HIDA : Critères d’évaluation

27 03 2013




Oliver Twist : Corrigé du contrôle de lecture

27 03 2013

1) Oliver naît au dépôt de mendicité, en présence d’un médecin mal payé et d’une vieille femme qui boit trop.

Il est en insuffisance respiratoire mais survit tout de même, alors que sa mère meurt en couches.

2) Oliver devient apprenti chez Mr Sowerberry, un croque-mort, qui tient une boutique de pompes funèbres.

3) Le garçon s’enfuit car il est maltraité et Noé a insulté sa mère défunte.

4) Le Filou lui propose un toit, de la nourriture et un travail.

5) Le jeu consiste à tirer le mouchoir de Fagin de sa poche, sans qu’il ne s’en aperçoive.




Clavardage avec Jo Witek

21 03 2013

Vous souhaitez en savoir plus sur Peur Express?

Lisez les échanges entre l’auteur et les élèves de 4è  qui ont eu lieu ce lundi en direct du CDI.

Merci encore aux élèves qui ont participé à ce chat!

Attention! La lecture se fait de bas en haut, fautes d’orthographe incluses!

A tout le monde ! : a bientot j’espere et désolés pour les fautes!x

* Jo : Merci Yves. A vite !!!x

* admpdc : Merci à toutes et tous et à bientôt.x

* Jo : Merci à vous. Bon après-midi !!!x

* Jo : Souvent, oui. En littérature jeunesse, les héros sont souvent adolescents.x

* tout le monde ! : merci pour cette échangex

* thomas : j’ai lu aussi » Récit intégral ou presque de mon premier baissé » que j’ai bien aimé, dans ce livre et dans « Peur Express », les héros sont des ados. Est-ce toujours le cas?x

* admpdc : Jo, il est presque 14 h !x

* Jo : Pourquoi pas. Mais j’ai peur de l’avion, alors je vais souffrir en l’écrivant si je choisis cet endroit.x

* Emma : Si il y a un tome 2 esqu’il se passera dans un avion?x

* Jo : A tous. J’aime toujours beaucoup chacun de mes personnages. Je crois qu’il faut aimer ses personnages pour réussir à leur donner vie. Même les pires ! Ceci-dit, je parle des principaux parce que je déteste le SS ou le vampire et Amid..x

* thibault : est-ce que vous vous identifiez à un personnage du roman?x

* Jo : J’avais envie que ce train devienne un huis clos, un lieu infernal. J’avais envie de tout casser là dedans. c’est l’avantage de l’écriture, l’écrivain peut être délinquant sans faire de mal aux autres et même en amusant les autres ! Alors, le viaduc sous la neige était une astuce facile à trouver….x

* Hélène : Bonjour, Comment vous est venue l’idée du train bloquée sur un viaduc?x

* Jo : Le cinéma, oui. Mais cela ne dépend pas de moi. Il faut qu’un cinéaste ait envie de l’adapter. On verra…x

* Jo : Les idées viennent en me documentant, en créant avec beaucoup de détails mes personnages. Le livre était complexe de par sa structure, le décor et le nombre de personnages. Il m’a pris un an mais pas en continuité. J’ai dû arrêté plusieurs fois d’écrire cette année-là.x

* tristan : aimeriez vous faire une adaptation de ce livre au cinéma ?x

* Brice : Où avez vous trouvez toute les idées, l’inspiration nécessaire pour créer un tel roman ? Combien de temps cela vous a pris d’écrire ce roman ?x

* Jo : Non, mais j’ai rencontré un cheminot plusieurs fois et beaucoup lu sur l’aspect technique des trains. Je voyage souvent en TGV et j’observe beaucoup… L’observation fait partie de mon métier.x

* Jo : Maintenant, je ne pourrais vous expliquer pourquoi un sujet s’impose plus qu’un autre. Il y a dans le processus créatif quelque chose de paranormal !!! Quelque chose qui échappe.x

* lucas : avez vous eu l’occasion de voyager dans la cabine de pilotage d’un tgv?x

* tout le monde : les moments préferés : quand ils sont dehors, l’épisode du sanglier, le soldat SS, Nyoko croque le coeur …x

* Jo : Ceux que je dois écrire. J’insiste sur ce « dois » car l’écriture doit rester une urgence. Un sujet s’impose et ensuite je choisis la forme que je veux lui donner.x

* Thomas : Quelle est la sorte de livre que vous aimé le plus écrire?x

* Jo : Vos moments préférés ?x

* Jo : Non, l’idée première du roman était de mettre sept ados dans un train. Ensuite est venue la peur. Et avec la peur, mes propres interrogations. Qu’est-ce qui nous fait peur ? Ceux qui nous blessent, mais aussi ce qui nous échappe comme les apparitions et les fantômes, les impressions de déjà-vu… les transmissions de pensées. J’aime explorer ce qui m’échappe, sans juger si cela est « vrai ou pas ».x

