H1 – Les débuts de l’islam (2)

Proposition de corrigé du récit sur les conquêtes arabo-musulmanes de la Syrie-Palestine :

      Dans les années qui suivent la mort du prophète Mohammed, au milieu du VIIe s., des cavaliers venus d’Arabie font la conquête de la Syrie-Palestine.

      La Syrie-Palestine est un territoire dans lequel vivent des chrétiens et juifs dépendant de l’Empire byzantin.

En Arabie vivent des populations polythéistes. Elles se convertissent rapidement à la nouvelle religion : l’islam. C’est une région désertique où l’agriculture y est difficile. Cela explique, en partie, la conquête des terres fertiles, baignées par les fleuves du Nord.

        Lors de la bataille du Yarmouk, près de Jérusalem, en 636, le général Khalid et son armée battent les troupes de l’empereur byzantin. Ainsi, les cavaliers arabo-musulmans étendent leur civilisation en Syrie-Palestine. Ils vont pouvoir cultiver des terres plus fertiles, profiter d’un butin important et ainsi diffuser leur religion : l’islam.

Les musulmans sont très tolérants envers les chrétiens et les juifs qui gardent leurs croyances. En effet, en échange d’un impôt, les musulmans acceptent les chrétiens et juifs ainsi que leurs lieux de culte : églises et synagogues.

        Pour conclure, on peut dire que cette conquête de la Syrie-Palestine a été très rapide. Ce sont les cavaliers arabo-musulmans très bien équipés, de boucliers et d’épées, et dirigés par les généraux qui accomplissent ces réussites militaires.

Le succès en Syrie-Palestine marque le début de la période des conquêtes arabo-musulmanes en dehors de l’Arabie. En effet, les victoires réalisées par les successeurs de Mohammed, les califes, s’étendent à l’Ouest jusqu’à l’Espagne et à l’Est vers la vallée de l’Indus. Cette période se clôt à la fin du VIIIe s.

Vidéo sur la conquête de la Syrie-Palestine :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *