Chapitre 4 : Régimes totalitaires et démocraties fragilisées dans l’entre-deux-guerres

Histoire

Fiche régimes politiques en Europe dans les années 30.

démocratie : régime politique où le peuple est souverain (=où le peuple détient le pouvoir).

dictature : régime politique dans lequel un homme ou un parti exerce le pouvoir sans contrôle.

régime totalitaire : dictature qui, par un ensemble de moyens, cherche à obtenir la soumission et l’obéissance de la société

idéologie : un ensemble d’idées politiques, économiques et sociales qui visent à organiser le fonctionnement d’un Etat

communisme : une idéologie qui prône la mise en commun des moyens de production (usines terres, transports) pour établir l’égalité des revenus entre tous.

fascisme : idéologie fondée sur l’exaltation de la nation (présentée comme supérieure), le culte du chef, l’esprit guerrier et induis donc une dictature.

Comment les régimes totalitaires menacent-ils les démocraties dans l’Europe de l’entre-deux-guerres ?

I- Deux régimes totalitaires : l’URSS de Staline et l’Allemagne nazie d’Hitler

Comment les régimes totalitaires soviétiques et nazis se sont-ils mis en place dans l’entre-deux-guerre ?

Fiche arrivée au pouvoir de Staline et d’Hitler

A recopier dans le cahier pour le lundi 13 janvier pour les 3eC et pour le mardi 14 janvier pour les 3eG

*** La mise en place de l’URSS et l’arrivée au pouvoir de Staline : En novembre 1917, alors que Lénine et les bolcheviks ont pris le pouvoir en Russie, une guerre civile éclate. Elle les oppose notamment aux partisans de l’ancien régime tsariste. Entre fin 1917 et 1921 plusieurs mesures sont mises en place : le contrôle par l’état de l’économie, une nationalisation des industries et l’interdiction des partis politiques autres que le parti bolchevik. La guerre civile se conclut par la victoire des communistes en 1921. En 1922, L’URSS est crée. Lénine meurt en 1924. Staline, secrétaire général du parti communiste, se présente puis s’impose comme son successeur en éliminant tous ces potentiels rivaux dont Trotski. En 1928, il est le chef incontesté de l’URSS.

La mise en place de l’Allemagne nazie et l’arrivée au pouvoir d’Hitler :           Face à la crise économique (6 millions de chômeurs allemands en 1932)  et au sentiment d’humiliation que ressentent les Allemands face au traité de Versailles, Hitler et ses idées séduisent de plus en plus d’électeurs. Ainsi, le 30 janvier 1933, Hitler est nommé chancelier (chef du gouvernement) par le président Hildenburg. Arrivé légalement au pouvoir, il transforme rapidement l’Allemagne en une dictature.***

Quelles sont les caractéristiques des régimes totalitaires soviétique et nazi ?

Fiches caractéristiques des régimes totalitaires soviétiques et nazi

A recopier dans le cahier pour le vendredi 24 janvier pour les 3eC et pour le lundi 27 janvier pour les 3eG

*** goulags : camps de travail, de concentration soviétiques en Sibérie

koulaks : paysans aisés propriétaires de leurs terres

NKVD : police politique de l’URSS

collectivisation : mise en commun des moyens de production (terres, usines, transports)

Un kolkhoze : une exploitation agricole collective où un groupe de paysans travaillent ensemble en mettant en commun leurs terres, outils et bétails.

plan quinquennal : plan décidé par un Etat, qui fixe les objectifs de production pour les cinq ans à venir.

propagande  : ensemble des actions mises en oeuvre par un Etat qui mobilise tous les moyens d’information pour propager des idées une idéologie afin d’y faire adhérer sa population.

culte de la personnalité : ensemble des moyens de propagande qui veut convaincre une population que le chef de l’Etat est un être presque surhumain, une divinité

camps de concentration : camps où sont enfermés les individus jugés dangereux par les nazis. Ils sont soumis au travail forcé, à peine nourris, maltraités..

antisémitisme : haine des Juifs.

Gestapo : la police politique nazie, chargée de traquer les opposants du régime.

SS (« escadron de protection ») : service d’ordre du parti nazi, spécialement chargé de la protection d’Hitler. Les SS portent un uniforme noir.

