Correction de la dictée

24 10 2012

Double assassinat dans la rue Morgue

Comme le singe s’approchait de la fenêtre avec son fardeau tout mutilé, le matelot épouvanté se baissa, et se laissant couler le long de la chaîne sans précautions, il s’enfuit tout d’un trait jusque chez lui, redoutant, les conséquences de cette atroce boucherie, et, dans sa terreur, abandonnant volontiers tout souci de la destinée de son orang-outang. Les voix entendues par les gens de l’escalier étaient ces exclamations d’horreur et d’effroi mêlées aux glapissements diaboliques de la bête.


Actions

Informations

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour poster un commentaire