Archive for the ‘Climats et domaines bioclimatiques’ Category

Réviser les climats avec Señor Météo (2)

Samedi, février 16th, 2008

Señor Météo est de retour pour vous aider à terminer vos révisions (cela fait déjà une semaine que vous êtes prévenus) pour le contrôle de mardi. Nous allons donc rappeler ici ce que nous avons vu en cours sur le relief et les domaines bioclimatiques.

(aidez-vous de votre cahier et votre manuel en même temps que vous faites les exercices proposés dans l’article)

 

1. Les grandes formes de relief

Le relief c’est l’ensemble des irrégularités de la surface de la Terre. Le relief se forme par la différence d’altitude entre deux points (la dénivellation).

Le niveau de la mer est considéré comme le niveau 0.

Trouvez le point culminant sur cette photo d’un célèbre relief:

 

On distingue 3 grands types de reliefs, en tenant compte de l’altitude, de la pente et de la vallée.

  • les plaines

Plaine agricole dans la Manche (près du Mont Saint-Michel)

Les plaines sont des surfaces planes, aux altitudes peu élevées et où les vallées sont peu marquées.

  • les plateaux

 

Le viaduc de Millau et le plateau du Larzac.

Les plateaux ont une surface plane à une altitude moyenne. Contrairement aux plaines les vallées sont encaissées.

Lorsque la dénivellation entre le cours d’eau et le rebord du plateau est très importante on parle de gorge ou de canyon pour désigner la « vallée ».

Vue satellite du Grand Canyon aux USA

  • les montagnes

Les montagnes se remarquent par leur altitudes élevées et leurs pentes fortes. On trouve des sommets, des pics, des monts.

On distingue: les montagnes jeunes et les montagnes anciennes.

Le Mont Blanc vu depuis l’Aiguille du Midi, c’est le point culminant de l’Europe (4810 mètres)

Montagne jeune: altitude très élevée, pentes très fortes, sommets découpés (des pics) et vallées très profondes.

Les volcans d’Auvergne, Massif Central

Montagne ancienne: altitude élevée, pentes douces, sommets arrondis (par l’érosion), vallées profondes.

 

Un exercice en ligne pour vérifier vos connaissances: ici.

 

 

2. Les 8 grands domaines bioclimatiques

Un domaine bioclimatique est un espace caractérisé par son climat, sa végétation naturelle et sa faune. Les domaines présentés ici sont des modèles généraux, il y a dans la nature de nombreuses variantes…

 

 

 

  • Le domaine froid

Inlandsis

Au-delà, des cercles polaires, les températures sont extrêmement froides (température moyenne annuelle <0°C), et les précipitations très rares (sauf en été).

 

La végétation de la banquise (partie qui fond pendant l’été) est la toundra. Il n’y a pas de végétation sur l’inlandsis (partie glacée en permanence).

 

  • Les domaines tempérés

Les domaines tempérés, on en distingue 3, ont des températures moyennes annuelles comprises entre 0° et 20°C et ont 4 saisons.

 

Le domaine océanique: à l’ouest des continents, l’influence des vents marins est très forte. Les étés sont assez frais et les hivers doux (T°C moyenne annuelle comprise entre 10 et 13°C). Les précipitations (autour de 1000mm en moyenne) sont réparties sur l’année. La végétation la plus répandue est la forêt d’arbres à feuilles caduques (qui tombent à l’automne) et la lande.

 

Le domaine continental est éloigné des côtes, l’influence des vents marins et des océans est donc faible. Les hivers sont très froids et les étés très chauds: il y a donc une forte amplitude thermique. Il y a assez peu de précipitations. La taïga et les prairies (plus au sud) sont les deux couvertures végétales les plus répandues.

 

Le domaine méditerranéen, proche de la zone chaude, a des étés chauds et ensoleillés et des hivers doux. Les précipitations sont peu abondantes (problème de sècheresse en été) mais les pluies peuvent très violentes en automne (inondations). Les végétations typiques sont le maquis et la garrigue. Le domaine méditerranéen, ne se trouve pas seulement autour de la Méditerranée!

 

  • Les domaines chauds

Le domaine équatorial est très chaud et très humide toute l’année. Ces domaines se trouvent sur l’équateur et sont recouverts d’une forêt dense, la forêt équatoriale.

 

 

 

Le domaine tropical est plus sec: il y a une saison des pluies et une saison sèche. Selon l’intensité des précipitations ont parle de domaine tropical humide et de domaine tropical sec; ces différences influence la végétation dominante: des forêts et la savane dans les régions les plus humide, la steppe dans les régions les plus sèches.

 

Le domaine désertique (chaud) est un milieu aride et très contraignant: les densités humaines y sont très faibles. Il fait très chaud et très sec toute l’année, la végétation est donc inexistante (sauf autour des oasis). On distingue les déserts de pierres (reg), des déserts de sable (erg).

  • Les domaines montagnards

Les domaines montagnards sont très divers: on retiendra, pour l’instant, que les précipitations y sont abondantes et que la végétation est étagée (elle est très différente selon l’altitude). Les deux versants d’une montagne ont des climats différents (on parle de topo-climat): l’ubac, exposé au nord, et l’adret, exposé au sud, on un ensoleillement contraire.

 

Un exercice pour tester vos connaissances: ICI.

 

Pour ceux qui possèdent OpenOffice, vous pouvez téléchargez le document proposé par le blog « webpédagogique » de Laurent Fillion: c’est ICI.

 

Le Spounik Illustré vous propose aussi deux mots croisés sur les deux thèmes: ICI.

