La citoyenneté romaine d’après l’exemple de Lugdunum

10 12 2011

Lugdunum est la capitale des Trois Gaules, qui correspond actuellement à Lyon. Elle se situe au bord de la Saône et du Rhône. Elle se situe sur la colline de Fourvière, de la Croix Rousse, et sur la presqu’île. Il y a 50 000 habitants au premier siècle, qui sont principalement des romains.

Nous allons découvrir la citoyenneté romaine dans la ville de Lugdunum.
citoyennete_Lyon

A quoi reconnaît-on un citoyen romain ?

Le citoyen romain se caractérise par sa tenue, il est drapé, comme on peut le voir sur la statue de citoyen romain et  sur les stèles funéraires de Vienne. Cette tenue s’appelle la toge. En revanche, les personnages du bas-relief de la colonne trajane (page 59 du manuel) ne portent pas de toge et ne sont pas citoyens.

Aussi les citoyens romaines se caractérisent par leur nom, sur l’inscription de l’amphithéâtre des Trois Gaules les citoyens cités sur cette pierre ont tous trois noms, une même partie de leur nom en commun, « Caius Julius ». Cela s’appelle la tria nomina.  Ainsi se caractérise un citoyen romain en gardant une partie du nom, de génération en génération. Lorsqu’un individu devient citoyen, il prend le nom de celui qui lui a donné la citoyenneté.

 Comment devient-on citoyen romain sous l’empire ?

Par ailleurs on peut obtenir la citoyenneté de plusieurs manières. Tout d’abord par la naissance si on est l’enfant d’un citoyen romain. Ou alors après avoir exercé le service militaire pendant une vingtaine d’années dans l’armée romaine. Il arrivait aussi que la citoyenneté romaine soit accordée à des cités entières, grâce à des efforts de romanisation ou à des services rendus (pour les guerres par exemple).

La Table Claudienne, retrouvée en 1528 à Lyon dans le quartier de la Croix Rousse, est une retranscription sur plaque de bronze d’un discours que l’empereur Claude né à Lyon prononça devant le Sénat de Rome. La mesure principale de ce texte est de donner aux citoyens de Gaule l’accès au Sénat de Rome et le droit aux Honneurs, autrement dit la pleine citoyenneté romaine. Cela montre que la citoyenneté romaine peut aussi être accordée à tous les habitants d’une province.

 Agir en citoyen romain

Être citoyen romain n’est pas de tout repos, il peut avoir des rôles bien précis comme participer à la vie politique en étant questeur, c’est à dire magistrat romain chargé de gérer les fonds publics, édile, chargé des édifices. Ou encore s’investir dans des fonctions religieuses en devenant Pontife (grand prêtre) par exemple.  Toutes ces fonctions sont citées dans les inscriptions taillées dans les pierres. Le citoyen romain doit aussi participer à la politique de la cité, voter, être magistrat selon ses motivations. Mais il a aussi le rôle de défendre sa cité.

Dans l’inscription sur l’une des pierres de l’amphithéâtre des Trois Gaulles il est noté qu’une famille, un citoyen, son fils et son petit-fils « ont construit à leurs frais cet amphithéâtre et son podium ». Donc un des rôles du citoyen romain, lorsqu’il est de condition aisée, est d’aider financièrement la cité, notamment en construisant à leurs frais des bâtimenets tels que l’amphithéâtre. Ceci est un acte de liturgie.

 Vivre en citoyen romain

La vie quotidienne du citoyen romain se différencie des autres. Il participe à la vie politique de la cité en allant au forum, c’est un lieu de rassemblement lors des cérémonies publiques, religieuses ou lors des marchés. C’est le lieu de rencontre des citoyens. Il y a d’autres lieux où les citoyens romains viennent se divertir et s’instruire : l’Odéon où se produisent des représentations musiclaes, à Lugdunum il est contre la colline de Fourvière, à côté du Théâtre où se déroulaient des scènes de théâtre politiques, comiques tragiques auxquelles pouvaient assister les citoyens. Pour se divertir, il y avait aussi l’amphithéâtre dans lequel étaient donnés des spectacles de gladiateurs.

En revenant sur la stèle funéraire de Vienne du II-IIIème siècle, on peut dire aussi que les citoyens romains à cette époque se faisaient enterrer, mais aussi que les citoyens les plus aisés pouvaient prévoir de se faire sculpter une statue représentative sur leur pierre tombale.

Le citoyen romain de Lugdunum a donc une bonne situation. Il peut porter la toge, exercer des rôles pour la cité. Il peut aussi se divertir grâce à des constructions comme l’amphithéâtre ou l’Odéon. Il ne faut pas oublier qu’il a tout de même des devoirs : participer à la vie politique.

Mandine Buscail, 208


Actions

Informations

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour poster un commentaire