Conférence de Bandung (avril 1955)

6b37926cedf0bde005928031e671f740

97b433a72822e7aaa03b14c3d8a8fa3b

La Conférence de Bandung (ou Bandoeng) a eu lieu en 1955 en Indonésie à l’invitation du président indonésien, Ahmed Sukarno. Elle est un tournant dans l’histoire de la décolonisation et une date-clé des relations in
ternationales du XX° siècle, consacrant l’émergence du Tiers-Monde et des non-alignés. Dans ses accords finaux, elle encouragea la poursuite de la décolonisation, notamment en Afrique et insista sur la nécessaire solidarité des nations asiatiques et africaines (mouvement afro-asiatique). Pour en savoir plus et faire le point, lisez la suite :

Nehru (premier ministre indien) est l’instigateur de la conférence. Après l’indépendance de l’Inde en 1947, il a organisé une première conférence des relations asiatiques à Delhi réunissant 25 pays puis une seconde toujours à Delhi en 1949. Après l’indépendance de l’Indonésie en 1949, le rapprochement sino-indien de 1954 et l’indépendance de l’Indochine à l’issue de la Conférence de Genève en 1954, la nécessité d’une grande conférence internationale des pays décolonisés et de ceux qui étaient en cours d’émancipation, notamment en Afrique devenait nécessaire

L’Ethiopie et le Liberia ont été les 2 seuls états africains qui n’ont pas été colonisés. Après l’indépendance de l’Egypte avant la 2° Guerre mondiale puis de la Libye en 1951 et le développement du nationalisme au Maghreb, le début de la Guerre d’Algérie (1954) et l’émergence des mouvements nationalistes en Afrique noire (notamment au Ghana avec Kwame N’KRUMAH), les conditions étaient réunies.

Le contexte

En 1955, la Guerre de Corée s’est achevée depuis 2 ans, la Guerre d’Indochine depuis 1 an et la Guerre d’Algérie vient de débuter (novembre 1954). 2 ans après la mort de Staline, l’heure est à la « Coexistence Pacifique » dans les relations internationales sous Khrouchtchev en URSS et Eisenhower aux USA. D’autre part, les 2 blocs structurent alors leurs alliances militaires internationales. 1955 est l’année de la signature du Pacte de Varsovie, alliance militaire du bloc de l’Est, et du Pacte de Bagdad (alliance militaire pro-occidentale au Moyen-Orient) un an après la création de l’OTASE (Organisation du Traité de l’Asie du Sud-Est, organisation pro-occidentale en Asie).

La Conférence

29 participants (23 pays asiatiques et 6 africains), tous indépendants et décolonisés à l’exception du Ghana et du Soudan. Ils ont en commun d’être indépendants, décolonisés depuis les 10 années précédentes pour la plupart d’entre eux, d’être pays du « sud », c’est-à-dire du Tiers-monde et d’être asiatiques ou africains. Les différences se marquent essentiellement par rapport à l’orientation de leurs politiques internationales et de leurs alliances dans le cadre de la guerre froide.

On peut repérer 3 tendances :

  • Le bloc de l’est (communiste) : Chine, nord-Viet Nam
  • Le bloc occidental : sud-Viet Nam, Laos, Cambodge, Thaïlande, Philippines, Japon, Turquie, Irak, Iran, Pakistan, Liban, Ethiopie, Libye, Liberia
  • Les neutres ou incertains : Inde, Indonésie, Birmanie, Afghanistan, Egypte, Syrie, Jordanie, Arabie saoudite, Yémen, Soudan, Ghana

Les leaders de certains pays jouent un rôle-clé dans la conférence et apparaissent comme les leaders du Tiers-Monde. On peut citer :

Nehru et Zhou Enlai

  • Sukarno (Indonésie), hôte de la Conférence
  • Nehru (Inde), initiateur du mouvement
  • Nasser (Egypte) qui apparait comme le leader du monde arabe
  • Zhou Enlaï (Chine) : 1er ministre chinois qui apparait comme un modèle pour de nombreux pays d’Asie
  • N’Krumah (Ghana) qui apparaît comme le pionnier du nationalisme panafricain en Afrique noire

Les principes des accords de Bandung

  • La condamnation du colonialisme et l’encouragement à l’émancipation du monde
  • Le droit des peuples à disposer d’eux-même (principe des 14 points de Wilson en 1918)
  • Egale souveraineté de toutes les nationsZhou Enlaï, Sukarno et Nasser
  • Respect des Droits de l’Homme et de la Charte de l’ONU
  • Non-ingérence dans les affaires intérieures des états, notamment de la part des grandes puissances (anciennes métropoles coloniales, et 2 Grands : USA et URSS)
  • Désarmement, interdiction des armes nucléaires
  • Règlement pacifique des différends et Coexistence Pacifique des nations
  • Solidarité afro-asiatique de l’ensemble des nations : soutien et coopération politique, économique, culturelle…

Les divergences

La Coexistence Pacifique et l’objectif de créer une force neutre dans la Guerre froide se heurtent aux réalités des alliances de chacun. Certains pays comme l’Inde de Nehru, souhaitent que tous les états du Tiers-Monde soient neutres. Le Pakistan et d’autres soutiennent la liberté d’adhérer à des formes collectives de défense, notamment des organisations internationales.

La Conférence encourage la décolonisation en Afrique et lui a insufflé un élan. D’autre part, elle est aussi à l’origine du mouvement des non-alignés, créé par ceux qui souhaitent développer une 3° force neutre et indépendante des 2 blocs. Un an plus tard, à Brioni en Yougoslavie, se tient la 1° réunion des non-alignés à l’invitation de Tito (Yougoslavie) avec Nehru (Inde) et Nasser (Egypte).

Retrouvez ici le texte de la décalartion finale et les 10 points des accords de Bandung : Déclaration finale de Bandung

dd

bonjour. ces informations m’aides beaucoup pour la revision au bac, merci

Joey

Bonjour, je trouve votre article intéressant. J’aimerais savoir si cela est vrai qu’un milliard cinq cents millions de citoyens se sont réunis a Bandung pour la conférence ? M. Césaire Aimé l’avait dit, mais j’ai peur d’avoir mal compris. Merci d’avance.

Eli

Merci pour ce site vraiment bien fait, qui m’aide enormement pour le BAC..
J’espere que vous aurez prochainement l’occassion de poster d’autres thèmes du programme d’Histoire de Terminale.

Riri

Merci pour cet article.
J’ai pu m’en inspirer pour faire un exposé, en 3ème. Mon professeur m’a mis un bon 16,5 ce qui fait plaisir.
Merci encore (je précise que je ne suis pas un idiot qui fait du copier/coller sans réfléchir)

pierre

Bonjour, merci pour cet article très intéressant qui explore parfaitement les thèmes importants de la conférence de Bandung. J’espère tomber sur la décolonisation au BAC..
Bonne continuation.

nenee

vous devrez dire aussi quelle est l’importance de cette conférence 🙂

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *