Dissolution, dévaluation

3 06 2012

En réponse aux questions d’un élève :

A quoi sert de dissoudre l’assemblée ?

Le pouvoir de dissolution est attribué au président de la République par l’article 12 de la constitution de la 5ème république.

« Le Président de la République peut, après consultation du Premier ministre et des Présidents des assemblées, prononcer la dissolution de l’Assemblée nationale.

Les élections générales ont lieu vingt jours au moins et quarante jours au plus après la dissolution.

L’Assemblée nationale se réunit de plein droit le deuxième jeudi qui suit son élection. Si cette réunion a lieu en dehors de la période prévue pour la session ordinaire, une session est ouverte de droit pour une durée de quinze jours.

Il ne peut être procédé à une nouvelle dissolution dans l’année qui suit ces élections. »

— Article 12 de la constitution de 1958.

Dissoudre l’assemblée ça sert à refaire des élections en espérant des députés qui soient plus favorables au président.
La situation qui amène à une dissolution peut être :

  • quand le président sent qu’il n’est plus soutenu par son assemblée : en octobre 1962 l’assemblée a renversé le gouvernement Pompidou qui était ministre de De Gaulle => De Gaulle dissout l’assemblée pour espérer d’autres députés qui soutiennent son gouvernement (et ça marche). C’est pareil pour les dissolutions de François Mitterrand en 1981 et 1988 : il est élu président alors que l’assemblée est à droite (On se rappelle : la cohabitation en 1986 parce que l’assemblée était passée à droite). C’est aussi le cas pour J. Chirac pour sa dissolution en 1997 : l’assemblée est à droite mais pas de sa tendance, elle ne le soutient pas assez à son goût.
  • Quand le président veut donner au peuple l’occasion de le soutenir ou pas (on parle de dissolution – referendum)  : dissolution du 30 mai 1968.

A quoi sert, pour un pays, de dévaluer sa monnaie ?

Dévaluer la monnaie : ça peut servir à réguler la parité entre deux monnaies, par exemple lors des dévaluations du franc par Laurent Fabius en 1983 pour modifier la parité avec les autres monnaies européennes. On attend  d’une dévaluation que les importations soient plus chères pour les français, donc moins compétitives par rapport aux marchandises françaises. De même pour les marchandises françaises exportées, moins chères dans les pays étrangers que leurs marchandises nationales. Donc la dévaluation dope le commerce extérieur. Par ailleurs si un pays est endetté dans une autre monnaie, dévaluer sa monnaie permet d’alléger le poids de la dette.




La Vème république

13 03 2012

J’ai trouvé sur le net quelques liens qui vous permettront de voir le chapitre autrement, en images et en musique.

Le blog de ce collègue de l’académie d’Amiens apporte des anecdotes intéressantes, analyse les musiques, des images.

Cette présentation d’histoire des Arts analyse plus précisément les portraits des présidents. Eclairant !

N’oubliez pas le site de l’INA et le site des Jalons pour l’histoire du temps présent

 




Croquis : la façade atlantique de l’Amérique du Nord

6 03 2012

Comme promis, voici les croquis que nous avons discutés en classe.

L’un des trois croquis de l’académie de Poitiers. Vous trouverez les autres ici.

 

Mais attention : ces croquis ont des sujets différents, ce qui justifie que les plans soient différents, et que les item de légende soient différents (n’est-ce pas N. !).
Les plans que nous avons construits en classe sont très bons aussi, ils reste à les compléter avec d’autres items de légende et à placer le tout sur le fonds de carte.
Bon courage !



Correction du bac blanc, épreuve mineure

26 02 2012

Quelques points de méthodo illustrée…

Etude d’un document d’histoire

Pour présenter un document il faut donner la nature, l’auteur (et développer si possible), le contexte du document (et pas seulement sa date) et l’intention des auteurs : qu’est-ce qu’ils ont voulu dire ou faire avec ce document. Le décrire c’est bien mais en analysant la structure (au centre, au 1er plan, etc…).
Donc pour le doc d’histoire la présentation ne POUVAIT PAS se limiter à : « Ce document est une affiche de 1951 qui montre un globe terrestre avec l’URSS au milieu et des flèches vers l’URSS. »

Il fallait montrer qu’il s’agit d’une affiche du Parti Communiste français, parler du contexte international ET national de 1951, et montrer qu’il s’agissait de présenter un monde communiste agressé par les américains.

