Archive for mai, 2008

Histoire et football sur Arte

Mercredi, mai 28th, 2008

Certains élèves (des garçons en général) me demandent parfois s’il est possible de parler football pendant les cours d’histoire-géographie. Je leur répond à peu près ceci: pourquoi pas mais les programmes actuels, très chargés, ne permettent pas vraiment de s’écarter du fil conducteur des enseignements obligatoires; par contre si certains étaient motivés on pourrait peut-être mettre en place un « Club Histoire » pour faire des recherches et rédiger des textes d’historiens en herbe sur vos sujets favoris, et donc, pourquoi pas sur le football!

 

En attendant je vous propose, si vous vous intéressez vraiment à ce sport ,de regarder ou d’enregistrer (et conserver) le documentaire diffusé ce soir sur Arte à 21h00:

 

Maradona, un gamin en or

 

 Maradona vainqueur de la Coupe du Monde junior avec l'Argentine en 1979

 

Armando Diego Maradona, né en 1960 à Buenos Aires en Argentine, est un des joueurs les plus célèbres du monde, un de ceux qui nourrissent les plus grandes passions et les plus virulentes polémiques: il a été élu meilleur joueur du XXème siècle (autant dire de tous les temps, le football étant apparu à la fin du XIXème siècle en Angleterre) par la FIFA en 2000, devant le brésilien Pelé, autre monument patrimonial du football.

Même Manu Chao lui a consacré une chanson:

free music

Si vraiment vous n’avez jamais entendu parler de lui ou que vous voulez revoir certains de ses plus beaux buts:

Vous reverrez dans le documentaire diffusé ce soir toutes les plus belles actions et toutes les frasques du champion (dont la carrière s’est quasiment arrêtée sur des accusations de dopage à la cocaïne lors de la coupe du monde 1994 aux Etats-Unis) et en plus vous profiterez du travail de Jean-Christophe Rosé qui nous fait découvrir le contexte historique du parcours de Maradona, inscrivant (parfois un peu grossièrement) le « héros » dans l’histoire (avec un grand H). De l’Argentine soumise à la dicature et en guerre contre l’Angleterre à la naissance du football moderne (celui qui est « pollué » par l’argent) en passant par la fin de l’ère Fidel Castro à Cuba, le documentaire traverse 30 d’histoire dans les pieds de Maradona, El pibe de oro (le gamin en or).

Vous passerez en tous cas un moment très agréable et instructif…et si vous avez un empêchement le documentaire existe aussi en dvd.

Le début du documentaire diffusé ce soir (cela commence sur la pelouse de la Bombonera, stade du mythique club de Boca Junior, celui du quartier pauvre de la Boca à Buenos Aires):

 

Online Videos by Veoh.com

La diffusion du documentaire fait sans doute écho à la sortie en salles de Maradona par Kusturica (cliquez sur le lien pour voir quelques vidéos). Emir Kusturica étant l’un des réalisateurs chéris d’Arte…

« Entre les murs »: des collégiens en or!

Lundi, mai 26th, 2008

Hier le jury du festival de Cannes, présidé par Sean Penn,  a rendu son tant attendu verdict en attribuant la palme d’or à un film qui devrait faire parler de lui: Entre les murs de Laurent Cantet.

La bande-annonce:

Au-delà de cet évènement qu’est la remise des prix sur la Croisette, c’est, vous l’aurez compris, le sujet et les acteurs de ce film qui nous intéressent. Tiré d’un roman de François Bégaudeau, ancien professeur de lettres en collège (aujourd’hui chroniqueur dans la matinale de Canal+) qui joue son propre rôle dans le film, « Entre les murs » nous plonge au coeur d’un environnement que nous connaissons bien: le collège. Ce sont des élèves de 4ème du collège Françoise Dolto (dans le 20ème arrondissement de Paris), classé « zep » (zone d’éducation prioritaire) et considéré comme difficile, qui ont joué leur « propre » rôle, celui qui pourrait être le vôtre…

