L’histoire du cinéma

22 11 2010

On attribue la naissance du cinématographe à la fin du XIXème siècle (vers 1895) aux frères Auguste et Louis Lumière. L’histoire du cinéma, aussi appelé le septième art, se compose de quatre grandes étapes: les films muets en noir et blanc, les films parlants en noir et blanc, les films parlants en couleurs et les films en 3D-relief haute définition.

                                    « L’arroseur arrosé », « Le repas de bébé » et « La sortie de l’usine Lumière à Lyon » sont les premiers films proposées à Paris en projection payante publique. Projeté en salles et dans les fêtes foraines, le cinéma devient vite un art populaire. A sa naissance, le cinéma est muet est sans musique, dès 1908, la projection est accompagnée d’une musique jouée dans la salle. De son côté, George Méliès, en 1902, est le premier à envisager de filmer une histoire inventée.

                                      Devant le succès des films parlants danois et américains (exemple: films de Charlie Chaplin), les cinéastes français se décident à leur tour à sonoriser leurs films.Dès lors, de nombreux acteurs de theâtre et d’opéra se tournent vers le cinéma. Voici quelques noms des premières vedettes du cinéma parlant français: Fernandel, Jean Gabin et Marcel Pagnol.

                                      La couleur est arrivée progressivement au cinéma. Les cinéastes ont d’abord fait colorier leurs pellicules avec différents procédés tels que: le coloriage à la main ou en usine de coloriage, puis par des filtres de couleur (rouge-orangé et bleu-vert).EN 1935, est tourné le premier véritable film en couleurs: « Becky Sharp » de Rouben Mamoulian mais il faudra attendre la fin des années 1960 pour que le film en couleur se généralise.

                                      Aujourd’hui, les films sont désormais en relief-3D ( exemple: « Avatar » de James Cameron). Néanmoins, l’évolution du cinéma n’est sûrement pas terminée.

Nicolas G.