Paroles (1946) de Jacques Prévert : lecture analytique n° 11 : « Promenade de Picasso »

Promenade de Picasso

Une analyse du poème par votre professeur :

promenade de picasso LA tableau vierge

promenade de picasso LA tableau complete

 

quizz pomme

Video Yves Montand « Promenade de Picasso » ina.fr

Sur une assiette bien ronde en porcelaine réelle
une pomme pose
Face à face avec elle
un peintre de la réalité
essaie vainement de peindre
la pomme telle qu'elle est
mais
elle ne se laisse pas faire
la pomme
elle a son mot à dire
et plusieurs tours dans son sac de pomme
la pomme
et la voilà qui tourne
dans une assiette réelle
sournoisement sur elle-même
doucement sans bouger
et comme un duc de Guise qui se déguise en bec de gaz
parce qu'on veut malgré lui lui tirer le portrait
la pomme se déguise en beau fruit déguisé
et c'est alors
que le peintre de la réalité
commence à réaliser
que toutes les apparences de la pomme sont contre lui
et
comme le malheureux indigent
comme le pauvre nécessiteux qui se trouve soudain à la merci de n'importe quelle association bienfaisante et charitable et redoutable de bienfaisance de charité et de redoutabilité
le malheureux peintre de la réalité
se trouve soudain alors être la triste proie
d'une innombrable foule d'associations d'idées
Et la pomme en tournant évoque le pommier
le Paradis terrestre et Ève et puis Adam
l'arrosoir l'espalier Parmentier l'escalier
le Canada les Hespérides la Normandie la Reinette et l'Api
le serpent du Jeu de Paume le serment du Jus de Pomme
et le péché originel
et les origines de l'art
et la Suisse avec Guillaume Tell
et même Isaac Newton
plusieurs fois primé à l'Exposition de la Gravitation Universelle
et le peintre étourdi perd de vue son modèle
et s'endort
C'est alors que Picasso
qui passait par là comme il passe partout
chaque jour comme chez lui
voit la pomme et l'assiette et le peintre endormi
Quelle idée de peindre une pomme
dit Picasso
et Picasso mange la pomme
et la pomme lui dit Merci
et Picasso casse l'assiette
et s'en va en souriant
et le peintre arraché à ses songes
comme une dent
se retrouve tout seul devant sa toile inachevée
avec au beau milieu de sa vaisselle brisée
les terrifiants pépins de la réalité.

Idées contenues dans ce poème :

un hommage à Picasso

une réflexion sur l'art

un conte plein d'humour

une fable, contenant une morale

Problématiques envisageables :

  Peut-on affirmer que ce poème est un art poétique ??  En quoi ce texte est-il une forme d’art poétique ?

Quelle conception de la peinture Prévert défend-il ici ?

Axe

Relevé

Outil d'analyse

Interprétation

 

Promenade de Picasso

« C'est alors que Picasso?qui passait par là comme il passe partout?chaque jour comme chez lui?voit la pomme et l'assiette et le peintre endormi?Quelle idée de peindre une pomme?dit Picasso?et Picasso mange la pomme?et la pomme lui dit Merci?et Picasso casse l'assiette?et s'en va en souriant »

Champ lexical de la promenade Le titre est assez étonnant, puisqu'il ne concerne qu'un petit passage du poème : le moment où Picasso voit la pomme. Picasso est finalement le personnage important, puisqu'il apporte une solution au problème. Le terme « promenade » insiste sur la facilité de Picasso (« comme il passe partout »).

