. L’hégémonie des États-Unis au début des années 1990 est rapidement contestée

     2. Avec l’émergence de puissances concurrentes, le monde devient multipolaire.

 

Autre possibilité :

Thème 2 : La multiplication des acteurs internationaux dans un monde bipolaire (de 1945 au début des années 1970)

Chap. 4 : La fin de la Seconde Guerre mondiale et les débuts d’un nouvel ordre mondial

Vers la guerre froide

 

Chap. 5 Une nouvelle donne géopolitique: bipolarisation et émergence du tiers-monde

La guerre froide

Des cartes pour mieux comprendre la décolonisation

  • Les empires coloniaux en 1945 et les mouvements de contestations anticoloniaux: carte ici.
  • La décolonisation en Afrique et en Asie: carte ici.
  • Le tiers-monde entre deux blocs dans les années 1970: carte ici.
  1. Quelles sont les étapes et les modalités de la décolonisation?
    1. La décolonisation commence en Asie du Sud
    2. La décolonisation se poursuit en Afrique sub-saharienne
    3. La décolonisation se termine au Maghreb et en Afrique australe
  2. Pourquoi les États issus de la décolonisation n’arrivent-ils pas tous à émerger?
    1. L’émergence du tiers-monde et le refus de l’alignement sur les deux blocs
    2. L’éclatement politique et économique du tiers-monde
    3. L’échec de l’émergence de beaucoup d’États issus de la décolonisation explique en partie la diversité des Sud

Chap. 6 : La France: une nouvelle place dans le monde

  • PPO 1 : La guerre d’Algérie et ses mémoires
  • PPO 2 : Charles de Gaulle et Pierre Mendès France, deux conceptions de la République
  • PPO 3 : La Constitution de 1958

Thème 3 : Les remises en cause économiques, politiques et sociales des années 1970 à 1991

Chap. 7 : La modification des grands équilibres économiques et politiques mondiaux

Le premier choc pétrolier (1973)

Le coup d’État du général Pinochet et de la CIA au Chili (1973)

La révolution iranienne et la prise d’otages à l’ambassade des États-Unis à Téhéran  en 1979 (leur retour en 1981) et la vision qu’en donne le film américain Argo, 2012)

 

Chap. 8 : Un tournant social, politique et culturel, la France de 1974 à 1988

  • PPO 1 : 1975: la légalisation de l’interruption volontaire de grossesse: un tournant dans l’évolution des droits des femmes
  • PPO 2 : 1981: l’abolition de la peine de mort
  • PPO 3 : L’épidémie du sida en France: recherche, prévention et luttes politiques

 

During the Cold war era, the rivalry between the USA and the USSR (1947-1991)

=> In the postwar era : the USA, a superpower ‘engaged in a struggle for preponderant power’ against the USSR . (quotation: Paul Nitze, President Truman’s foreign affairs adviser, 1952)

  • Although relations with the Soviet Union were already strained, Roosevelt’s death and the beginning of Truman’s presidency brought new tensions to the relationship. (Churchill’s Fulton speech -1946 – text here; (Truman acceptance speech, from 5:30 minutes.., Truman doctrine speech and Marshall Plan – video –)
  • Stalin’s traditional paranoia led to the establishment of a communist satellite buffer zone around the USSR.
  • The spread of communism into Asian and South American countries exacerbated anticommunist feelings in the United States ((a 1938 anticommunist pamphlet; an1948 animated anti-communist film produced by a US college ; ‘The big lie’ US army anticommunist 50s propaganda) and contributed to the pressure for increased buildup of defensive forces
  • The world became bipolar, i.e. split in two: the Western Bloc (or Capitalist Bloc) i.e. the USA and its allies, against the Eastern Bloc (or Soviet/Communist Bloc) i.e. the USSR and its allies.
  • In the Western Bloc, the USA was the leader and economic and cultural model for its allies. It had the most powerful economy (and controlled the industrialized countries’ monetary system since the Bretton Woods Conference of 1944, the dollar being the only currency convertible into gold).
  • The US set up military bases and fleets everywhere in the world and it signed many military pacts including NATO (1949), ANZUS (1951), and SEATO (1954). The USA and its allies dominated the UN Security Council. Its strategy was one of containment, i.e. of stopping the spread of communism.
  • Direct military confrontation between the USSR and the USA was impossible because of the nuclear capabilities of both, though there were numerous crises:
  • 1948 Berlin blockade and Airlift (animated map),
  • 1961 Berlin Wall,
  • 1962 Cuban Missile crisis
  • Détente (a French word meaning release from tension) is the name given to a period of improved relations between the United States and the Soviet Union that began in 1969 and took decisive form when President Richard M. Nixon visited the secretary-general of the Soviet Communist party, Leonid I. Brezhnev, in Moscow, May 1972.
  • The USA had also been involved in proxy wars because they coud not fight directly against the USSR (1950-53 Korean War, 1963-73 active US participation in Vietnam War).
  • Based on deterrence theory, the superpowers entered a nuclear arms race;
  • The “balance of terror” of the nuclear arms race during the Cold War was the price the USA was willing to pay to defend the “Free World” against the spread of what it saw as the totalitarian communist system of the Soviet Union. (a poster for the civil defense)
  • Ronald Reagan began his first term with hostile rhetoric and a massive arms buildup, which the Soviets knew they couldn’t match. For example, he initiated the Strategic Defense Initiative (SDI) on March 23, 1983. The Strategic Defense Initiative was eventually abandoned. But during his second-term he made a conversion to detente and disarmament.
  • The USA “won” this race since the Soviet Union was, by the 1980s, no longer able to upkeep its nuclear weapons.
  • 1989: the fall of the Berlin Wall
  • 1991: collapse and dissolution of the USSR (Gorbatchev resignation)

La guerre en Ukraine

Le discours de Poutine

C’est qui Poutine ?

L’histoire de l’Ukraine

Que veut la Russie de Poutine ?

La Russie regarde l’Ukraine comme une chasse gardée

La « révolution orange » en Ukraine (2005)

L’origine du conflit

Les accords de Minsk (2015)

Chronologie du conflit

De L’Europe de l’Est à l’Europe orientale

L’Europe, l’UE, l’OTAN

L’Europe et le gaz russe (carte)

Les mots pour comprendre