Dissolution, dévaluation

3 06 2012

En réponse aux questions d’un élève :

A quoi sert de dissoudre l’assemblée ?

Le pouvoir de dissolution est attribué au président de la République par l’article 12 de la constitution de la 5ème république.

« Le Président de la République peut, après consultation du Premier ministre et des Présidents des assemblées, prononcer la dissolution de l’Assemblée nationale.

Les élections générales ont lieu vingt jours au moins et quarante jours au plus après la dissolution.

L’Assemblée nationale se réunit de plein droit le deuxième jeudi qui suit son élection. Si cette réunion a lieu en dehors de la période prévue pour la session ordinaire, une session est ouverte de droit pour une durée de quinze jours.

Il ne peut être procédé à une nouvelle dissolution dans l’année qui suit ces élections. »

— Article 12 de la constitution de 1958.

Dissoudre l’assemblée ça sert à refaire des élections en espérant des députés qui soient plus favorables au président.
La situation qui amène à une dissolution peut être :

  • quand le président sent qu’il n’est plus soutenu par son assemblée : en octobre 1962 l’assemblée a renversé le gouvernement Pompidou qui était ministre de De Gaulle => De Gaulle dissout l’assemblée pour espérer d’autres députés qui soutiennent son gouvernement (et ça marche). C’est pareil pour les dissolutions de François Mitterrand en 1981 et 1988 : il est élu président alors que l’assemblée est à droite (On se rappelle : la cohabitation en 1986 parce que l’assemblée était passée à droite). C’est aussi le cas pour J. Chirac pour sa dissolution en 1997 : l’assemblée est à droite mais pas de sa tendance, elle ne le soutient pas assez à son goût.
  • Quand le président veut donner au peuple l’occasion de le soutenir ou pas (on parle de dissolution – referendum)  : dissolution du 30 mai 1968.

A quoi sert, pour un pays, de dévaluer sa monnaie ?

Dévaluer la monnaie : ça peut servir à réguler la parité entre deux monnaies, par exemple lors des dévaluations du franc par Laurent Fabius en 1983 pour modifier la parité avec les autres monnaies européennes. On attend  d’une dévaluation que les importations soient plus chères pour les français, donc moins compétitives par rapport aux marchandises françaises. De même pour les marchandises françaises exportées, moins chères dans les pays étrangers que leurs marchandises nationales. Donc la dévaluation dope le commerce extérieur. Par ailleurs si un pays est endetté dans une autre monnaie, dévaluer sa monnaie permet d’alléger le poids de la dette.


Actions

Informations

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour poster un commentaire