Aristophane : l’inventeur de la comédie

ARISTOPHANE

Comédien né à Athènes (445 –386 av. J-C)

Oeuvres principales : La Paix, l’Assemblée des femmes, Les cavaliers, Lysistrata

 

Aristophane est le premier et le plus grand auteur comique grec. C’est par l’humour que cet athénien choisit de critiquer les défauts de la société athénienne, y compris la vie politique. De nombreuses pièces font référence à des événements ou des personnages historiques du V° siècle à Athènes. C’est la meilleure source critique que nous possédions sur la démocratie athénienne, ses limites et ses défauts.

L’Assemblé des Femmes est une des plus célèbres comédies.

Vous pouvez accéder gratuitement en ligne à la version intégrale (mais la traduction diffère légèrement, elle est plus ancienne). Celle-ci est accessible sur le site Weblettres, site pédagogique consacrée aux lettres :

http://www.weblettres.net/languesanc/?page=traductionsg&n=45

Sur ce site, le 1° résultat (le visualiseur des œuvres complètes) et plus intéressant car il permet d’avoir accès aux pages numérisées en pdf et donc de pouvoir les imprimer.

Vous trouverez aussi ici une intéressante présentation d’Aristophane et de son œuvre par une critique littéraire :

http://rdereel.free.fr/volAQ2.html

Clisthène

CLISTHENE

Législateur athénien (VI°-V° siècle av. J-C), « père de la démocratie athénienne »

 Membre de la famille des Alcméonides, une des plus puissantes d’Athènes, il est peu connu à cause de la rareté des sources (il nous est essentiellement connu par Hérodote et le pseudo-Aristote) ; ce sont ses réformes qui le rendirent célèbre et en firent le père de la démocratie athénienne.

Sa famille avait été éxilée pour sacrilège au VII° siècle av. J-C. et, après un retour au VI° siècle, de nouveau exilée sous la tyrannie des Pisistratides. Archonte en 525-524, il est exilé avec sa famille sous le tyran Hippias. Il prend en charge la reconstruction du temple de Delphes, détruit par un incendie, et revient à Athènes après la chute d’Hippias, chassé par les spartiates en 510.

S’ensuit une période trouble où lui et Isagoras se disputent le pouvoir. Grâce à l’appui du peuple, il parvient à s’imposer et à mettre en place les principales réformes qui donnent naissance à la démocratie athénienne vers 508-507. Il divise ainsi les citoyens athéniens en 10 tribus composées de dèmes de 3 secteurs différents (la ville, la côte et les collines), organisant ainsi un véritable brassage social.

Sa famille reste tout au long du V° siècle une des plus puissantes de la cité d’Athènes à son apogée.

Le stratège Périclès, qui domina Athènes pendant plus de 15 ans, est ainsi son petit-neveu.

Alcibiade, qui fut aussi stratège d’Athènes durant la Guerre du Péloponnèse, est lui aussi un membre de sa famille.