La communication

16 11 2010

 HIER, la communication, ce n’était pas un très grand mot. On se croisait, on se parlait, un point c’est tout. Mais comment faisaient nos ancêtres pour communiquer d’un endroit à un autre ? Il y avait plusieurs moyens. Le télégraphe en faisait partie. C’était un moyen permettant de transmettre des messages par cable ou par radio en utilisant l’alphabet Morse. Encore avant ce télégraphe, on se transmettait des messages grâce à un moyen bête et simple. En haut de chaque colline se trouvait une personne  qui utilisait de grands morceaux de bois. Chaque signe avait sa propre signification et on se transmettait les messages de colline en colline. Bien sûr, il y a toujours le messager qui traverse le pays à dos de cheval.

AUJOURD’HUI, pour communiquer, on utilise des moyens beaucoup plus avancés. Nous avons toujours la poste, descendant du messager. Il y a aussi le téléphone ou encore le mail. On se rend compte que l’informatique a une grande influence sur la communication. Maintenant on est beaucoup plus renfermé sur soi-même qu’auparavant : tout le monde est sur son ordinateur ou au téléphone. On préfère téléphoner que de se déplacer pour annoncer une nouvelle importante à quelqu’un.

DEMAIN, la communication, ce sera peut-être la télépathie, ou encore, on aura tous notre cerveau connecté à la personne à qui l’on veut parler comme une sorte de téléphone branché à son cerveau. Peut-être aussi que plus tard, on aura tous une espèce de bracelet à notre poignet avec un écran qui transmettra toutes les nouvelles du monde. Si ça se trouve, grâce aux progrès de la science, on pourra même communiquer avec d’autres planètes !

                               Margot