Présentation de l’Histoire des Arts en CPGE littéraires

Présentation de l’Histoire des Arts en CPGE littéraires

 

François Boucher La réunion des Arts (ou Les génies des Arts), carton de tapisserie, huile sur toile, 1761. Angers, Musée des Beaux-Arts

-> Les articles et travaux d’élèves sont retirés du site en fin d’année. La mise à jour des cours et des exposés se fait chaque année à partir du mois de septembre .

L’option Histoire des Arts en classes préparatoires littéraires existe depuis 2002. A partir de 2011 elle a été introduite également au Concours de l’École des Chartes (filière B).

La présentation de l’option :

Vous trouverez plus d’informations générales concernant le cursus et les équivalences sur le site du Lycée Fustel, et en particulier une présentation de l’option Histoire et théorie des Arts (lien vers une page dédiée) :

http://www.lyc-fustel.ac-strasbourg.fr/site/prepas/arts/plaquette_option_HDA.php?barre=3&menu=17

Ce site est un outil de travail destiné aux élèves de l’option Histoire des Arts en Hypokhâgne du Lycée Fustel de Coulanges (Strasbourg). Informations, calendriers, liens, documents, notes de lecture, ressources iconographiques, cours, travaux d’élèves alimentent le blog tout au long de l’année scolaire. Ce site n’a aucune vocation commerciale ou lucrative.

Vous trouverez le programme, une bibliographie et des méthodes de travail ici.

J’ai également créé deux autres sites pour les élèves de Khâgne :

http://lewebpedagogique.com/khagnehida/

http://lewebpedagogique.com/khagnehida2/

Plusieurs articles des trois sites sont cryptés car réservés aux élèves de l’option à Fustel.

Que faire après avoir suivi cet enseignement ? L’orientation après un cursus en prépa option Histoire des Arts.

Sur les métiers des arts et du patrimoine vous trouverez des informations sur le site du Ministère de la Culture et sur le site de l’École du Louvre en particulier ici : concours et métiers de la médiation culturelle :

http://www.ecoledulouvre.fr/vie-etudiante/orientation/mediation

Les équivalences en Histoire de l’art à l’Université.

Le Lycée Fustel de Coulanges a mis en place une convention d’équivalence en Histoire de l’art avec l’Université de Strasbourg, et les universités de Paris IV et Paris X :

A l’Université de Strasbourg.

Une année d’Hypokhâgne Option Histoire et théorie des Arts (A/L ou Chartes) et 60 ECTS permettent de valider la L1 en totalité et de s’inscrire en L2.

Une année d’hypokhâgne, puis, une année de khâgne avec Option Histoire et théorie des Arts (A/L ou Chartes B) et 120 ECTS permettent de s‘inscrire en L3 d’Histoire de l’art. Après entretien, le responsable de Licence pourra demander à l’étidiant de valider, en plus des UE de L3, une UE de L2.

Les étudiants de CPGE inscrits en – Licence Humanités souhaitant suivre en plus l’option Histoire des Arts en Hypokhâgne et Khâgne devront poursuivre après la Khâgne qu’en L3 Humanités. S’ils souhaitent valider aussi un cursus d’Histoire de l’art, ils devront d’abord obtenir leur Licence Humanités et s’inscrire ensuite en L3 d’Histoire de l’art. Ceux qui souhaitent faire un master en Histoire de l’Art doivent aller après la prépa en L3 d’Histoire de l’Art et non en Humanités.

Pour Paris IV et Paris X, les élèves de l’Option Histoire et théorie des Arts en Hypokhâgne ayant obtenu leurs 60 ECTS valident la L1 d’Histoire de l’Art complète. Les élèves de l’Option Histoire et théorie des Arts en Khâgne ayant obtenu leurs 120 ECTS valident la L1 et la L2 d’Histoire de l’Art complètes.

Cette convention concerne aussi bien les élèves de la filière A/L que ceux de l’École des Chartes (B) ayant suivi l’option jusqu’au bout.

Les étudiants cubes option Histoire des Arts

Peuvent candidater sur dossier à l’ENS en tant qu’auditeur au niveau Master 1 : http://www.ens-lyon.eu/admissions/les-auditeurs-2884.kjsp?RH=AUDIT_MASTER&RF=AUDITEURS )

A l’Université de Strasbourg ils peuvent, valider une partie de la L3 après examen de leur dossier par le responsable de Licence Histoire de l’art de l’Université de Strasbourg, notamment en cas d’admissibilité ou de sous-admissibilité au concours mais pas obligatoirement.

L’Ecole du Louvre : trois voies d’accès :

http://www.ecoledulouvre.fr/enseignements/etre-eleve/premier-cycle/inscrire

-le test probatoire (accès en 1re année)

-la banque d’épreuves littéraires (accès en 3e année)

-la candidature sur dossier par équivalence (accès en 2e ou 3e année)

L’École du Louvre prépare à la plupart des concours du patrimoine, elle possède master préparatoire au concours de l’INP (l’École des Chartes et l’ENS Ulm offrent également une préparation au concours de l’INP). Mais il faut aussi se renseigner sur les équivalences possibles à l’Université (L2 ou L3 selon les cas) car elles ne sont pas automatiques.

