Des territoires inégalement intégrés à la mondialisation

Etude de cas : New York, une ville mondiale

Problématique : en quoi New York est-elle une ville mondiale ?

I. Un carrefour de la mondialisation

A) Une capacité de commandement planétaire, par la concentration des fonctions :

a) politiques / diplomatiques : le siège de l’ONU

b) économiques et financières :

c) culturelles : grandes universités, musées et institutions culturelles, spectacles

B) Une métropole attractive au coeur des réseaux de communication

a) un hub mondial et une plateforme multimodale (le premier port atlantique)

b) une attractivité planétaire : une ville cosmopolite et touristique

II. Les conséquences socio-spatiales de la mondialisation

A) L’organisation concentrique de l’aire urbaine de New York

B) Une métropole très marquée par la ségrégation sociale et ethnique (et la gated community de Seagate)

III. Les défis new-yorkais du développement durable

A) Réduire la fragmentation socio-spatiale croissante et la « gentrification« 

B) Lutter contre la forte congestion des transports (et la pollution de l’air)

C) Gérer les risques en aménageant les fronts d’eau

D) Améliorer le cadre de vie : exemples de la High Line et des fermes et jardins communautaires urbains

 

Cours : Des territoires inégalement intégrés à la mondialisation

Problématique :

  • Quelle typologie des territoires peut-on établir en fonction de leur inégale intégration à la mondialisation ?
  • Quelles sont les caractéristiques des pôles et espaces majeurs de la mondialisation et des territoires restés en marge ?

notion-clé (mais discutée) : centre/périphérie : un centre est un pôle ou une région qui joue un rôle d’impulsion et de direction. Les périphéries sont les espaces sous domination d’un centre (périphéries intégrées si elles sont bien reliées à un centre, marges pour les autres)?

I. À l’échelle mondiale : de la Triade à un monde polycentrique

  1. La domination des trois pôles de puissance de la Triade
  2. Vers un monde polycentrique : BRICS en crisepays émergents (et quelle liste ?) qui restent fragiles. Pour aller plus loin : d’autres classifications des émergents

II. À d’autres échelles (régionale et locale), d’autres pôles et d’autres espaces majeurs de la mondialisation 

  1. Les villes mondiales (leur PIB en 2012 et la croissance urbaine depuis 2005), l’archipel mégalopolitain mondial (cartographié) et les mégalopoles (États-Unis, Europe, Japon)
  2. Des interfaces : espaces frontaliers,  façades littorales
  3. Des périphéries intégrées et des territoires qui misent sur la mondialisation : territoires de l’innovation, zones franches, paradis fiscaux

III. Quels sont les territoires en périphérie de la mondialisation ?

  1. Existe-t-il encore des États en marge de la mondialisation ? Pays en développementPMA : des territoires en marge, États volontairement fermés, pays enclavésÉtats faillis
  2. À l’échelle nationale, des inégalités sociales et territoriales
  3. À l’échelle urbaine, la marginalisation des oubliés/exclus de la croissance : les disparités socio-spatiales :