Webdocumentaire : Alma, une enfant de la violence

Pour prolonger la rencontre que nous avons eu avec Miquel Dewever-Plana à propos du webdocumentaire qu’il a réalisé avec Isabelle Fougère, « Alma, une enfant de la violence ».

Il est membre de l’agence Vu, sa biographie est là.

Revoir le webdocumentaire avec notamment les modules informationnels découpés en différentes séquences (histoire et géographie du Guatemala, les maras, la violence et sa prévention) qui sont autant d’éclairage précieux sur la situation de ce pays.

Vous pouvez également découvrir son travail sur le génocide des Mayas entre 1960 et 1996.

Changer le regard sur l’Ethiopie !

Cet article du journal Le Monde, par Florence BEAUGE, est à lire et ranger dans vos batteries pour l’oral sur la mondialisation. Il est également un complément pertinent du travail que vous avez effectué sur l’entreprise Veja.

Il permet de réajuster la focale sur l’Afrique et singulièrement l’Éthiopie, que l’on identifie  trop souvent  encore comme étant en marge de la mondialisation.

Au départ, son idée était de fournir du travail à sa famille dans son village natal de Zenebework, à une trentaine de kilomètres d’Addis-Abeba, la capitale éthiopienne. Quand elle a annoncé qu’elle allait créer sa propre entreprise sur un terrain prêté par sa grand-mère, tout le monde s’est exclamé : « Tu es folle ! Tu es une femme. Pire : une Africaine ! Tu n’as aucune chance d’y arriver ! »

Continue reading Changer le regard sur l’Ethiopie !

La mondialisation et ses effets spéciaux sur le cinéma…

See on Scoop.itGéographie et cinéma

Une pluie de paillettes pour camoufler la tempête. Le 24 février, à Los Angeles, la société américaine Rhythm & Hues a reçu l’Oscar des effets spéciaux pourL’Odyssée de Pi. Mais au même moment, cette firme a dû déposer le bilan et licencier plus de 250 employés sans pouvoir leur verser le salaire de février. Cette coïncidence illustre une préoccupante dérive de l’économie hollywoodienne. Car le secteur des effets spéciaux connaît depuis plus d’un an une descente aux enfers. En septembre 2012, c’est Digital Domain, troisième entreprise du secteur, fondée par James Cameron au début des années 1990, qui a fait faillite avant d’être reprise par une firme chinoise.

Continue reading La mondialisation et ses effets spéciaux sur le cinéma…