 

//

Sur une assiette bien ronde en porcelaine réelle?une pomme pose

// Face à face avec elle?un peintre de la réalité

// Et la pomme en tournant évoque le pommier?le Paradis terrestre et Ève et puis Adam

//C'est alors que Picasso?qui passait par là comme il passe partout

// Quelle idée de peindre une pomme?dit Picasso

majuscules

Les rares majuscules employées permettent, malgré l'absence de strophes, de repérer cinq étapes :

- la situation initiale : la pomme attend d'être peinte (met en avant la pomme)

- le peintre tente de la peindre

- le peintre est étourdi, à cause de tout ce qu'évoque la pomme

- Picasso arrive

et il règle tout : la résolution ou situation finale

UNE FABLE

 

Sur une assiette bien ronde en porcelaine réelle?une pomme pose?Face à face avec elle?un peintre de la réalité?essaie vainement de peindre?la pomme telle qu'elle est

et la voilà qui tourne?dans une assiette réelle

et c'est alors?que le peintre de la réalité?commence à réaliser

le malheureux peintre de la réalité

et le peintre arraché à ses songes?comme une dent?se retrouve tout seul devant sa toile inachevée?avec au beau milieu de sa vaisselle brisée?les terrifiants pépins de la réalité.

Champ lexical de la réalité

répétition

Le poète insiste sur ces mots car il veut montrer que le peintre veut peindre la pomme telle qu'elle est, ce qui est peine perdue.

Cela montre aussi le décalage entre ce peintre et Picasso, qui est plus simple.?Picasso est surréaliste.

Le poème se termine par le mot « réalité » (mot important). Dans le derniers vers, le mot est associé à « terrifiants » et à « pépins » (jeu de mots = problèmes).

Moralité : si on veut peindre la réalité, on rencontre des problèmes.

 

mais

Conjonction de coordination

A lui tout seul, ce petit mot forme un vers : il forme une pause et attire notre attention sur le fait que cela ne va pas se passer comme prévu.

 

et la voilà qui tourne

et c'est alors?que le peintre de la réalité

et

Et la pomme en tournant évoque le pommier

et le peintre étourdi perd de vue son modèle?C'est alors que Picasso?qui passait par là comme il passe partout

et Picasso mange la pomme?et la pomme lui dit Merci?et Picasso casse l'assiette?et s'en va en souriant?et le peintre arraché à ses songes?comme une dent

Polysyndète

ou répétition de conjonctions de coordination

Montre l'enchaînement des actions :

- le peintre est débordé, tout lui échappe

- simplicité, facilité, décontraction (vers courts)

 

et la voilà qui tourne?dans une assiette réelle?sournoisement sur elle-même?doucement sans bouger

antithèse

Il a l'impression qu'elle bouge (avec les reflets ?). Il cherche peut-être un angle pour la peindre.

 

et comme un duc de Guise qui se déguise en bec de gaz

la pomme se déguise en beau fruit déguisé

Allitération en [g], [d] et [z]

paronyme

homonymes

homophonie

Cela montre l'étourdissement. Les lettres et les sons se mélangent. Le texte s'affole.

 

elle a son mot à dire?et plusieurs tours dans son sac de pomme?la pomme

la pomme se déguise en beau fruit déguisé

et c'est alors?que le peintre de la réalité?commence à réaliser?que toutes les apparences de la pomme sont contre lui

comme le pauvre nécessiteux qui se trouve soudain à la merci de n'importe quelle association bienfaisante et charitable (…)

le malheureux peintre de la réalité?se trouve soudain alors être la triste proie?d'une innombrable foule d'associations d'idées

Jeux de mots

Il joue avec le sens des mots.

Fruits sculptés

Il est rattrapé par la réalité.

C'est le principe de l'écriture automatique, cher aux surréalistes : un mot en amène un autre.

Prévert aime les associations d'idées : dans « Cortège », « inventaire », etc.

 

Et la pomme en tournant évoque le pommier?le Paradis terrestre et Ève et puis Adam?l'arrosoir l'espalier Parmentier l'escalier?le Canada les Hespérides la Normandie la Reinette et l'Api?le serpent du Jeu de Paume le serment du Jus de Pomme?et le péché originel?et les origines de l'art?et la Suisse avec Guillaume Tell?et même Isaac Newton?plusieurs fois primé à l'Exposition de la Gravitation Universelle

Énumération

paronymie

homonymie

Il écrit tout ce que la pomme évoque.

Eve a croqué la pomme (= péché)

Pomme d'arrosoir.

Cela devient étourdissant pour le peintre. MAIS pas pour Prévert : il écrit ainsi.

