Le doute et l’action : tourner un film

A mi-parcours de notre projet, un extrait d’un film d’un cinéaste français, François TRUFFAUT, « La nuit américaine » de 1973 :

en guise de réflexion sur le tournage qui nous attend.

« Nous voici arrivés au milieu de l’aventure.
Avant de commencer un tournage, je désire surtout faire un film qui sera beau. Dès que les premiers ennuis surgissent, je dois réduire mon ambition et je me prends à espérer simplement que l’on arrivera à terminer le film.
Vers le milieu du tournage, je me fais un examen de conscience. Et je me dis.
Tu aurais pu travailler faire mieux.
Tu aurais pu donner davantage.
A présent, il te reste la seconde moitié pour te rattraper.
Et à partir de ce moment je m’efforce de rendre plus vivant tout ce qui sera montré sur l’écran.
Je vous présente Pamela me semble enfin lancé sur de bons rails. Les acteurs sont à l’aise dans leurs personnages.
L’équipe est bien soudée.
Les problèmes personnels ne comptent plus.
Le cinéma règne. »

 

Stop motion animation technique

Dans un tout autre style que le court métrage sur la situation en Syrie vue lors de la sortie au cinéma réalisé en stop motion : ce petit film plein d’imagination, réalisé à la plage…

[vimeo]http://vimeo.com/26877221[/vimeo]

Pour comprendre la technique employée et à voir uniquement après avoir vu le film.

[vimeo]http://vimeo.com/27019750[/vimeo]

Retour sur « Fleurs du mal » de David DUSA

Pour accompagner votre réflexion sur et autour du film, vu pendant le Festival du Film de La Réunion : « Fleurs du mal » de David Dusa (2012).

Un extrait emblématique du film

Et quelques images repères

Vous pouvez également parcourir le site du film, crée lors de sa sortie en février dernier.