Je n’ai ni vu le film (qui devrait sortir au mois d’octobre) ni lu le livre (je vais le faire très bientôt): je ne m’attarderai donc pas trop longtemps sur un contenu que je maîtrise mal mais qui aux dires des critiques s’annonce très intéressant; j’y reviendrais sans doute au moment de la sortie en salle! Je voulais juste rendre un modeste hommage à ce film et au travail accompli par l’équipe pédagogique (le réalisateur et l’auteur du livre avaient organisé un atelier écriture et improvisation dans le collège Dolto, avec des élèves volontaires): car avec Entre les murs, l’école républicaine est enfin récompensée (et c’est suffisamment rare par les temps qui courent pour le signaler…).

 En décembre 2006, l’équipe du Webpedagogique avait rencontré François Begaudeau pour parler de son livre, de son métier, des élèves…(cliquez sur l’image ou ici pour lire l’interview)

« Naître en Chine » dans les Maternelles

Dimanche, mai 25th, 2008

La question de la natalité et la mise en application de la politique de l’enfant unique en Chine ont semblé vous intéresser lors du dernier cours: les quatre mini-reportages proposés la semaine prochaine par France 5 dans l’émission les Maternelles devraient répondre à vos interrogations!

 

Creative Commons License photo credit: tomaradze

 

Lundi, mardi, jeudi et vendredi matins, l’émission animée par Karine Lemarchand propose de suivre quatre mères de famille chinoises. Portraits de quatre femmes que tout oppose et qui vivent la maternité avec plus ou moins de difficultés:

–  » Zhao Quiaohong, paysanne pauvre du Shaanxi, vit sa deuxième grossesse avec angoisse.« 

– « Yuchai, citadine mariée à un magnat de l’immobilier, ne s’inquiète pas pour l’avenir de sa progéniture. La fortune de son époux la protège. Elle compte d’ailleurs s’offrir le luxe d’un second enfant, moyennant une amende de 5 000 euros.« 

– « A Pékin, Wei, issue de la classe moyenne chinoise, va connaître quant à elle la redoutable expérience de l’hôpital usine. Dans cet établissement où naissent 13 000 enfants chaque année, le suivi personnalisé n’est pas la règle. Les patientes doivent en effet endurer un marathon administratif afin d’obtenir un lit. »

–  » Peina et Azhong, membres de la minorité Miao et parents de deux enfants, sont contraints, par le planning familial, à ne plus procréer. Pour échapper à cette mesure, Peina part se cacher chaque jour avec d’autres mères dans les montagnes où elle a construit un abri de fortune. Malgré la peur d’être attrapé par les autorités, son mari reste au village pour travailler.« 

Ces textes sont tirés de l’article présentant l’émission: ICI.

Bien sûr vous ne serez pas tous devant votre téléviseur à 8h55 tous les jours de cette semaine et bien sachez que certaines émissions de France5 sont diffusées en ligne (sur le site de la chaîne) pendant une semaine à partir de leur diffusion: et c’est le cas pour Les Maternelles, cliquez sur le logo pour accéder aux émissions (celles du lundi 26/05, du mardi 27/05, du jeudi 29/05 et du vendredi 30/05 vous concernent et seront mises en ligne progressivement):

Enfin, pour ceux qui se demandait ce qui se passait en cas de naissance de jumeaux (très bonne question au passage) et bien sachez qu’il n’existe pas de loi règlementant les « naissances multiples » et que, justement, cette absence de loi favorise l’augmentation du nombre de naissance de jumeaux en Chine: en effet, d’après mes recherches (ici et ici), les femmes chinoises qui veulent contourner la loi de l’enfant unique (surtout dans les villes) prennent des médicaments normalement réservés aux femmes stériles pour augmenter leurs chances d’avoir plusieurs enfants d’un seul coup…Le gouvernement chinois a réagi et a interdit aux médecins chinois de délivrer ces traitements aux femmes qui n’en avaient pas besoin!