 

C'est alors que Picasso (...)?voit la pomme et l'assiette et le peintre endormi

Gradation descendante

Enumération

Picasso accorde plus d'importance à la pomme, puis à l'assiette. Le peintre vient en dernier. De même, dans les deux premiers vers du poème, Prévert met en avant la pomme. Prévert = Picasso.

 

et Picasso mange la pomme?et la pomme lui dit Merci?et Picasso casse l'assiette?et s'en va en souriant?et le peintre arraché à ses songes?comme une dent

polynsyndète

- simplicité, facilité, décontraction (vers courts)

 

Quelle idée de peindre une pomme?dit Picasso?et la pomme lui dit Merci

Dialogue

Il n'y avait pas de dialogue entre le peintre de la réalité et la pomme : pas de respect.

 

et la pomme lui dit Merci

Courtoisie

Politesse

Personnification

Elle est un personnage : le poème n'est pas réaliste. Elle était déjà personnifiée plus tôt : « elle ne se laisse pas faire / la pomme?elle a son mot à dire / et plusieurs tours dans son sac de pomme » JUSTEMENT ELLE NE DIT RIEN DANS LA PREMIERE PARTIE

 

et le peintre arraché à ses songes?comme une dent

Comparaison

réification

chosification

Insiste sur la violence du réveil. Il est assimilé à un objet, alors que la pomme est personnifiée.

 

et le peintre arraché à ses songes?comme une dent?se retrouve tout seul devant sa toile inachevée?avec au beau milieu de sa vaisselle brisée?les terrifiants pépins de la réalité.

Morale

Il vaut mieux être surréaliste. Vouloir être réaliste mène à l'échec.

Travail de Morgan :

commentaire de texte picasso morgan

Le 4 février 1900, un poète français va naître sous le nom de Jacques Prévert. Prévert inscrira dans un recueil de poésie « Parole » un poème qui s'intitulera « Promenade de Picasso » .

Ce poème montrera toute la difficulté de peindre une pomme.

(résumé 2,3 L)

Idées :

-Un mélange de la pomme et l'histoire de la vie

-Récit avec des étapes : début & fin

-Le peintre est associé à la réalité

-Le texte parle de la vie qui passe

-Opposition du réel et de l'imaginaire

-Le poète préfère l’imaginaire

-Le texte est écrits de façon particulière : répétitions, association d'idées.

-ETC...

Plan :

PBAQ : Comment le poète oppose t-il le réel à l'imaginaire ?

I : D'un côté il y a l'imaginaire

II : De l'autre le réel

Dans un premier temps, le lecteur remarque le côté imaginaire de ce poème.

Dans ce poème, nous pouvons remarquer des moments d'échange oral : « Quelle idée de peindre une pomme ; dit Picasso ; et la pomme lui dit Merci » Dialogue où l'on remarque que Picasso s'adresse à la pomme. On peut voir la bonne « éducation » « et la pomme lui dit Merci » . Ici nous avons une pomme courtoise et qui emploie la politesse. On en déduit que la pomme est un personnage alors qu'elle ne dit rien dans la première partie. Pour finir avec l'imaginaire, un certain mélange intrigue le lecteur « et comme un duc de Guise qui se déguise en bec de gaz ; la pomme se déguise en beau fruit déguisé » Cette Paronymie montre l'étourdissement dans ce poème et donne un effet d'affolement des lettres à ce dernier ainsi qu'au lecteur.

Dans un second temps, on peut distinguer des appartenances au réel.

