L’homme et son pain

6 05 2015

hommequitombe

Dans une forêt de pins,

Un homme perdit son pain

Et mourut de faim.

Quelle terrible fin!




Deucalion et Pyrrha : énigme!

26 02 2015

Vous aussi, comme Deucalion résolvez l’énigme lancée par Thémis, déesse de la Justice!

« Eloignez-vous du temple, voilez-vous la tête, détachez la ceinture de vos vêtements et jetez derrière votre dos les os de votre grand-mère »

deucalion_bottalla




Elections des délégués

25 09 2014

Le 30 septembre, les 6ème 2 éliront leurs délégués pour l’année.

Mais, au fait, qu’est-ce qu’un délégué?

Voyons  tout d’abord ce qu’il N’EST PAS!

Tu veux devenir délégué et porter la voix de tes camarades?

Retire ta profession de foi auprès du professeur principal et prépare ta campagne.




Enigme sur l’étymologie

22 04 2014

Comment s’appelle un  grand amateur de livres?




Voyage des 6è2 à Pleumeur Bodou

27 09 2013

Nouveaux locaux, nouvelles disciplines, nouveaux professeurs… Trois semaines après la rentrée, les anciens élèves de CM2 semblent s’être adaptés avec succès à leur vie de collégien.

Afin de débuter l’année avec un temps fort, l’équipe pédagogique est partie avec tous les élèves de 6ème à Pleumeur-Bodou (Côtes d’Armor), à la découverte de la Cité des Télécoms.

Les objectifs de ce séjour de deux jours étaient de développer la culture scientifique et de vivre un moment fort avec sa classe.

Grâce à l’exposition « Maths à portée de main », les élèves ont pu aborder certaines notions de façon concrète et ludique. Ils ont également participé à des ateliers autour des énergies renouvelables, créé un blog ou un reportage TV, et même assisté à une veillée lecture.

Le maître-mot de ce séjour fut bien « communiquer » : échanger des informations à l’aide d’outils technologiques et travailler en équipe sur le site du Radôme, mais également troquer des livres ou discuter dans son sac de couchage à la lueur d’une lampe de poche…

Les commentaires sont unanimes : « On a appris plein de choses, c’était génial! »

Autant de moments qui resteront dans les mémoires pour le reste de l’année!




Killik et le mammouth

20 09 2013

Corrigé de la dictée :

Killik se décide.Un trait, un autre, encore un, puis deux, trois… Les longs poils roux des mammouths, leur dos vigoureux, la croupe basse, les pattes comme des troncs d’arbre, la courbure des défenses. Enfin Killik recule de quelques pas. Il ouvre la bouche, avale une gorgée d’air, et crie de toutes ses forces, les yeux étincelants : « je l’ai fait! Le mammouth… Il est là! Là! Devant moi… » Un flot de larmes jaillit des yeux noirs.

Killik se décide.Un trait, un autre, encore un, puis deux, trois… Les longs poils roux des mammouths, leur dos vigoureux, la croupe basse, les pattes comme des troncs d’arbre, la courbure des défenses. Enfin Killik recule de quelques pas. Il ouvre la bouche, avale une gorgée d’air, et crie de toutes ses forces, les yeux étincelants : « je l’ai fait! Le mammouth… Il est là! Là! Devant moi… » Un flot de larmes jaillit des yeux noirs.




L’aventure des écritures

18 09 2013

   Séance 5 : L’aventure des écritures

A partir du dossier « L’aventure des écritures » qui se trouve sur le site internet de la Bibliothèque Nationale de France (BnF), réponds aux questions suivantes en rédigeant des phrases complètes.

? Pour naviguer sur internet :

  • Cliquez sur l’icône du navigateur (Mozilla Firefox) ;

  • Dans la fenêtre de l’adresse du navigateur, tapez l’adresse :

    http://classes.bnf.fr/ecritures/

  1. La naissance des écritures

    Dans la rubrique « Arrêt sur », clique sur « Les écritures » et choisis « Egyptien » dans la colonne de gauche.

  1. A quelle époque est née l’écriture égyptienne?

  1. Sur les bords de quel fleuve est née cette écriture?

  1. Quels sont les trois types de signes dans l’écriture égyptienne (voir les principes de l’écriture égyptienne)?

  1. Complète à présent le tableau suivant :

Signe

Objet représenté

Son approximatif

maison

r

Sortir de la maison

Clique à présent sur l’onglet « Arrêt sur », « Les écritures » et choisis « Les alphabets » dans la colonne de gauche.

  1. L’alphabet phénicien

  1. Quand cet alphabet a-t-il été inventé?

  1. D’où vient l’adjectif protosinaïtique?

  1. Combien de signes l’alphabet phénicien compte-t-il de signes vers l’an 1000 avant J.-C.?

  1. Complète le tableau suivant :

Signe

Son

Porte (daleth/d/)

Dent (sin/s/)

Maison (beth/b/)

Pour en savoir plus sur la naissance des écritures, connecte-toi sur l’ENT et clique sur « Catalogue du CDI » et note ici trois documentaires que tu peux emprunter :

  • un magazine sur les anciennes écritures :

  • un site sur la calligraphie :

  • un livre sur l’histoire de l’écriture :




Anagrammes!

