L’évolution de la population mondiale depuis l’an 1

1 02 2016

World Population French Version from Population Education on Vimeo.




Planning de révisions pour le brevet blanc

24 11 2015

planning




Mémoires de la Première Guerre mondiale

28 10 2015

Clément (3e Roumanie) a retrouvé une lettre de son arrière-arrière grand père soldat pendant la guerre 14-18:

lettre poilu 

Les élèves de 3ème Slovaquie ont retracé chacun le parcours de deux poilus, (un dont le nom figure sur le monument aux morts de leur commune et un membre de leur famille). Vous pouvez découvrir leur travail sur ce mur. Certains sont remarquables. je vous conseille notamment celui de Florian.

 

Les élèves de 3ème Roumanie ont présenté le monument aux morts de leur commune et retracé le parcours d’un soldat ( de leur famille ou de leur commune). Leurs travaux sont consultables sur cet autre mur. (en cours de construction)




Jog-the-web : La région Nord-Pas-de-Calais

8 12 2014

Un parcoursweb pour découvrir la géographie de notre région




Mémoire de la Première Guerre Mondiale

8 11 2014

Les élèves de 3ème Allemagne et 3ème Pays-Bas ont décris et analysé le monument aux morts de leur commune et recherché le parcours d’un poilu de leur famille ou de leur village.

Retrouvez leurs travaux ci-dessous.




Mémoire de la Première Guerre mondiale : Lucille Delacre présente le monument aux morts de Zouafques et le parcours de l’oncle de son arrière-grand-père

8 11 2014
http://www.dailymotion.com/video/x27akxz



Monuments aux morts du Pas-de-Calais

8 11 2014

propatriaA l’occasion du centenaire de la Première Guerre Mondiale, intéressons-nous à la mémoire de ce conflit à travers les monuments aux morts qui furent érigés dans les années 20.

Cet article a été rédigé à partir des recherches effectués par les élèves de 3ème Allemagne et 3ème Pays-Bas. Leurs travaux sont disponibles ici

Tous ceux qui ont observé le monument de leur commune sont arrivés à des conclusions similaires :

– le nombre des morts est élevé ( le moindre petit village en compte plusieurs dizaines)

– un nombre de tués important pour l’année 1914 (contrairement à ce qu’on pense généralement, la guerre de mouvement a été très meurtrière)

l’année 1915 (la première de la geurre de position) est souvent la plus meurtière

– sur quasiment tous les monuments, on a pu repérer des membres de la même famille parmi les victimes (père et fils, frères, cousins …)

– pas de victimes civiles contrairement à la Seconde Guerre Mondiale. Il y en a eu parfois dans les commune situées près du front (ce qui n’est pas le cas de nos communes)

– les noms des victimes sont souvent classés par ordre alphabétique, parfois par année, très rarement par grades

– certains élèves ont ressenti une émotion plus particulière en découvrant le nom d’un membre de leur famille.

– l’inscription “Aux enfants de… morts pour la France” revient à chaque fois.

Grâce aux travaux de l’historien Antoine Prost et à ceux d’Annette Becker, on peut classer ces monuments selon leur type. Ce n’est pas toujours très facile de faire entrer ces monuments dans une catégorie, car certains présentent de multiples symboles et multiplient donc les messages.

 

Les monuments religieux

Les monuments aux morts ont été érigés à partir de souscriptions publiques lancées par les municipalités. (les habitants étaient invités à faire un don). Ils présentaient donc généralement des caractères républicains et laïcs. Ce n’est toutefois pas toujours le cas, notamment dans certaines régions très marquées par la religion. Aussi certains des monuments du pas-de-Calais présentent un caractère religieux fort marqué. Il est alors obligatoirement placé dans le cimetière ; la loi de séparation de l’Eglise et de l’Etat de 1905 interdisant les croix sur les espaces publics autres (comme la place du village).

 

louchesA Louches, la stèle est surmontée d’une croix et accolé au mur de l’église.

 

landrethunlesardres

Plus religieux encore, à Landrethun-lès-Ardres, c’est un christ et non un poilu qui est érigé sur le socle portant le nom des victimes.