* ivana : Quel est le point de départ, l’idée de tous ces phénomène?(du vécu,…)x

* Jo : Oui, puisque je gagne la moitié ma vie avec cette activité. Pour le reste, je suis rédactrice pour articles de presse et de la communication.x

* Solenn : Etes vous écrivaine de métier ?x

* Jo : En écrivant on teste ses propres limites… C’est étrange.x

* Jo : Parce que je me faisais peur toute seule en l’écrivant. Je me disais : est-ce que je peux aller jusqu’à faire croquer Nyoko dans le coeur, comme Blanche-Neige dans la pomme ? Et oui, je l’ai fait mais j’étais écoeurée…x

* tristan : pouquoi la scène du, vampire a été difficile?x

* Jo : Virgil est un de mes personnages préféré. Mon prochain héros lui ressemblera un peu d’ailleurs. Ecorché vif. Son prénom est venu en repensant à un ado que j’avais rencontré en atelier d’écriture et qui s’appelait ainsi. Ceci dit mon personnage ne ressemble en rien au jeune garçon qui était lui très vif et enjoué! Mais c’est un joli et rare prénom.x

* Emma : bonjour, comment avez-vous choisi le prénom Virgil?x

* Jo : Oui, la scène du vampire est celle qui a été la plus difficile pour moi.x

* Solenn : Bonjour, on a aimé le paranormal, les moments de suspense comme dans le wagon …x

* Jo : Je suis très heureuse de ces sélections adolescentes. J’écris pour vous donc quand vous retenez mes ouvrages, je me réjouis. Quels sont vos avis sur l’ouvrage ?x

* Kallan : Bonjour,Qu’est que cela vous fait que votre livre soit dans un concours pour collégiens et autre?x

* Jo : Parce que j’avais envie de parler des peurs adolescentes, donc le thriller convenait à mon sujet. Ensuite, en l’écrivant, j’ai découvert qu’il était très amusant de faire peur. C’est pourquoi j’en ai écrit un second. Mais j’écris aussi des romans plutôt drôles. J’aime passer de la peur au rire.x

* Jo : C’est un métier de solitaire mais qui permet de rencontrer et d’échanger avec beaucoup de monde. J’adore cela.x

* ivana : Pourquoi s’être tournée vers ce genre de littérature ?x

* Jo : Ecrire c’est serrer le monde entier dans ses bras. Le meilleur et le pire de l’humanité. C’est aussi faire un voyage dans son propre monde intérieur. Et puis, c’est une main tendue vers l’autre.x

* tristan : bonjour, qu’aimez vous dans l’écriturex

* Jo : Non, Peur Express était le premier. Le second est Rêves en noir qui est sorti en janvier chez le même éditeur. L’histoire d’une aveugle qui suit la piste de ses rêves en images…x

* Brice : Bonjour, avez vous déja écrit des Thrillers avant ? (si oui, lequels) ?x

* Jo : Oui, je la propose à la fin de l’ouvrage. Peut-être… Je dois me rendre à La Réunion en 2014… Cela pourrait m’inspirer. Mais pour l’instant, j’ai d’autres projets.x

* thibault : bonjour, une suite serait-il envisageable?x

* Jo : L’envie d’écrire vient de ma timidité d’enfant je crois. Je me racontais des tas d’histoires dans ma tête, tout ce que je n’osais pas dire. Et puis, une envie de m’exprimer tout simplement.x

* thomas : bonjour, qu’est-ce qui vous a donner envie d’écrire des livres?x

* Jo : Et Bonjour à tous !!!x

* Jo : J’ai travaillé autour des peurs et après j’ai inventé les personnages qui pouvaient s’y confronter. Ex : Zimri l’enfant de famille juive face au soldat SS.x

* admpdc : Jo va vous répondrex

* lucas : bonjour jo ,comment avez vous eu les idée des noms et caractére des personnagesx

* admpdc : Qui pose la première question ?x

* Jo : Ca ne fonctionne pas ?x

* Jo : Avant 14 heures. Merci.x

* Jo : Oui, à 14 heures, je devrai partir.x

* admpdc : Les élèves sont-ils là ?x

* Jo : Merci. Je dois partir vers 14 heures.x

* admpdc : Vous arrêterez la discussion quand vous le souhaiterez.x

* admpdc : Bonjour Jox

* Jo : Bonjour Yvesx

* admpdc : Bonjour à tous et à toutesx




Le passé d’Antigone

18 03 2013

Pour connaître le mythe d’Oedipe et mieux comprendre l’intrigue d‘Antigone,

rendez-vous sur le site du Grenier de Clio.