Réviser les climats avec Señor Météo (1)

Vendredi, février 8th, 2008

Dans l’optique d’un prochain contrôle, il est temps de réviser ce que l’on a vu en classe sur les climats: cartes, animations et autres activités vous serons proposés.

 

 

Pour commencer, rendons un petit mais sincère hommage au trublion CARLOS (Yvan Chrysostome DOLTO de son vrai nom), disparu il y a peu. Ce chansonnier toujours de bonne humeur avait repris en 1974 une chanson de Patrick Zabé: Señor Météo, qui se moquait gentillement de l’approximation des prévisions météorologiques.

Mieux, CARLOS (enfin Claude LEMESLE pour les paroles… et les nostalgiques noteront que la musique est signée Joe DASSIN) dévoile même au monde la raison du changement climatique!

 

  • Saurez-vous retrouver la raison invoquée par CARLOS? (avertissement: le jeu de mot n’est pas très fin…)
  • Et à votre avis pourquoi se déguise-t-il en grenouille puis en astrologue ou en sorcier?

Des indices ici, ici et ici.

 

  • Sauriez-vous expliquer ce qui différencie la climatologie (l’étude du climat) et la météorologie?

Passons maintenant aux choses, un peu plus sérieuses:

A. Les zones de chaleur ou zones thermiques

Le soleil réchauffe et éclaire la planète mais de façon inégale selon l’endroit et le moment de l’année.

Cette petite animation vous en dira plus:

La révolution de la Terre autour du Soleil

Une autre version (non animée) ici

 

  • Que se passe-t-il le 21 ou 22 septembre dans l’hémisphère sud?
  • Sur quel tropique le soleil est-il au zénith le 21 ou 22 décembre?
  • Dans quel hémisphère le jour dure-t-il le plus longtemps le 21 ou 22 juin?

 

Nous avons vu qu’il y avait 3 zones thermiques par hémisphère:

  • froide (température moyenne <0°C),
  • tempérée (température moyenne entre 0 et 20°C)
  • chaude (température moyenne >20°C).

La températures varient également selon la période de l’année:

 

  • Quel est le continent le plus « chaud »?
  • Quel est le continent le plus « froid »?

 

On parle beaucoup en ce moment de « réchauffement climatique » et nous avons étudié un texte qui annonçait que l’année 2007 avait été la plus chaude depuis 150 ans, juste derrière 2005.

Voici une carte, produite par la NASA, qui montre les « anomalies de températures » relevées l’année dernière, par rapport aux moyennes de bases (réalisées entre 1951 et 1980): (la légende est exprimée en °C, ainsi la température moyenne a augmenté de 3 à 4°C dans les zones les plus foncées)

  • Dans quel hémisphère trouve-t-on les augmentations de température les plus fortes?
  • Quelles parties de la Terre semblent les moins touchées par les augmentations de température?

Pour terminer sur les températures, voici un schéma qui explique l’effet de serre dont nous avons parlé en cours, et qui est en grande partie responsable du réchauffement:

B. Les précipitations

On en a brièvement parler en cours du cycle de l’eau, voici plus de détails:

En cliquant sur l’image vous découvrirez un site où deux jeunes gens vous invitent à jouer avec l’eau pour mieux la connaitre: et pour une fois ce n’est pas du gaspillage!

Les précipitations, ce sont donc les chutes d’eau sous forme liquide ou solide.

Elles sont réparties sur la Terre de façon plus inégales et complexe que la chaleur:

  • En vous aidant de la carte des températures, cherchez:
  1. une zone chaude qui reçoit plus de 3000mm de précipitations annuelles
  2. une zone froide qui reçoit moins de 250mm de précipitations annuelles
  3. une zone tempérée qui reçoit plus de 1000mm de précipitations annuelles
  4. une zone tempérée qui reçoit entre 250 et 500mm de précipitations annuelles
  5. une zone chaude qui reçoit moins de 250mm de précipitations annuelles
  • La chaleur est-elle synonyme d’aridité (=absence d’eau)?
  • Comment décririez-vous la répartition de la chaleur et des précipitations, en utilisant les lignes imaginaires du globe?

 

 

L’eau douce devient une matière de plus en plus précieuse et certains pays sont confrontés à de graves pénuries (=manque). Il y a déjà des conflits entre pays au sujet de l’eau, et il est urgent de trouver des solutions pour la préserver mais aussi la partager: aujourd’hui 1,1 milliards d’humains n’ont pas accès à l’eau potable (1 humains sur 6).

 

 

C Les graphiques climatiques

Précipitations (Pmm) et températures (T°C) permettent d’établir un « portrait-robot » du climat grâce aux graphiques ombrothermiques ou graphiques climatiques qui sont des outils pour reconnaitre rapidement un type de climat.

 

exemple du graphique climatique de Moscou:

 

 

  • Quelle est la T°C la plus haute? La plus basse?
  • Quelle est alors l’amplitude thermique?
  • Quels sont les mois les plus arrosés?
  • Regardez les pages 218 et 219 de votre manuel: quel est le climat de Moscou?

 

Les 8 principaux types de climats:

Voilà c’est la fin de la première partie. Vous savez désormais ce qu’est un climat.
Mais pour définir l’espace dans lequel ce climat est vécu, il faut aussi parler de la végétation et du relief…ce sera l’occasion d’un prochain article.

En attendant voici un petit exercice que vous pouvez faire pour entrainer à reconnaitre un climat, d’après la photo d’un paysage: c’est ici (vous pouvez imprimer les deux pages ou simplement reproduire le tableau sur une feuille…)