Traité sur la tolérance (1763) de Voltaire : la construction du livre

QUESTIONS DE L’EXAMINATEUR

Comment le livre est-il construit ?

Le livre ne s’intéresse-t-il qu’à l’affaire Calas ?

Tous les documents insérés sont-ils écrits de la main de Voltaire ?

En quoi les titres aident-ils à mieux comprendre l’organisation du Traité sur la tolérance ?

DOCUMENTS A TELECHARGER

LA CONSTRUCTION DU TRAITE SUR LA TOLERANCE (1763) DE VOLTAIRE

LA CONSTRUCTION DU TRAITE SUR LA TOLERANCE (1763) DE VOLTAIRE

LE RESUME DU TRAITE SUR LA TOLERANCE

Chap.

Titre

Résumé

I Histoire abrégée de la mort de Jean Calas
II Conséquences du supplice de Jean Calas
III Idée de la réforme du XVIe siècle
IV Si la tolérance est dangereuse, et chez quels peuples elle est permise

LA CONSTRUCTION DU TRAITE SUR LA TOLERANCE

La table des matières reproduite ci-dessous montre bien la démarche philosophique de Voltaire pour faire progresser le concept de tolérance. Les titres des chapitres aident le lecteur à suivre sa démonstration.

Il pose une série de questions, auxquelles il va répondre :

Dans l’Antiquité, les Grecs et les Romains n’étaient-ils pas intolérants ?

Par exemple, les Grecs appelaient « barbares » tous les autres peuples.

Les Romains martyrisaient les Chrétiens, crucifiés ou jetés aux lions dans les arènes.

Dans les autres pays du monde, n’est-on pas intolérant envers les chrétiens ?

Comment les pays protestants (Angleterre, Allemagne, Pays-Bas) ou plus lointains (Chine, Japon, Orient, Moyen-Orient) traitent-ils les minorités chrétiennes ?

Dans la Bible, n’invite-t-on pas à l’intolérance ? Une religion n’est-elle pas par nature intolérante ?

Que signifie par exemple la phrase « Contrains-les d’entrer », dans Luc 14-23 ?

« Mais, lorsque tu donnes un festin, invite des pauvres, des estropiés, des boiteux, des aveugles. Et tu seras heureux de ce qu’ils ne peuvent pas te rendre la pareille ; car elle te sera rendue à la résurrection des justes.
Un de ceux qui étaient à table, après avoir entendu ces paroles, dit à Jésus : Heureux celui qui prendra son repas dans le royaume de Dieu!
Et Jésus lui répondit : Un homme donna un grand souper, et il invita beaucoup de gens. A l’heure du souper, il envoya son serviteur dire aux conviés : Venez, car tout est déjà prêt. Mais tous unanimement se mirent à s’excuser. Le premier lui dit : J’ai acheté un champ, et je suis obligé d’aller le voir ; excuse-moi, je te prie. Un autre dit : J’ai acheté cinq paires de boeufs, et je vais les essayer; excuse-moi, je te prie. Un autre dit : Je viens de me marier, et c’est pourquoi je ne puis aller. Le serviteur, de retour, rapporta ces choses à son maître. Alors le maître de la maison irrité dit à son serviteur: Va promptement dans les places et dans les rues de la ville, et amène ici les pauvres, les estropiés, les aveugles et les boiteux. Le serviteur dit : Maître, ce que tu as ordonné a été fait, et il y a encore de la place. Et le maître dit au serviteur : Va dans les chemins et le long des haies, et ceux que tu trouveras, contrains-les d’entrer, afin que ma maison soit remplie. »

Les catholiques sont-ils les seuls à persécuter ? Les protestants ne persécutent-ils pas eux aussi ?

Les catholiques ont été capables de grandes violences contre les protestants, lors des guerres de religion : par exemple, lors de la nuit de la Saint-Barthélémy (24 août 1572) :

Y a-t-il des sectes chrétiennes plus intolérantes que d'autres ?

Les jésuites, par exemple, ont souvent été dénoncés par Voltaire pour leur intolérance :

LE TEXTE INTEGRAL DU TRAITE SUR LA TOLERANCE

Traité sur la tolérance - Altervista

LE  TRAITE SUR LA TOLERANCE EN AUDIO