Pour commencer, l'auteur associe certaines choses : « et le peintre arraché à ses songes comme une dent » Cette comparaison montre la violence du réveil. Etre arraché comme une dent est réellement douloureux. Le poète choisit aussi d'opposer d'autres choses : « et la voilà qui tourne ; dans une assiette réelle ; sournoisement sur elle-même ; doucement sans bouger » Ici, l'antithèse donne l'impression au peintre que la pomme bouge (à cause de son reflet) peut-être même qu'il cherche un angle afin de mieux pouvoir la peindre. Comme dans les idées du texte, on peut remarquer beaucoup de répétitions : «  et Picasso mange la pomme ; et la pomme lui dit Merci ; et Picasso casse l'assiette ; et s'en va en souriant ; et le peintre arraché à ses songes ; comme une dent ». Cette polysyndète montre toute la simplicité voire facilité et pourquoi pas même la décontraction de Picasso. Pour finir, ce poème cache derrière lui un message : «  et le peintre arraché à ses songes ; comme une dent ; se retrouve tout seul devant sa toile inachevée ; avec au beau milieu de sa vaisselle brisée ; les terrifiants pépins de la réalité ». On peut déduire de cette dernière partie, une morale. Cette morale dit qu'il vaut mieux être surréaliste, que de vouloir être réaliste mène/voue à l'échec.

Pour finir, après l'analyse de ce poème, on se fait une idée du camp, dans lequel l'auteur se sentait le plus proche. D’ailleurs Prévert était un ami de Picasso. La question qui se pose maintenant, c'est quelle tournure aurait pu prendre ce poème si Prévert s'était rangé dans l'autre camp...

pomme wikipédia

Nom commun

  1. (Botanique) Fruit comestible du pommier à la chair croquante et à la peau colorée et variée suivant les variétés. — Note : C’est un faux-fruit au sens botanique.
    • La pomme est un fruit charnu à 5 loges cartilagineuses, issues des 5 carpelles du pistil floral et contenant les pépins, anciens ovules fécondés et futures graines. — (Delahaye Thierry, Vin Pascal, Le Pommier, Actes Sud, Le Nom de l’arbre, 1997, p. 33)
    • Comment se priver d’un fruit riche en vitamines, en sucres, en sels minéraux et en acides organiques… ? […] « Une pomme chaque jour éloigne le médecin ». — (Delahaye Thierry, Vin Pascal, Le Pommier, Actes Sud, Le Nom de l’arbre, 1997, p. 63)
    • Un jour ils le mandèrent au salon et lui dirent, avec toute la douceur et la bienveillance possible, que la veille, dînant au château voisin, ils avaient mangé des pommes et des poires si parfumées, si savoureuses, si exquises, que tous les convives en avaient exprimé leur admiration. — (Hans Christian AndersenLe Jardinier et ses maîtres)
    • Je vais m’étendre dans la prairie, sous un pommier aux pommes vertes et dures. Je peux dormir au-dessous d’elles, je peux les contempler sans crainte, et même sans l’appréhension d’avoir à inventer, l’une tombant, les lois du monde. — (Jean GiraudouxRetour d’Alsace - Août 1914, 1916)
    • […] mais l’on n’était qu’en juin et, sauf pour les poires de moisson qui mûrissent en août, il fallait encore attendre longtemps avant de savourer concurremment les pommes du verger et la vengeance désirée. — (Louis PergaudUne revanche, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
  2. Tout objet en forme de pomme.
    1. Partie d’un arrosoir, souvent amovible, par laquelle l’eau s’échappe en pluie.
      • La pomme d’arrosoir.
    2. Partie d’une douche, percée et arrondie, fixée au bout d’un flexible de douche, pour se laver.
    3. (Architecture) Motif décoratif en forme de pomme.
    4. (Botanique) Cœur d’un chou, d’une laitue.
  3. Fruit de plusieurs végétaux.
    • Pomme de cajou, pomme épineuse.
  4. Fruit interdit du paradis terrestre.
  5. (Familier) Tête, visage d’une personne.
    • Il s’est bien payé ma pomme.
  6. (Familier) Par extension, accompagné d’un adjectif possessif : forme pronominale désignant la personne elle-même. Synonymes : moi (méziguebibi), toilui, etc.
    • Et tu sais qui a gagné au final ? Ma pomme !
    • OK, je veux bien écraser le champignon, mais les amendes ce sera pour ta pomme.
  7. (Familier) Personne naïve, dont on se moque facilement.
    • C’est la reine des pommes !
  8. (Figuré) Prix de beauté, par allusion au mythologique jugement de Pâris.
    • Elle mérite la pomme.

Synonymes

Tête (5) :

Dérivés

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour poster un commentaire