Pour répondre aux questions :

– il faut répondre à la question posée (ça a l’air bête, dit comme ça, mais ça veut dire qu’il faut formuler une réponse à la question et pas juste aligner les citations de docs). Par exemple pour la question 4 « Face à cette vision, indiquez quel a été le rôle respectif de chacun des deux grands dans l’origine et le déroulement de la guerre froide » il ne suffit pas d’aligner tout ce que vous savez sur le déroulement de la guerre froide mais de comparer la vision donnée par l’affiche avec la réalité historique. Par exemple, est-ce que réellement l’origine de la guerre froide vient d’une politique agressive des Etats-Unis vis-à-vis de l’URSS ? Pas vraiment : bien sûr il y a la politique du containment qui est agressive, mais à l’origine il y a aussi le plan Marshall qui est une aide, pas une agression.

– il faut expliquer à quoi ce document fait référence. La « politique du coup de poing » évoquée par la citation de Truman fait référence à la politique de containment de la doctrine Truman, politique que vous pouvez expliquer rapidement. Les bases américaines dans le monde, ce sont les bases mises en place dans le cadre de l’OTAN. La politique défensive de l’URSS c’est par exemple le glacis protecteur.

– il faut donner tous les éléments de réponse que les documents peuvent vous fournir. Par exemple ici : le titre du document (La patrie du socialisme menacée » vous amenait à parler de l’aspect « socialiste » de la représentation de l’URSS, en plus de l’aspect « pacifiste ». Les pères du socialisme (Marx et Engels) ne sont pas soviétique mais c’est tout de même en URSS que se met en place la première expérience d’un système socialiste. « la patrie en danger », cela évoque aussi dans le contexte français « La Patrie en danger » de 1792, lorsque la France était menacée par les troupes de la coalition monarchiste.

– il faut citer le document bien sûr, à condition de montrer comment cette citation permet de répondre à la question.

 

 




Les Etats-Unis : éléments de cartographie

24 01 2012

Voici quelques éléments à cartographier pour se préparer à une croquis sur les Etats-Unis :

Sur les ressources :(source http://www.ctrdv.fr/)

les ressources "naturelles" du territoire américain

Le réseau routier (source http://roaddesignss.com/)

Réseau routier

Le réseau urbain en 2006 (source Wikipedia)

réseau urbain

La population (densités de population, plus la couleur est sombre plus la densité est élevée. Source Wikipedia)

Les zones de libre-échange des Amériques (voir aussi la vidéo en dessous de la carte)



L’agriculture américaine (source http://www.assistancescolaire.com)

Et bien sûr : les migrations !

source http://www.soi.city.ac.uk/~jwo/odMaps/background/index.html

Non je plaisante. Pour les migrations intérieures prenez celle-ci plutôt (source http://www.maproomblog.com/)

 

 

 




La citoyenneté romaine d’après l’exemple de Lugdunum

10 12 2011

Lugdunum est la capitale des Trois Gaules, qui correspond actuellement à Lyon. Elle se situe au bord de la Saône et du Rhône. Elle se situe sur la colline de Fourvière, de la Croix Rousse, et sur la presqu’île. Il y a 50 000 habitants au premier siècle, qui sont principalement des romains.

Nous allons découvrir la citoyenneté romaine dans la ville de Lugdunum.
citoyennete_Lyon

A quoi reconnaît-on un citoyen romain ?

Le citoyen romain se caractérise par sa tenue, il est drapé, comme on peut le voir sur la statue de citoyen romain et  sur les stèles funéraires de Vienne. Cette tenue s’appelle la toge. En revanche, les personnages du bas-relief de la colonne trajane (page 59 du manuel) ne portent pas de toge et ne sont pas citoyens.

Aussi les citoyens romaines se caractérisent par leur nom, sur l’inscription de l’amphithéâtre des Trois Gaules les citoyens cités sur cette pierre ont tous trois noms, une même partie de leur nom en commun, « Caius Julius ». Cela s’appelle la tria nomina.  Ainsi se caractérise un citoyen romain en gardant une partie du nom, de génération en génération. Lorsqu’un individu devient citoyen, il prend le nom de celui qui lui a donné la citoyenneté.

 Comment devient-on citoyen romain sous l’empire ?

Par ailleurs on peut obtenir la citoyenneté de plusieurs manières. Tout d’abord par la naissance si on est l’enfant d’un citoyen romain. Ou alors après avoir exercé le service militaire pendant une vingtaine d’années dans l’armée romaine. Il arrivait aussi que la citoyenneté romaine soit accordée à des cités entières, grâce à des efforts de romanisation ou à des services rendus (pour les guerres par exemple).

