Le Cri, Edvard Munch

12 03 2018

 HISTOIRE DES ARTS

1) Présentation rapide de l’oeuvre, de son contexte

2) Présentation de l’auteur

3) Analyse de l’oeuvre

Que voit-on?/Que peut-on imaginer?

– Le personnage au premier plan crie et se tient la tête dans les mains./Il entend un bruit extérieur effroyable dont il veut se protéger OU il sent ce cri monter en lui et il se tient la tête de douleur.

– visage dépourvu de cheveux/Tête de mort

– visage et corps peints en lignes courbes/Chaos?

– les autres personnages (arrière-plan) : silhouettes droites et verticales/Stabilité?

– Le décor :

pont d’Oslo, muni dune balustrade, ciel orangé, masse bleue (fjord ou terre ferme)/inversion des couleurs

lignes droites, fuyantes/mort, côté stable de lavie, monde réel

lignes courbes de l’arrière-plan/vie, côté désordonné dans lequel est happé le personnage, un monde surnaturel, inconnu.

En quoi ce tableau est-il fantastique?

– phénomène inexplicable : le rougeoiment du ciel, associé à la mort et au diable.

– on ne sait pas ce qui a provoqué le cri.

– le tableau exprime une angoisse violente symbolisée par les mains sur les oreilles.

– les deux parties du tableau montrent la séparation entre la vie et la mort.

– le sentiment qui se dégage de ce tableau est celui d’un profond malaise, d’une grande douleur, d’un effroi indescriptible.

Ecriture

La particularité de ce tableau réside dans le hors champ. Qu’est-ce qui provoque le cri du personnage?

Rédigez en quelques lignes, à la 1ère personne, un récit qui explique le cri.

Lien avec d’autres oeuvres

On pourra comparer ce tableau à un passage du Horla, de Maupassant,en date du 19 août « Je le tuerai. Je l’ai vu! […]L’épouvante m’en est restée, qui me fait encore frissonner », dans lequel le narrateur, qui ne sait plus s’il est fou ou s’il est face à un phénomène surnaturel, affronte l’être invisible.

 

A quel film ce tableau vous fait-il penser?

 

Scream, Wes Craven (1996)


Actions

Informations

Une réponse à “Le Cri, Edvard Munch”

13 11 2014
amaury asselos (13:15:46) :

edgar allan poe

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour poster un commentaire