Contrairement à l’Université, l’enseignement y est plutôt encyclopédique (il faut donc de bonnes capacités de mémorisation) et méthodologique axé sur la technique, les styles et les courants, mains moins théorique et réflexif qu’à l’Université.

Mise à jour mai 2018.

Emmanuel Noussis, Professeur chargé de l’option Histoire et théorie des Arts en CPGE.
Lycée Fustel de Coulanges, Strasbourg.

14 thoughts on “Présentation de l’Histoire des Arts en CPGE littéraires

  1. Je souhaiterais avoir des renseignements sur l’option histoire des arts. Je viens de l’île de la Réunion et je voudrais savoir si il m’est possible d’être accepter dans ce lycée car on m’a souvent répetée que l’admission en prépas se basait beaucoup sur la localisation. La Réunion étant éloignée de 10000km, je m’inquiète!

  2. Votre lieu de résidence n’a pas vraiment d’incidence sur l’admission. Les dossiers sont classés en fonction des résultats dans les matières littéraires (quelle que soit la série du BAC S, ES, L), 1e et Terminale, et du classement dans votre classe de Terminale. Le fait d’avoir suivi des options littéraires : latin, grec, options artistiques, est aussi un plus (à condition que les autres notes soient bonnes bien sûr). L’avis du proviseur de vos professeurs, le niveau global de votre classe, ainsi que la note au BAC de Français jouent également. Nous recevons presque tous les ans des élèves qui viennent de l’étranger (Français expatriés) ou même des DOM TOM.
    Bien sûr, l’éloignement géographique pose d’autres problèmes : trouver un logement car les cours commencent dès le 1er septembre.

  3. Bonjour,
    je voudrais savoir si en étant en hypokhâgne sans l’option histoire de l’art on pouvait deamander à entrer en khâgne avec cette option? Et si c’est possible, dans quels établissements? Merci beaucoup

  4. Je suppose que vous voulez entrer en Khâgne avec option Histoire des arts (?)
    Bien sûr que c’est possible (en tout cas au Lycée Fustel) même si cela demandera quelques lectures pendant les vacances (une mise à niveau nécessaire sur ce qui a été fait en 1e année, pour ma part mes cours et les travaux d’élèves sont en ligne pendant les vacances d’été, à la rentrée de septembre je les retire).
    Il faut connaître les deux questions du programme du Concours. La question qui sera reconduite l’année prochaine est « Le modèle antique du Moyen Age à nos jours ». Sur le site ENS-Lyon vous trouverez la nouvelle question vers la fin du mois de mai, début du mois de juin. et demander au secrétariat du lycée les conseils de lecture du professeur pour les vacances.
    Bien sûr, en cas de demande d’équivalence en HIDA, une seule année vous sera accordée.

    Cordialement

    Emmanuel Noussis

  5. Ne pas oublier les femmes : le rôle de mécène d’Isabelle d’Este et le palais de Mantoue sans laquelle Mantegna n’aurait pas la renommée qu’il a aujourd’hui, Maddalena Casulana connue comme grande compositrice internationale à l’époque, Sofonisba Anguissola, immense portraitiste, Lavinia Fontana de renommée internationale également en ce temps, mais que l’on ne se donne ni la peine de citer ni de commémorer et encore Pulisena Nelli pour ne citer qu’elles, que l’on oublie toujours, ce qui porte à croire que seuls les hommes ont fait parlé d’eux par leur talent. Merci de faire un petit effort en un casant au moins l’une ou l’autre de temps en temps !

  6. Chère Madame,

    Vous avez raison. Je vais proposer aux élèves cette année un travail sur les femmes artistes et sur le mécénat d’Isabelle d’Este.

  7. bonjour,
    je voulais savior s’il était possible de cuber en prépa option histoire des arts au sortir d’une khagne option musique et d’avoir les équivalences en Ecole du Louvre et fac. Merci

  8. Je déconseille toujours le « zapping » d’options surtout pour une troisième année en prépa. Vous n’aurez pas d’équivalence à l’École du Louvre qui n’accorde qu’une année d’équivalence sur deux aux optants HIDA en CPGE (et sur dossier).
    Pour l’Université, je ne sais pas, mais, j’ai des doutes quant à l’obtention d’une équivalence complète. Par ailleurs, toute discipline nécessite à la fois des connaissances et des méthodes qu’on ne peut pas acquérir en une année.

