Alcibiade

ALCIBIADE

(vers 450 – 404 av. J-C)

Stratège d’Athènes

Fils des 2 familles les plus riches et puissantes d’Athènes (les Eupatrides par son père, les Alcémonides par sa mère), il est le neveu de Périclès qui l’adopte et le lance en politique. Riche, puissant, beau, athlétique (il remporte des Jeux olympiques), vaniteux, insolent et coureur de jupons et de toges, il est le disciple (mais aussi l’amant) du philosophe Socrate qui lui a sauvé la vie au combat.

Il débute sa carrière durant la Guerre du Péloponnèse. Elu stratège en 420 av. J-C, juste après la paix de Nicias, il est partisan de la reprise de la guerre et réussit à convaincre l’Assemblée d’une expédition en Sicile. Réélu stratège en 415 av.-C, il commande l’expédition avec Nicias mais est, avant de partir, accusé dans le scandale de la parodie des Mystères d’Eleusis, un blasphème. Condamné à mort pour sacrilège après son départ, il s’exile à Sparte et  conseille les Spartiates contre Athènes. Après avoir eu une aventure avec la femme du roi de Sparte, il se sait menacé et se réfugie en Perse.

Après cette nouvelle trahison et un coup d’état oligarchique à Athènes, il souhaite revenir et réussit à se faire réélire stratège en 407. Une défaite navale lui est fatale et il se réfugie en Phrygie dans l’Empire perse où il est assassiné.