Antigone, Le Prologue

12 01 2018

Imaginez la mise en scène du Prologue d’Antigone.


Actions

Informations

Une réponse à “Antigone, Le Prologue”

19 03 2017
shulvath (14:41:41) :

Bonjour !

Ne m’en voulez pas, mais je vais citer ce que j’ai écrit à Mme Desmares il y a un instant pour me faciliter la tâche mais aussi pour vous faciliter la compréhension.

Je suis Nicolas Puaud, petit frère d’Antoine Puaud et un de vos anciens élèves (6e2; 2011-2012 / 4e4. 2013-2014)
Tête brune, cheveux courts, lunettes rectangulaires (à l’époque) si jamais vous réussissez à me resituer.
Et au pire, ce n’est pas bien grave, vu ce que j’ai à vous dire.

Je suis parti en cours d’année de 4e pour suivre mes parents près de Bordeaux. Mon année de 3e se fit au CNED (cours à domicile) et j’eus mon brevet avec mention assez bien pour ensuite retourner dans le système éducatif classique grâce au lycée Anatole de Monzie de Bazas (33430) pour ma classe de seconde. Avant de déménager dans Bordeaux même afin d’intégrer le lycée Montesquieu et la première Littérature option théâtre cette année scolaire.

Tout mon C.V pour vous dire que j’ai vu beaucoup de contentement de la part de mes anciens professeurs de seconde quand je suis repassé aux portes ouvertes de Bazas avec un ami à moi.
Je me suis alors dit que mes professeurs de collège méritaient amplement le même sort.

Il me paraît naturel que, faisant maintenant partie de la filière Littéraire, j’aille remercier ma première professeur de français qui m’a fourni la source de ma culture littéraire. Je pense notamment au Petit Prince qui est depuis, et toujours aujourd’hui, l’une de mes œuvres préférées. Je me souviens aussi des rédactions, des dictées, de la Gacilly et bien d’autres.
Pour toutes ces expériences et ces connaissances, merci beaucoup !

Plus je grandis et je mûris, plus l’importance de votre métier me semble essentiel, et même l’un des plus honorables qui existent, surtout quand il est si bien exécuté.

Il me paraît tout aussi naturel de commenter ce post. J’ai lu Antigone pendant mon année de CNED et j’ai dévoré cette pièce en un petit quart d’heure de lecture, je ne pouvais pas m’arrêter. Je l’aime beaucoup.
Ci-dessus, je trouve celle qui joue Antigone très juste, Créon a un jeu plus variable d’après moi, mais quand il s’y met, le ton est parfait.

Bon, c’est pas tout ça mais j’ai un oral blanc de bac de français à travailler !

Donc je vous laisse en vous encourageant de tout mon coeur et en vous donnant plein d’énergie par télépathie de là où je suis. Je repasserais avec plaisir au collège si suffisamment de professeurs de ma génération sont restés et si j’y suis autorisé.

Merci de m’avoir lu 🙂
(si jamais vous avez un moyen de contacter d’autres de mes anciens professeurs pour que je les remercie, je prends avec plaisir)

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour poster un commentaire