La Table Claudienne, retrouvée en 1528 à Lyon dans le quartier de la Croix Rousse, est une retranscription sur plaque de bronze d’un discours que l’empereur Claude né à Lyon prononça devant le Sénat de Rome. La mesure principale de ce texte est de donner aux citoyens de Gaule l’accès au Sénat de Rome et le droit aux Honneurs, autrement dit la pleine citoyenneté romaine. Cela montre que la citoyenneté romaine peut aussi être accordée à tous les habitants d’une province.

 Agir en citoyen romain

Être citoyen romain n’est pas de tout repos, il peut avoir des rôles bien précis comme participer à la vie politique en étant questeur, c’est à dire magistrat romain chargé de gérer les fonds publics, édile, chargé des édifices. Ou encore s’investir dans des fonctions religieuses en devenant Pontife (grand prêtre) par exemple.  Toutes ces fonctions sont citées dans les inscriptions taillées dans les pierres. Le citoyen romain doit aussi participer à la politique de la cité, voter, être magistrat selon ses motivations. Mais il a aussi le rôle de défendre sa cité.

Dans l’inscription sur l’une des pierres de l’amphithéâtre des Trois Gaulles il est noté qu’une famille, un citoyen, son fils et son petit-fils « ont construit à leurs frais cet amphithéâtre et son podium ». Donc un des rôles du citoyen romain, lorsqu’il est de condition aisée, est d’aider financièrement la cité, notamment en construisant à leurs frais des bâtimenets tels que l’amphithéâtre. Ceci est un acte de liturgie.

 Vivre en citoyen romain

La vie quotidienne du citoyen romain se différencie des autres. Il participe à la vie politique de la cité en allant au forum, c’est un lieu de rassemblement lors des cérémonies publiques, religieuses ou lors des marchés. C’est le lieu de rencontre des citoyens. Il y a d’autres lieux où les citoyens romains viennent se divertir et s’instruire : l’Odéon où se produisent des représentations musiclaes, à Lugdunum il est contre la colline de Fourvière, à côté du Théâtre où se déroulaient des scènes de théâtre politiques, comiques tragiques auxquelles pouvaient assister les citoyens. Pour se divertir, il y avait aussi l’amphithéâtre dans lequel étaient donnés des spectacles de gladiateurs.

En revenant sur la stèle funéraire de Vienne du II-IIIème siècle, on peut dire aussi que les citoyens romains à cette époque se faisaient enterrer, mais aussi que les citoyens les plus aisés pouvaient prévoir de se faire sculpter une statue représentative sur leur pierre tombale.

Le citoyen romain de Lugdunum a donc une bonne situation. Il peut porter la toge, exercer des rôles pour la cité. Il peut aussi se divertir grâce à des constructions comme l’amphithéâtre ou l’Odéon. Il ne faut pas oublier qu’il a tout de même des devoirs : participer à la vie politique.

Mandine Buscail, 208




Une énigme de MacLi… résolue !

10 12 2011

Voici la carte postale que MacLi nous a envoyée :

macli2

Et voici quelques propositions de réponse :

source : Wikipedia

Le couvent de la Tourette se situant en amont de la Brévenne à été créé en 1953 par Le Corbusier sous demande d’un ordre religieux : celui des Dominicains. Cet ordre fut créé au XIIIe siècle et à pour principale mission de prêcher leur religion à travers le monde.

L’architecte le Corbusier a donné une allure moderne à ce couvent. En effet celui est fait de béton et possède une forme très géométrique. Sa particularité lui valut le Label «  Patrimoine du XXe siècle ».

En conclusion bien que ce couvent soit d’allure moderne il abrite les hommes d’un ordre ancien : Les dominicains, souvent confrontés à leurs opposants, les Cathares.

Sources : Wikipédia.

Paul et Arthur

Le couvent de la Tourette fut érigé par le Corbusier, un architecte du 20°s, qui le construisit de béton inspiré de l’art moderne. Il est placé dans la commune d’Eveux au dessus de la Brévenne. C’est le Révérend Père Couturier qui demanda sa construction, et, étant dominicain, le couvent abrite des frères dominicains puisque c’est un ordre créé par St Dominique, vivant au 12°s. 

