Le fantôme du cimetière

22 11 2011

Le fantôme du cimetière

Fin avril 1882, dans le sud de l’Allemagne, j’achetais un château près d’un vieux cimetière. Pour fêter mon achat, j’invitais mes amis à séjourner dans mon château une petite semaine. Le midi nous mangeâmes de la dinde. Après je leur fis une visite du château. Du haut de la plus grande tour, nous vîmes une masse de brouillard arriver. Puis nous prîmes un thé chaud et nous discutâmes de vacances.

Soudain, le soir, je remarquai qu’un de mes amis avait disparu !

Je commençai à rechercher mon ami dans le château et aux alentours mais il était introuvable! Au bout d’un moment, je vis une tombe marquée de son nom. Mes amis regardaient la tombe, perplexes. Ils avançaient plusieurs hypothèses dont l’une d’elles était qu’un fantôme l’avait assassiné et enterré. Moi, je crus qu’il avait fait une mauvaise blague dans l’espoir de nous faire peur mais quand vint l’heure du dîner, je m’inquiétai de son sort. Puis, à cet instant, je me rappelai que sa voiture n’était plus là. Donc je fis l’hypothèse qu’il avait du travail à finir à son bureau. Et je finis de manger tranquillement.

La nuit, j’entendis une porte claquer. Le bruit me réveilla, mais je n’y prêtais pas attention. Quelques minutes plus tard, j’entendis à nouveau la porte faire un bruit sec. J’allai voir au bout du couloir et je vis une porte ouverte. C’était celle de l’un de mes amis. Je jetai un coup d’œil à travers la serrure mais je ne vis rien d’anormal et je retournai me coucher. Le matin mon ami, dont la porte avait claqué ne vint pas déjeuner. Quand j’arrivai sa chambre, il n’y était plus ! Je courus dehors et je vis une deuxième tombe avec le nom de mon second ami. Un peu plus loin, il y avait une troisième tombe, … avec mon nom dessus. Je dis à mes amis de partir le plus rapidement possible de mon château dit « hanté ». Quand je fus seul dans le château, je sentis un courant d’air glacial me parcourir le corps. Je me retournai brusquement et je le vis, flottant à quelques mètres de moi ! Il était transparent mais je voyais les contours de son « corps ». Il avait le corps allongé et des trous à la place des yeux et de la bouche. Je devins si pâle que je ressemblais au fantôme. La sueur me coulait sur les joues. Quand je sortis de ma « transe », je courus le plus vite possible mais le fantôme me rattrapa et me fit trébucher pour que je me cogne la tête.

Quand je me réveillais, j’allai voir dehors et je ne vis pas, à mon grand soulagement, « ma tombe ». Je quittai le château le jour même puis le revendis. Personne n’entendit plus parler de cette histoire et personne à part moi et le fantôme ne sut jamais ce qu’il s’était passé dans le château.

FIN

Laurent Morgan 4°2

Le chantoux Johan 4°2

Delort Jules 4°2


Actions

Informations

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour poster un commentaire