Anschluss (« réunion ») : le rattachement de l’Autriche à l’Allemagne, au IIIe Reich, en 1938.***

A l’aide d’un des deux tableaux ci-dessous, corrigez et complétez votre carte mentale. Recopiez l’autre tableau (sur le sujet que vous n’avez pas traité en classe). Pour le vendredi 24 janvier pour les 3eC et pour pour le mardi 21 janvier pour les 3eG.

Fiches d’exercices : études d’affiches de propagande et développement construit (faits en AP)

III- Des démocraties fragilisées : l’exemple de la France et du Front populaire

A- Une réponse française : le Front populaire (1936-1938)

Dans quel contexte politique, social et économique le Front populaire arrive-t-il au pouvoir ?

Fiche Front populaire

Front populaire : alliance des trois partis de gauche (les radicaux, les socialistes de la SFIO et les communistes du PCF) pour les élections législatives de 1936. Elle gouverne la France de 1936 à 1938.

Ligue : une organisation paramilitaire (=qui ressemble à l’armée mais qui n’est pas une armée officielle)

A recopier dans le cahier pour le lundi 03 février pour les 3eC et pour le lundi 03 février pour les 3eG

*** Le 6 février 1934, les ligues (organisations d’extrême-droite) organisent des manifestations en France pour dénoncer la politique du gouvernement et le régime parlementaire. Les ligues veulent un régime autoritaire (fasciste) à l’image de l’Allemagne (Hitler) ou de l’Italie (Mussolini). Ces ligues profitent des crises :

  • économique et sociale (chômage élevé. Crise de 29 aux Etats-Unis « arrive » en France en 1931) ;

  • politique (scandales nombreux de corruption, instabilité parlementaire…).

Face au danger de l’arrivée au pouvoir des ligues, la gauche (les communistes, les socialistes et les radicaux) se rassemble dans le Front populaire et gagne les élections législatives en 1936 : le nouveau gouvernement est dirigé par Léon Blum (socialiste).

Afin de satisfaire les revendications de salariés, en 1936 le gouvernement de Léon Blum parvient aux accords de Matignon (juin 1936) et fait voter plusieurs lois sociales.***

B- Des démocraties impuissantes pour résoudre les crises et face à la montée de l’Allemagne nazie

Comment la démocraties européennes réagissent-elles face à la montée du nazisme ?

A recopier dans le cahier pour le lundi 03 février pour les 3eC et pour le lundi 03 février pour les 3eG

*** Cependant, il ne parvient pas à résoudre la crise et doit faire face à des critiques de l’opposition ainsi qu’à des critiques internes (les radicaux, les socialistes et les communistes ne sont pas toujours d’accord). Les communistes quittent alors le gouvernement. En 1938, c’est la fin du Front populaire.

En 1938, le Front populaire est remplacé par un gouvernement de centre-droit dirigé par Daladier. Ce dernier comme Chamberlain, le premier ministre britannique reste passif face à la montée du nazisme et signe les accords de Munich (1938), qui accepte l’annexion des Sudètes par Hilter. Ainsi, la démocratie française, comme toutes les démocraties européennes, est fragilisée par la crise et est impuissante face à l’Allemagne nazie. ***


Contrôle à réviser pour le vendredi 07 février pour les 3eC et pour le mardi 04 février pour les 3eG

Fiche de révision

Je sais situer et localiser :

  • les régimes totalitaires de l’entre-deux-guerres

  • les démocraties européennes de l’entre-deux-guerres.

Je connais et je sais utiliser les repères suivants :

  • Prise de pouvoir par Staline : 1924

  • Les Grands procès de Moscou : 1938

  • Prise de pouvoir par Hitler : 1933

  • les lois de Nuremberg : 1935

  • Victoire électorale et lois sociales du Front populaire : 1936

Je sais raconter et expliquer :

  • la mise en place du pouvoir nazi

  • l’arrivée du Front populaire au pouvoir en France en 1936

  • la réaction des démocraties européennes face à Hitler.

Je sais décrire et expliquer :

  • les caractéristiques du régime soviétique

  • les caractéristiques du régime nazi

Je sais décrire :

  • les principales mesures prises par le Front populaire

Je maîtrise le vocabulaire clef du cours :

  • Démocratie / dictature / régime totalitaire

  • communisme

  • collectivisation / kolkhoze

  • NKVD

  • propagande / culte de la personnalité

  • koulak

  • goulag

  • antisémitisme

  • SS / Gestapo

  • Front populaire

  • ligue / fascisme