16 04 2013

Prénoms

 

CARLA joue avec CLARA

AXEL est dans L’AXE

ELI dessine une ILE

CARL tire à L’ARC

TOM écrit un MOT

TEO, son bonnet a été OTE

EVA dit AVE

THEO accueille un HOTE

MOIRA joue à MARIO

TRISTAN est en TRANSIT

ZELIE danse avec ELIZE

MAEL coupe un légume avec une LAME

JULIE me dit JE, LUI

NADIR parle à RIDAN

TAIS récite sa leçon, elle la SAIT.

 

Les élèves de la 6è2.




Pourquoi la mer est-elle salée?

17 01 2013

Il était une fois, un pauvre bûcheron…

 

Un soir, alors qu’il préparait son dîner, un tout petit homme apparut et lui dit: “Je suis le nain Flic-Floc, j’ai faim.”

“Assieds-toi à côté de moi, répondit le bûcheron, nous allons partager mon repas.”

Ils se mirent à table et vidèrent ensemble une marmite de soupe.

A la fin du repas, le nain Flic-Floc dit au bûcheron: ” Tu es généreux. Alors, je vais te faire un cadeau. Voici pour toi, un moulin magique. Il suffit de dire: Petit moulin, il faut me moudre ceci et le moudre bien vite pour qu’il se mette à moudre tout ce que tu désires. Pour l’arrêter, tu n’auras qu’à dire maralata-matata-maliba.”

Et le nain disparut très vite.

 

 

Le bûcheron posa le moulin devant sa vieille cabane et lui dit: “Petit moulin, il faut me moudre une belle maison et la moudre bien vite.”

Et le petit moulin se mit à moudre la plus jolie des maisons. Comme le moulin finissait de moudre la dernière tuile du toit, le bûcheron s’écria:”marala-matata-maliba!” et le moulin s’arrêta.

 

Emerveillé, le bûcheron porta le moulin dans le pré et lui dit: “Petit moulin, il faut me moudre des animaux et les moudre bien vite.”

Et le petit moulin se mit à moudre des moutons, des chevaux et des cochons. Comme le petit moulin finissait de moudre la queue du dernier cochon, le bûcheron lui cria:”marala-matata-maliba!” et le moulin s’arrêta.

 

Ensuite, le bûcheron fit la même chose avec les vêtements: pantalons, tricots…

 

Si bien qu’à la fin, il eut tout ce qu’il lui fallait.

Alors, il rangea le moulin magique et n’y pensa plus.

 

 

Un jour, le capitaine d’un bateau de pêche arriva chez le bûcheron.

Il venait acheter le plus beau des arbres de la forêt pour remplacer le mât de son bateau qui s’était cassé lors d’une tempête. Il voulait aussi de belles planches bien, solides pour réparer la coque de son bateau qui s’était percée sur des rochers. Le bûcheron l’écouta et lui dit: “Ne vous inquiétez pas. Dès demain, tout sera prêt!”

Alors, il alla chercher le moulin magique et dit: “Petit moulin, il faut me moudre de belles planches et les moudre bien vite!”

Et le moulin se mit à moudre les planches sous les yeux émerveillés du capitaine.

 

Le lendemain matin, le capitaine vint récupérer les planches et pendant que le bûcheron avait le dos tourné, il vola le moulin et courut jusqu’à son bateau.

 

 

Dés qu’il fût en mer, le capitaine appela les matelots: “Allez chercher les tonneaux de sel, nous allons les remplir!” Puis il prit le petit moulin et lui dit: “Petit moulin, il faut me moudre du sel et le moudre bien vite!” Et le petit moulin se mit à moudre, à moudre du sel, du beau sel blanc tout en poudre fine.

Quand les tonneaux furent remplis, le capitaine lui dit: “En voilà assez, petit moulin, nous avons de quoi saler toutes les morues et tous les harengs que nous pêcherons!”

Mais le moulin continuait de moudre du beau sel blanc tout en poudre fine.

Et le sel s’amassait sur le pont du bateau.

“Assez! criait le capitaine furieux, assez!!”. Mais le moulin ne voulait rien savoir. Et le sel commençait à remplir les cales du bateau.

A la fin, comme le bateau trop chargé allait couler, le capitaine prit le moulin et le jeta par dessus bord.

 

Le moulin tomba au fond de la mer. Et le moulin continua à moudre du beau sel blanc tout en poudre fine…

 

 

C’est depuis ce jour, que l’eau de la mer est salée…




Récitation de la fable : méthodologie

26 11 2012

Voici quelques conseils afin de bien dire votre texte, le jour de la récitation.

Lire la suite »