Valentin, Mathilde, Pascal, Alex




Corrigé du croquis de géo : « la mondialisation, contrastes et interdépendances »

1 11 2011

Le croquis fait en classe portait sur le sujet suivant :

« La mondialisation, contrastes et interdépendances »

J’ai créé une page Facebook pour la classe sur laquelle cette correction a été mise en ligne en premier lieu. L’idée de faire les corrections sur ce support, c’est aussi de vous donner la place de discuter, avec moi ou entre vous. Vous n’êtes pas d’accord avec ma correction, vous ne comprenez pas ? dites-le (gentiment) et on en discutera, vous ne pourrez que vous améliorer. Vous avez des « trucs », des techniques qui vous on t permis de réussir même juste un peu ? Partagez-le avec les autres. Le bac n’est pas un concours, et en partageant, on ne risque rien de plus que d’apprendre davantage. Vous n’avez pas Facebook ? discutons ici sur ce blog ou dans les commentaires sous les photos, c’est en pensant à vous, qui n’avez pas de compte Facebook, que j’ai copié – collé la correction sur le blog et copié les photos dans Picasaweb.

La correction maintenant :

Les points positifs :

Il y en a plein !

  • Vous avez tous réfléchi à un plan et avez essayé d’échapper à l’apprentissage d’un plan par coeur.
  • Votre légende à tous est ordonnée, hiérarchisée, même si j’ai parfois trouvé à redire au classement des éléments de la légende dans votre plan.
  • Vous avez tous mis un titre (bon, parfois c’était la recopie du sujet mais il vous reste quelques mois pour trouver des problématiques !)
  • Vous avez tous évité le blanc ou l’avez mis dans la légende, et d’ailleurs tous les éléments de vos cartes étaient dans vos légendes et vice-versa.
  • Vos légendes sont soignées, figurés alignés, tracés à la règle. Presque tous en tous cas.

Des améliorations à apporter :

  • améliorez vos problématiques. La problématique n’est pas une répétition du sujet, c’est un angle d’attaque.
  • soignez vos titres et développez les éléments de la légende pour montrer au correcteur que vous ne les avez pas placés là par hasard, mais parce qu’ils y sont parfaitement à leur place vu que vous avez vraiment super bien compris le sujet.

ex : Les grandes métropoles mondiales, qui concentrent les fonctions de direction au niveau politique, financier, les sièges sociaux des grandes entreprises etc…

(d’ailleurs la plupart d’entre vous a oublié ces métropoles mondiales…)

  • étoffez la nomenclature : placez le nom des pays, des villes, … qui sont importantes pour le sujet (les métropoles mondiales, par ex !).
  • ne vous laissez pas avoir par les mots : parfois vous utilisez de jolis mots qui, mis ensemble, n’ont plus grand sens. Ne faites pas de jolies phrases, faites de vraies phrases qui expriment votre pensée.
  • Votre plan doit répondre au sujet, pas à un autre sujet qui ressemble de loin.

J’ai fait des photos de quelques détails de cartes et de légendes, qui montrent des erreurs ou des éléments réussis, avec des questions à débattre (voir l’album « méthodologie du croquis »).

 

Méthodologie du croquis

Quelques plans réussis (j’ai apporté quelques améliorations dans les titres):

D’abord un plan très original :

problématique : un monde dominé par les inégalités, mais qui doit s’organiser pour survivre

I- Des contrastes Nord-Sud dans l’espace-monde

A- La domination des Nords

B- Des Suds exploités…

C- … qui tentent de s’organiser pour faire contrepoids à la Triade

II-Interdépendances des deux « hémisphères »

A- Les flux financiers

B- La disparition des obstacles au commerce

C- Le tourisme

III-Des événements mondiaux qui montrent les prémices d’une gouvernance mondiale sur les problèmes majeurs de la planète

Sommets pour le développement durable

Grands événements culturels et médiatiques

 

Un autre plus classique

problématique : un monde dominé par les flux, reflet des inégalités

I- Des centres d’impulsion majeurs au cœur de la mondialisation…

II-… qui contrastent avec de fortes inégalités dans le monde …

III- … et qui entraînent de nombreux flux, reflets des interdépendances.

 

ou encore (en deux parties cette fois)

Problématique : Un monde organisé par ses contrastes

I- Une mondialisation contrastée

A- des espaces plus ou moins intégrés à la mondialisation

B- Des inégalités représentant la suprématie des Nords

II- De fortes dépendances entre les pays

A- Des flux matériels et financiers dominés par les Nords

B- Des flux migratoires reflets des inégalités

Bon, il y en avait d’autres très bien mais là, j’arrête. Proposez-moi les vôtres en commentaires et on en discutera !




