Franklin D. ROOSEVELT

Franklin Delano ROOSEVELT

(né le 30 janvier 1882 à Hyde Park, New York –

mort le 12 avril 1945 à Warm Springs, Géorgie)

32° Président des Etats-Unis d’Amérique (1933-45)

Sans doute le plus important et l’un des plus célèbres des présidents américains du XX° siècle. Elu à 4 reprises, un record de longévité; il a incarné le parti démocrate durant l’entre-deux-guerres et la Seconde guerre mondiale.

Il est l’homme qui a lancé la politique du New Deal et revigoré l’économie américaine dans les années 30. Il a aussi dirigé les Etats-Unis dans la Seconde Guerre mondiale, dont il n’a pas vu la victoire, mourrant au début de l’année 1945.

 

Fils d’une riche famille américaine dont les origines remontent aux premiers colons (les De la Noye français et les Roosevelt hollandais) qui donna notamment le général Grant, héros de la Guerre de Sécession et président des Etats-Unis, il est le cousin du président Theodore Roosevelt, qui dirigea les Etats-Unis au début du XX° siècle.

Ayant reçu une éducation aristocratique et religieuse, il étudie à Harvard et intègre le parti démocrate, influencé par son cousin.

Bien que n’ayant pas terminé ses études de droit à Columbia, devenu avocat, il intègre un cabinet d’affaires de Wall street en 1908 avant de se lancer en politique.

Elu snateur de l’Etat de New York en 1910, il devient secrétaire-adjoint à la Marine dans le gouvernement du président Wilson en 1913 jusqu’en 1920 et développe la marine américaine durant la Seconde guerre mondiale, défendant en particulier le développement des sous-marins.

Candidat à la vice-présidence en 1920 sur le ticket présidentiel conduit par James Cox, il est vaincu par le ticket républicain de Warren Harding qui inaugure 12 ans de domination républicaine. Cet échec le conduit à sa retirer de la politique pour diriger une société puis un cabinet d’affaires. C’est sa « traversée du désert » au cours de laquelle il contracte une maladie, la polyomélite, qui le laisse paralysé dans un fautueil roulant.

Il fait son retour en politique en 1928 et se fait élire gouverneur de l’Etat de New York, où il est réélu en 1930. Il y développe une politique sociale interventionniste qui préfigure celle qu’il mènera comme président.

Suite à la Crise économique de 1929 et la Grande Dépression qui s’ensuit, il est élu en 1932 face aux échecs des Républicains. En tant que président, il met en place une politique sociale et interventionniste dans l’économie connue sous le nom de « New Deal », notamment avec la politique de relance de la croissance et de la consommation avec les Grands Travaux. Elle est théorisée quelques années plus tard par John Keynes. Il met aussi en place le « Welfare State », un état-providence avec notamment le salaire minimum et une sécurité sociale minimum.

Réélu en 1936, il adopte une politique étrangère neutraliste ainsi que celle du Bon Voisinage qui ne contredit pas l’isolationnisme républicain des années 20 et vise à protéger les Etats-Unis de la guerre et de la montée en puissance des régimes totalitaires. Le Congrès et une opinion publique très isolationniste le conduisent à devoir adopter les Lois de Neutralité (1935 et 1937) malgré la montée en puissance de l’Allemagne nazie, de l’échec de la SDN et de la marche à la guerre contre laquelle il met le mais en garde par son discours de la Quarantaine (1937) et celui sur l’état de l’Union.

Son souhait d’aider les Alliés, notamment le Royaume-Uni dans la Seconde Guerre mondiale, le conduisent à assouplir la neutralité américaine par la Loi Cash & Carry de 1939 et la prêt-bail de 1941 qui lui permettent de vendre des armes et du matériel aux Alliés.

L’attaque américaine de Pearl Harbour le 7 décembre 1941 lui fournit le prétexte d’une entrée en guerre qu’il a anticipé et qu’il demande au Congrès qui la vote à l’unanimité le lendemain après le célèbre discours du « Jour de l’Infamie ».

Il assume ses fonctions de commandant en chef durant la Seconde Guerre mondiale, rencontre Staline et Churchill et planifie la lutte tant en Europe qu’en Asie. Il conduit à la victoire les armées alliées et prépare le monde de l’après-guerre notamment avec le projet de Nations Unies qu’il a initié et la Conférence de Yalta en 1945.

Il meurt peu après sa réelection au début de l’année 1945, laissant Harry Truman, son vice-président lui succéder et assumer de gagner la Guerre.

