Home » Nos recherches » L’Ecole de demain ?

L’Ecole de demain ?

Vaste programme mais tellement euphorisant ! A l’heure où tout bouge, où tout va si vite, l’élève d’aujourd’hui n’est évidemment plus celui d’hier… et il serait illusoire et caduque de vouloir le faire entrer dans un moule désormais dépassé. Faudra-t-il alors rêver un autre système scolaire? Parlons plus de défi: celui de construire, concevoir et penser cette Ecole de demain qui ne demande qu’à germer.

Ce défi ne sera possible qu’en suscitant l’alchimie permettant à l’intelligence collective de s’exprimer. Le temps du chacun pour soi n’est plus acceptable ni même envisageable. Si on veut avancer et réussir, ce ne peut être qu’avec l’autre. L’Ecole de demain devra donc se bâtir à partir de toutes les formes de travail collectif et coopératif et cela que ce soit du côté des élèves tout comme celui des professeurs. Fini le temps de la relation unilatérale enseignant-élèves. Pour avancer, pour donner du sens, pour susciter le plaisir d’apprendre, il est nécessaire d’apprendre à plusieurs et de créer une interaction entre tous les membres de la société éducative, familles incluses.

Il est temps de faire confiance à l’élève en l’acceptant dans toute sa complexité : qu’elle soit sociale, culturelle, ou cognitive ! Laissons-nous surprendre, acceptons l’inconnu pour laisser place à la créativité des élèves libérés du joug de la doxa. L’Ecole de Demain se doit d’inviter à une meilleure connaissance de soi, de son raisonnement, de sa manière d’apprendre, de ses émotions… Bref, elle se devra d’inclure toutes les dimensions de l’être humain dans le système scolaire.

Face à un monde de plus en plus complexe, l’école de demain devra s’affirmer en tant que lieu où on relie les connaissances au lieu de les séparer : une approche fondée sur la réduction des savoirs en éléments simples – voire simplifiés – n’a plus raison d’être en cela qu’elle ne donne pas de sens à l’ensemble. Il faut accepter d’envisager que notre regard n’est pas la vérité absolue, refuser de croire qu’une discipline est reine mais aller vers une interaction continuelle entre tous les champs disciplinaires. L’école devra amener à faire comprendre la nécessité d’appréhender le tout afin de faire du sens. Sens, le mot est à nouveau lâché ! Aujourd’hui, les informations viennent de partout et le fil de la reliance est manquant. A l’heure des fake news, des réseaux sociaux qui véhiculent tout et n’importe quoi, les élèves doivent être préparés à devenir des citoyens éclairés, lucides et responsables, maîtres de leur vie, de leurs choix, de leur pensée.

Ainsi l’Ecole de demain, s’inscrivant dans l’Éducation tout au long de la vie, devrait permettre à chacun, suivant un parcours personnalisé, de prendre sa place dans la société et d’y avoir un rôle afin que Tous ensemble, nous puissions renouveler le récit de notre Humanité.

Les membres du GRENE.MONDE

Vous avez été


32364 visiteurs

Retrouvez les articles par leur date

novembre 2021
L M M J V S D
« Oct    
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930