Regardez ce reportage de mars 2008 signé France24 qui montre comment les Chinois tentent de contourner la loi:

 

Par ailleurs, on apprend aussi que le gouvernement chinois entend poursuivre cette politique de régulation des naissances encore longtemps, malgré les problèmes démographiques que cela entraine: vieillissement de la population, déséquilibre de plus en plus important entre le nombre de garçons et le nombre de filles dans une génération, survie financière de la famille élargie (deux parents et quatre grands-parents) reposant sur un seul descendant….

Paysages ruraux: bocage ou openfield?

Samedi, mai 24th, 2008

Comme promis en cours voici quelques photos de paysages ruraux sous forme de diaporama. Pour vous permettre de vous entrainer à reconnaitre les types de paysages je n’ai pas précisé sur les images s’il s’agissait de « bocage » ou d' »openfield »: à vous de jouer!

 

« Charlotte Corday » sur France 3

Lundi, mai 19th, 2008

C’est donc jeudi soir (et non ce soir ou demain) que France3 diffuse le téléfilm « Charlotte Corday » avec Emilie Dequenne dans le rôle titre. Cette production française de 2008 appuie son récit sur le livre de Jean-Denis Bredin (avocat et académicien) intitulé « On ne meurt qu’une fois ». Charlotte Corday, et qui revient sur un personnage célèbre mais en réalité mal connu. Car si beaucoup savent que Marie Anne Charlotte Corday  d’Armont a assassiné Jean-Paul Marat, l’Ami du peuple, le 13 juillet 1793 alors que le député montagnard prenait son bain, peu savent qui était réellement cette « Ravaillac en jupons ». Il faut dire qu’elle ne quitte sa Normandie natale (elle est issue de la noblesse de Caen) que deux jours avant son attentat, qu’elle projetait initialement de faire à la Convention!

Emilie Dequenne incarne Charlotte Corday, jeudi 22 mai à 20h45 sur France3

Charlotte Corday n’était ni fanatique ni contre-révolutionnaire, elle était même une républicaine convaincue, sympathisante des Girondins: c’est au nom des principes républicains, d’égalité et de justice, qu’elle prémédita son geste contre celui qu’elle considérait comme un fou sanguinaire (il faut dire que Marat joua un rôle actif dans la politique de la Terreur). Pourtant l’Histoire semblait avoir oublié cette femme (comme beaucoup d’autres actrices de la Révolution) que l’on faisait souvent passer pour une « fanatique » (ce qui pose la question de la place des femmes dans l’histoire…).

 

Charlotte Corday devant le tribunal révolutionnaire par James GILLRAY (un anglais), 1793 

Cet épisode a marqué l’inconscient collectif et ce grâce aux peintres qui ont reproduit la scène de la baignoire (cliquez sur les tableaux pour en savoir plus, surtout pour le deuxième):

 

Jacques-Louis DAVID, La  Mort de Marat, 1793

 

Jean-Jospeh WEERTS, Marat assassiné!, 1880

 

 

Paul Jacques Aimé BAUDRY, L’assassinat de Marat, 1860

 Sans oublier le portrait de la citoyenne Corday dont il est question dans le  film: commencé au tribunal par Jean-Jacques Hauer et achevé en prison quelques heures avant son exécution, le 17 juillet 1793.

Musée Lambinet, Versailles

D’autres liens pour tout savoir sur Charlotte Corday:

La page wikipedia qui lui est consacrée

Charlotte Corday sur www.histoire-en-ligne.com

Critique du livre de Jean-Denis Bredin par le magazine Lire

– Présentation de la thèse de Guillaume Mazeau consacrée à Charlotte Corday et l’assassinat de Marat, dans la Revue d’Histoire du XIXème siècle

Un article du journal L’Humanité qui présente les coulisses du téléfilm

Bonus: la scène de l’assassinat par Robert Enrico dans La Révolution Française (âmes sensibles s’abstenir)