 

Les monuments funéraires.
Sans statue ni allégorie, dépouillés, les monuments funéraires n’arborent souvent que la croix de guerre. Ils sont le plus souvent situés dans les cimetières ou près des églises.

rodelinghemA Rodelinghem, il s’agit d’une simple stèle portant le nom des 20 morts. L’inscription rappelle toutefois la victoire obtenue dans la douleur :

“Aux enfants de Rodelinghem morts pour la France
Dieu Patrie

Passant, va dire à la France que je suis mort pour sa gloire et sa liberté.
Priez pour eux
Pro Patria”

 

nielleslesardres

A Nielles-les-Ardres, deux simples plaques de Marbre, avec des couronnes de laurier qui rappellent la victoire.

A Zouafques, le monument mélange les styles : la stèle est ornée du laurier symbole de victoire (ou de la palme des martyrs ?), d’une croix chrétienne et tout en haut de le croix de guerre (que l’on trouve sur la grande majorité des monuments de France)

zouafques

 

Les monuments civiques.

Les citoyens y rendent hommage aux citoyens. Les thèmes y sont alors le deuil ou la victoire.

 

balinghem

A Balinghem, une allégorie de la république victorieuse en marbre blanc.

A Bois-en-Ardres, une simple stèle avec les 22 noms gravés mais une main tenant une épée lui donne un caractère plus belliqueux :

bois-en-ardres

 

Les monuments patriotiques

Souvent illustré par une statue de poilu au combat, les monuments patriotiques glissent parfois vers le nationalisme avec des accents guerriers. Ils illustrent l’état d’esprit revanchard des Français des années vingt, qui tranche avec celui des années 30, bien plus pacifiste (la “der des der” et l’esprit de Munich)
Ils sont généralement situés sur la place ou à un carrefour.

tournehem

 

Tournehem fait partie des rares communes (6 % selon Antoine Prost) à posséder un monument affublé du coq gaulois. La palme du martyr décore la partie haute de la stèle.

 

 

monument-ardres-226x300A Ardres, le monument est similaire, plus belliciste encore. Le poilu , qui semble pousser un cri de triomphe devant le drapeau, tient dans la main gauche une grenade. L’inscription proclame “debout les morts, le jour de gloire est arrivé”

ardres2ardres3

 

 

 

Les monuments pacifistes

Ils sont rares. Ils évoquent la paix ou l’espérance.

 

nortkerqueCelui de Nordausques entre dans cette catégorie puisqu’il représente, au milieu d’un paysage rénové symbolisé par le soleil levant et un pommier chargé de fruit, un ange qui caresse la tête d’un homme. Le fils de ce dernier, regarde, les poings serrés, la direction que lui montre son père, vers la désolation laissée par la guerre.

Ce monument présente une autre particularité : il a été érigé au lendemain de la guerre de 1870-71 pour les cinq victimes du village et on a complété la liste des morts après la Grande Guerre.nortkerquedetail




9 octobre

9 10 2014

Bon anniversaire à Brenda (3e PB)




Des tutos pour utiliser lelivrescolaire.fr (4ème/3ème)

29 09 2014

Un premier tuto pour vous aider à naviguer dans votre manuel numérique : ici

Un second pour découvrir le suivi des exercices (pour suivre ce tuto il faut avoir déjà réaliser un exercice) :




Un jeu sérieux sur la Première Guerre mondiale

29 09 2014

À l'assaut - Un jeu d'aventure en ligne gratuitFondé sur les témoignages de Canadiens qui ont vécu et qui sont morts dans les tranchées pendant la Première Guerre mondiale À l’assaut est une aventure interactive qui VOUS permet de faire l’expérience de la vie dans les tranchées pendant la Première Guerre mondiale. En la personne d’un jeune soldat canadien stationné quelque part le long du front ouest à la fin de l’automne de 1916, vous vivrez en quelque sorte l’excitation, le désespoir, la brutalité et la pure horreur de la guerre dans les tranchées.

Pour démarrer ce jeu de rôle, dont vous êtes le héros, cliquez sur l’image

Je vous propose de compléter un questionnaire de manière collaborative sur le pad suivant : http://lite4.framapad.org/p/mA4DB1bzck (cliquer pour y accéder)

Un moyen agréable d’apprendre et de réviser ce que fut la guerre de tranchées.