Plan compo.histoire ( Tes) : Religion et société aux Etats-Unis depuis 1890

  La religion tient une place particulière aux EU comme en témoignent  la prestation de serment sur la Bible des présidents ou la profession de foi « in God we trust » affichée sur  les billets. La société américaine se définit notamment par la multiplicité des « dénominations », c’est-à-dire de groupes religieux plus ou moins organisés, qui définissent les identités des différentes communautés qui composent la nation américaine. Ainsi L’imprégnation religieuse de la société américaine est un fait social qui influe sur le communautarisme et les choix politiques et ne se réduit pas à la seule observance du culte.
  – Comment la religion définit  l’organisation et les pratiques sociales aux Etats-Unis ?  
 – Comment a-t-elle marqué la société américaine depuis la fin du XIXème  siècle?
 Nous montrerons tout d’abord la diversité religieuse d’une société construite par les vagues successives de migrants puis  l’influence des églises dans les grands débats publics et enfin, le rôle de  la religion civile dans une   société de plus en plus sécularisée.

 

 1/ Une société marquée par une grande diversité des pratiques et des groupes  religieux
    a/ Les églises protestantes
          – un peu plus de 50% de la population américaine
         – le protestantisme  » mainline  » : héritier des Puritains / 18 % des Américains (Baptistes, Méthodistes, Luthériens …)
         – les mouvements évangéliques (26%)/ À partir de 1734 1er réveil ou « Great Awakening« / les « born again christians » dans la Bible Belt / 56 Dénominations/
         – Les Mormons : 1.7%
         – les Blacks Churches  (7%): 1896 la Cour Suprême légalise la ségrégation => Églises blanches et Églises noires  séparées/ évangélisme/ après 1945 vivier des leaders des mouvements pour les droits civiques (Martin Luther King, Jesse Jackson)
    b/ La diversification religieuse liée à l’immigration

         – Les catholiques : 24%, dès 1634. Irlandais,  Allemands, Italiens, Polonais. Entre 1890 et 1920 le nombre de catholiques passe de 7 à 18 millions => courant anticatholique ( le nativisme) / progressivement naissance d’un vote catholique ( Kennedy, 1960)/ Depuis 60’s (loi de 1965 sur l’immigration)  arrivée d’immigrants hispaniques (Mexique, Porto Rico, Amérique centrale) puis asiatiques (Philippines, Vietnam) a x 2  le nombre de catholiques : 1ère dénomination américaine (70 millions ).

          – La communauté juive (1.8%): Surtout à partir de 1890 fuyant les pogroms de Russie (2 millions)/ environ 6 millions, urbaine (1.7 million à NY).

          – Les musulmans: 1.7 millions en 2012. 1900 mosquées / flux migratoires et conversions des noirs américains/ radicalité avec « Nation of Islam » créée en 1930 et les Blacks Muslims (Malcom X).

    c/ Des pratiques religieuses intégrées à la vie sociale

           – 55% des américains se considèrent comme des membres actifs d’une Eglise / près de 300 000 lieux de culte/ Changement facile de dénomination par changement de résidence => importance de l’intégration dans la communauté.

           – Evolution des pratiques cultuelles : Plus de 1000 Megachurches (Lakewood Church de Houston qui peut accueillir 43 000 fidèles)/ diffusion de best seller (.The Power of positive thinking » en 1952 de Norman Vincent Peale)/ télévangéliste (Rex Humbard, Billy Graham)/ site internet.

 

   2/ L’influence de la religion dans les grands débats moraux et  politiques  
   a/ Le débat entre les conservateurs et les libéraux
          – le  fondamentalisme: développement au début du XXème siècle / Ligues de vertus/ obtient la Prohibition entre 1920 et 1933/ Ku Klux Klan recréé en 1915 contre les « Américains à trait d’union » (catholiques, Juifs,…).Son slogan est « Native, white, protestant ». Il atteint 4.5 millions d’adhérents en 1926, interdit en 1928.
           – procès Scopes, le procès du singe (1925) : créationnistes contre évolutionnistes à Dayton dans le Tennessee/ John Scopes est accusé d’avoir enseigné la théorie de l’évolution refusée dans cet État/ condamnation de Scopes mais déconsidération des fondamentalistes.
           – Renouveau dans les 50’s et 60’s (Maccarthysme, guerre froide, mouvt. des sixties) puis dans les 70’s (Watergate, Vietnam) et surtout dans les 80’s (Moral Majority de Jerry Falwell (puis la Christian Coalition de Pat Robertson): lutte contre l’avortement (mouvement « Pro Life »), l’homosexualité. Cependant, le courant libéral traverse la plupart des dénominations.
    b/ engagement politique et religion
           –  Parti démocrate : majoritaire chez les catholiques, dans les minorités religieuses (Églises noires : Le pasteur Jesse Jackson a été 2 fois candidat à l’investiture démocrate) Juifs, Musulmans, Bouddhistes, Hindous), dans les mainline. / Les Etats où la pratique est la plus faible sont favorables aux démocrates (Nord est, côte ouest)
           – Parti républicain : là où la pratique religieuse est la plus forte chez les Évangéliques, les Églises mainline  et de plus en plus chez les catholiques. G. W. Bush,   » born again  » converti par le pasteur Billy Graham, représente le courant  des évangéliques conservateurs.
  
3/ la religion civile dans une   société de plus en plus sécularisée
    a/ Le mur de séparation (1802 Jefferson)
             – La Constitution de 1787 : aucune profession de foi religieuse ne sera exigée comme condition d’aptitude aux fonctions ou charges publiques sous l’autorité des États-Unis« . / En 1791 le 1er  amendement : « Le Congrès ne fera aucune loi relative à l’établissement d’une religion ou en interdisant le libre exercice.  
               – Jurisprudence de la Cour Suprême renforce la laïcité : en 1962 la Cour suprême déclare inconstitutionnelle la prière dans des écoles de l’État de New York au nom du 1er amendement, en 1968, interdiction de l’enseignement obligatoire du créationnisme, en 1973 un arrêt interdit toute prohibition ou restriction à l’avortement. Mais aussi, le port de signes religieux ostentatoires est autorisé
 b/ Un état laïc imprégné de religiosité : la religion civile
            – 1830, TOCQUEVILLE : » La religion règne moins comme doctrine révélée que  comme opinion commune  » => Dieu préside à la destinée de la nation mais il n’est lié à aucune confession et donc acceptable par tous. Principe de la Destinée Manifeste => importance du messianisme (50 000 soit 47% des missionnaires protestants dans le monde.)
             – Importance des lieux, des textes, des dates  qui incarnent la religion civile : les cimetières nationaux (Arlington, Gettysburg), la déclaration d’Indépendance, la Constitution, National Day of Prayer, Le   Thanksgiving Day.
             – Formule/devises et serments: « One nation under God » : Eisenhower, 1954/ « In God We Trust » en 1956 et en 1957 sur les billets de banque / « God Bless America », serment sur la Bible des présidents et des députés.

La conclusion est votre part de l’exercice…

Category(s): 1.PLANS DÉTAILLES COMPOSITIONS HISTOIRE
Tags: , , , , , , ,

Laisser un commentaire