  9. Bonjour,
    Je rentrerai en hypochartes au lycée Fustel de Coulanges l’année prochaine. Je compte préparer le concours de Chartes A, puisque je m’intéresse avant tout à l’histoire médiévale. Donc je n’aurai pas d’histoire de l’art au concours.
    Cependant, dans le cas d’une non réussite au concours, pour ma troisième année, j’aimerais aller en double licence Histoire / Archéologie à Paris 1. Or, en faculté, l’archéologie est reliée à l’histoire de l’art, au moins jusqu’en licence 2. Je me demandais donc si je devais valider une équivalence dans ce domaine pour avoir accès à cette double licence, avec toutes les autres questions que cela suppose: est-il possible de suivre l’option d’histoire de l’art à Fustel de Coulanges lorsque l’on prépare le concours A? Sera-t-il trop tard pour s’inscrire en septembre si l’on n’a pas précisé que l’on voulait suivre cette option dans notre dossier d’inscription ? Est-ce que c’est faisable, du point de vue du volume de travail demandé, de suivre une option en plus en classe préparatoire, sachant que je ferai déjà deux langues anciennes (donc que j’aurais déjà quelques heures supplémentaires)?
    Merci de votre attention.
    Julie Luchetti

  10. Le problème pour Chartes A est que les emplois du temps et le cursus de Khâgne – Chartes ne prévoient pas cette option. En Hypokhâgne c’est possible mais en Khâgne ce la semble difficile d’autant plus qu’il y aura un surcroît de travail la matière venant s’ajouter aux autres. Vous ne pourrez donc valider qu’une année, celle d’Hypokhâgne, ce qui est déjà pas mal.

  11. Cher monsieur,

    tout d’abord merci pour toutes les formidables ressources que vous proposez dans votre site! Sans vouloir abuser de votre temps, vous voyant si passionné de votre discipline et soucieux de communiquer votre passion à vos élèves, j’aurais aimé vous soumettre une requête : serait il possible de suivre votre enseignement d’histoire des arts « par correspondance », du moins à distance, sachant que j’ai été admise en Cpge littéraire pour la rentrée de septembre dans mon établissement, le lycée Giocante de Casabianca en corse?

    Titulaire d’un bac L mention TB, j’ai toujours été passionnée par l’histoire des arts, discipline qui n’est malheureusement pas proposée dans mon établissement, mais que je souhaiterais ardemment étudier, étant intéressée notamment par l’école du Louvre, l’école des Chartres, les métiers de la conservation du patrimoine… Bien que je ne regrette pas mon choix d’intégrer une cpge dans ma région, et que je souhaite y effectuer ces deux années, je déplore néanmoins de ne pas pouvoir bénéficier de l’enseignement de cette discipline, et appréhende que cela ne me désavantage pour des formations ultérieures, et les cours par correspondance me semblent donc une bonne solution! J’ai déjà antérieurement suivi des cours par correspondance ou du moins à l’extérieur de mon établissement scolaire lorsque les matières qui m’intéressaient n’étaient pas proposées (j’ai suivi deux ans de latin par le Cned en 4ème et 3ème, et des cours particuliers d’allemand lorsque j’ai voulu commencer l’apprentissage de cette langue en 2nde puis 1ère avant de pouvoir intégrer la classe lv1/lv2 de mon lycée en Tle) et je ne serais donc pas démotivée par le travail supplémentaire, bien au contraire ! Mes seules appréhensions concernent d’hypothétiques obstacles administratifs; cette façon d’étudier la discipline pourra-t-elle être validée officiellement? pourrais je bénéficier d’un surveillant pour les contrôles de 5h?

    Avez vous déjà fait l’expérience ou ouï dire d’un pareil arrangement pour suivre une discipline à distance ? Pensez vous seulement la chose possible? Et seriez vous prêt à le faire?

    Merci d’avance de toute information que vous saurez m’apporter!
    Cordialement
    Marine SimonCiosi

  12. Chère demoiselle,

    Je suis rentré très récemment de vacances et découvre seulement votre message c’est pourquoi la réponse est un peu tardive. Rien ne vous empêche de passer le concours de l’École du Louvre puisque ce dernier n’implique pas d’avoir suivi l’option au Lycée. En revanche, il est vivement recommandé d’avoir suivi l’option HIDA pour une éventuelle équivalence en sortant de prépa, sachant par ailleurs que l’EdL vous fait toujours reculer d’une année (sortie de Khâgne vous irez si vous êtes acceptée en 2e année).

    Quant au cours à distance et a fortiori à une possible validation rien de tel n’est prévu en CPGE et de toute façon seul le CNED est habilité en la matière. Je suis donc désolé de ne pas pouvoir donner suite à votre demande. Bien sûr vous pouvez accéder aux ressources en accès libre sur les différents sites que je nourris en cours, ressources et autres travaux d’élèves.

    Cordialement

    Emmanuel Noussis

  13. Bonsoir monsieur,
    Merci pour toutes ces informations! Je conçois bien que ma requête aurait été très ardue voire impossible à satisfaire! Je n’abuserai donc pas davantage de votre temps et ferai peut-être des démarches auprès du Cned
    Merci encore en tout cas!
    Cordialement

  14. Un rectificatif concernant le changement d’option entre hypokhâgne et khâgne ou entre première khâgne et année cube. je dis plus haut que c’est déconseillé mais entre temps j’ai eu la chance d’accueillir comme cube une excellente élève, passionnée d’Histoire de l’art qui n’en avait jamais fait ni en prépa ni en lycée. Pourtant, cette élève a su atteindre un niveau d’excellence rare obtenant 18/20 à l’épreuve d’Histoire et théorie des arts au concours ENS. Tout est donc possible à condition d’avoir une bonne plume, des connaissances et bien sûr une passion pour la discipline.

Laisser un commentaire