Quelques erreurs de cartes …

21 09 2011

Vous avez remarqué des bizarreries dans quelques cartes du manuel Belin 2008. Voici quelques réponses :

Bizarrerie n°1 : Quels sont ces « Paradis fiscaux et bancaires » (hachures) au large de la Somalie et au Nord de Madagascar ??? (carte page 43)

Si on regarde de plus près ce qu’il y a comme terre éligibles au titre de paradis (laissons le côté « fiscal et bancaire » pour le moment), nous avons :


Agrandir le plan

Au milieu d’une multitude d’îlots qui peuvent prétendre au titre de « paradis », les Comores et Mayotte sont les deux seules îles ou groupes d’îles suffisamment peuplées pour avoir une fiscalité et des banques, du moins à l’endroit hachuré. Deux petits archipels dans un océan de hachures… Mais les Comores sont rangées dans la catégorie « paradis fiscal » par le site www.news-banques.com  notamment à cause de l’île d’Anjouan, qui, d’après son site internet, connaît quelques problèmes d’usurpation d’identité… Quant aux Seychelles, « Des dizaines de petites entreprises suisses se font immatriculer à Victoria, la capitale des Seychelles. On peut y créer une société en 24 heures sans donner l’identité des associés, sans déposer de comptes et sans même tenir d’assemblée générale annuelle. On peut s’y enregistrer sans tracasseries pour 1300 francs environ », dit le site Paradis Fiscaux et Judiciaires.

Pour résumer, voici un planisphère comportant les principaux paradis fiscaux, issue de la cartothèque de la documentation française (une bonne adresse)

La deuxième bizarrerie : à la page 69 du même manuel, les états baltes sont en vert. En vert CEI.

Mais comme le souligne le site de l’insee dans sa définition de la CEI :

La Communauté des États indépendants (CEI) a été créée en décembre 1991 par onze pays de l’ex-URSS : Arménie, Azerbaïdjan, Biélorussie, Kazakhstan, Kirghizstan, Moldavie, Ouzbékistan, Russie, Tadjikistan, Turkménistan, Ukraine. Elle a été rejointe en décembre 1993 par la Géorgie. Les états baltes -membres de l’Union européenne (UE)– sont les seules anciennes républiques soviétiques à ne pas être membres de la CEI.

C’est ce qui vous a frappés aussi… Alors pour résumer :

La CEI en carte :


Source Wikipedia

L’Union Européenne (et ses différentes phases, image animée)

Pour la vérifier, allez donc sur les sites officiels de l’UE : Touteleurope, Eurostat, …

La leçon à tirer de tout cela : nul n’est à l’abri d’une erreur, mais les autres ont déjà eu leur bac ! A vous d’être vigilants !

 




Croquis : les espaces de la mondialisation

21 09 2011

Voici quelques plans possibles évoqués en classe. A vous de choisir celui qui vous convient le mieux, ou d’en trouver un autre. Je mets des titres très utilitaires : il vaut mieux que vous trouviez une formulation qui réponde à votre problématique.

Un  plan basé sur les différentes échelles  (ville, états et groupes d’états, échelle mondiale avec les flux induits)

1- Les pôles : la métropolisation du monde

2- Les différents types de pays (eut égard à leur rôle dans la mondialisation) : une triade qui domine le monde

3- Des espaces en relation (associations régionales et flux majeurs)

Un plan basé sur la hiérarchisation de ces espaces en fonction de leur rôle dans la mondialisation (problématique : comment les différents espaces s’intègrent-ils à la mondialisation) (celui de votre livre page 43 ce qui ne veut pas dire qu’il faut recopier le plan, les items et le croquis)

1- les espaces moteurs de la mondialisation

2- Les espaces en voie d’intégration

3- les espaces en marge

D’autres sujets possibles :

– les effets spatiaux de la mondialisation

– La mondialisation : centres d’impulsion et flux (également : Comment la mondialisation et ses flux organisent-ils le monde ?)

– Comment la mondialisation organise-t-elle le monde ? ou Les effets spatiaux de la mondialisation

– Un espace mondialisé et inégalement développé : aire de puissance et flux

Des sites pour vous entraîner

HG en terminale

le site de Jacques Muniga

RAPPEL : S’il n’est pas interdit d’aller voir ce que les autres (profs ou élèves) ont fait comme croquis sur le sujet, il est fortement déconseillé (voire interdit) de recopier un croquis et / ou sa légende. Comme vous l’avez vu en classe, tout croquis comporte des imperfections, voire des erreurs, qui vous seront imputées. En réfléchissant un peu, vous pourrez les éviter.