Biography (in english)

Image de prévisualisation YouTube

The Day of infamy : la déclaration de guerre au Japon et à l’Allemagne au lendemain de l’attaque de Pearl Harbouy

Image de prévisualisation YouTube

La version de Pearl Harbour :

Image de prévisualisation YouTube

The Gulf War

Vous trouverez ci-joint le cours d’Histoire Euro sur la Guerre du Golfe, son diaporama ainsi que les videos à regarder. Il est indiqué dans le fichier doc à quel moment du plan les regarder et les questions sur 2 videos à faire, sur le discours de Bush et le reportage sur la Highway of Death

Gulf War

Gulf War

Pour le contexte et le résumé général de la Guerre :

Image de prévisualisation YouTube Image de prévisualisation YouTube

in 3 minutes

Image de prévisualisation YouTube Image de prévisualisation YouTube

George Bush’s Speech ont the beginning of the War

Image de prévisualisation YouTube

The Gulf War’s firts air strikes

Image de prévisualisation YouTube

George Bush’s Speech ont the end of the War

Image de prévisualisation YouTube

The Highway of Death

Image de prévisualisation YouTube

US Revolution & War of Independence

euro_anglais

A complete documentary about the US Revolution and the War of Independence in 2 parts from the serie « The story of us » :

Part 1 :

Image de prévisualisation YouTube

Videos of the Youtube channel’s « History » about the the major battles :

The 1st batlles of Lexington & Concord (1775) :

Image de prévisualisation YouTube

The battle of Monmouth (1778) :

Image de prévisualisation YouTube

Washington crossing the Delaware :

Image de prévisualisation YouTube

The final battle of Yorktown (1781) :

Image de prévisualisation YouTube

And for those who like cartoons, a channel with the 136 episodes of the cartoon covering the full topic, « Liberty Kids » :

US presidential election : how does it work ?

The US presidential election is an undirect election happening every 4 years. The Election day is scheduled in November on the tuesday following the 1st of November. In 2012, this is on the 6 of November.

What means an undirect election ?

215 millions of american citizens can vote for their president and their vice-president (the presidential ticket). They vote on the Election Day but their vote will designate an electoral college consisting in 538 Great Electors. These Great Electors will elect the president a few weeks later (on the 17th of December) but with the number of Great Electors for each candidates, we know on the Election Day who will be the next president and his vice-president. The Great Electors are not attributed nationally but for each state. Thus, it is an election state by state and not a national election. It means that a candidtae can be elected even if he has les vote in the whole country. It depends on his victory in each state and the number of Great Electors these state victories will bring him.

How are attributed Great Electors for each state ?

The number of Great Electors for each state is equal to the number of Congressmen attributed to each state (number of representatives depending on the population + 2 senators by state). 3 Great Electors are additionnalyy attributed to the Federal District of Columbia (Washington D.C.) whis is not a state and has no congressmen.

How are Great Electors votes attributed to the candidates ?

The system is the winner takes all. It means that when a candidate wins in a state (no matter what is the margin), he gets the whole great electors attributed to this state. Winning in the big states is a key. 2 exceptions : Nebraska attributes its 6 great electors proportionnally to each candidate. The New Hampshire attributes its 4 great electors by electoral county.

How to win ?

To win, a candidate must get 270 Great Electors. In a case of equality (269 each), the House of Representatives will elect the president and the senate will elect the vice-president.

Croquis de synthèse : La superpuissance américaine dans le monde

De nombreux croquis sont proposés, notamment dans le manuel, sur divers sujets se rapportant à la superpuissance américaine mais ils sont souvent cantonnés à un thème (économique ou politico-militaire)

J’ai essayé d’en faire un complet intégrant les divers aspects de l’expression de la superpuissance américaine (politique, militaire, économique) et ses limites (économies et géopolitiques) à l’échelle mondiale :

Croquis-La-superpuissance-américaine

legende-superpuissance-americaine

Guerre de Corée

Comme promis, voici l’article du Monde diplomatique publié en 1999 (et repris dans « Manière de voir » en 2003) concernant la thèse de l’emploi par les américains d’armes chimiques en Corée lors de la guerre de Corée (1950-53). Cette thèse avait été avancée dès le conflit au début des années 50 par les autorités chinoises et nord-coréennes. L’article en question a été écrit par 2 historiens canadiens, Stephen Endicott et Edward Hagerman. Toutefois, cette thèse est très controversée et n’est pas acceptée par de nombreux autres historiens qui ont mis en doute les sources citées en appui par les auteurs au sujet des preuves. Ed Régis, conteste notamment les travaux d’Endicott et Hagerman, estimant qu’ils reprennent des documents nord-coréens et chinois de propagande.

Difficile de se faire une idée mais le doute subsiste. Une thèse à prendre donc avec précaution et à ne pas utiliser le jour du Bac. A lire toutefois.

Les armes biologiques de la Guerre de Corée