Chapitre 5 : Les espaces productifs français et leurs évolutions

Géographie

Espace productif : espace où l’on produit des richesses.

Il existe trois types d’espaces productifs :

  • les espaces productifs à dominante agricole (secteur primaire)

  • les espaces productifs à dominante industrielle (secteur secondaire)

  • les espaces productifs à dominante de service (secteur tertiaire)

Quelles sont les dynamiques des espaces productifs français dans le contexte de la mondialisation ?

I- Etudes de cas : le vignoble bordelais, l’aéronautique toulousain et le Mont Saint-Michel

Comment fonctionne ces trois espaces productifs ? Comment s’intègrent-ils à la mondialisation ?

Fiche vignoble bordelais ou Fiche aéronautique toulousain ou Fiche Mont Saint-Michel

Corriger votre travail et recopier dans le cahier les deux paragraphes sur les espaces que vous n’avez pas étudiés pour le XXX pour les 3eD et pour le vendredi 19 mars pour les 3eE.

       *** Le vignoble bordelais se situe au sud-ouest de la France, dans la région Nouvelle-Aquitaine.. Il s’étend autour de l’estuaire de la Gironde, sur les rives de la Garonne, la Dordogne et l’Isle à proximité de la façade atlantique. La douceur du climat et son humidité, la composition des sols expliquent la présence de la vigne. Par ailleurs, le vignoble bordelais est bien relié à la France et au monde : autoroutes, voies ferrées et aéroport de Bordeaux. De nombreux bateaux de croisière viennent également sur les quais de Bordeaux.Les acteurs qui influencent cet espace sont nombreux. Les acteur privés sont les viticulteurs ou vignerons, le mécénat, les propriétaires, les investisseurs français et étrangers les consommateurs…Des acteurs publics sont également présents : l’Etat, L’Union Européenne avec la PAC et le FEDER , les collectivités territoriales (Bordeaux, Gironde, Nouvelle Aquitaine)…Cet espace est bien intégré à la mondialisation 40% de la production est vendu à l’étranger et la renommée de ce vignoble attire les touristes.

       Au sud-ouest de la France dans la région Occitanie, sur les rives de la Garonne, autour de Toulouse, s’est implanté un espace productif industriel, l‘aéronautique. Dans cet espace, se conjuguent des activités de production (Airbus= assemblage de l’A380), des activité de formation (universités) et des activités de recherches. Il s’agit donc d’une technopole ou d’un pôle de compétitivité : regroupement d’entreprises, de centres de recherches et d’universités encouragé par l’Etat. Il permet le développement d’entreprises, leaders mondiaux aujourd’hui tels qu’Airbus, Dassault, Alstom… D’autres acteurs publics sont présents : l’Etat, la région, le groupement de commune, des universités et des laboratoires comme le CNES de Toulouse Son emplacement le rend accessible (notamment depuis toute l’Europe de l’Ouest) grâce aux autoroutes, trains, aéroports, aménagements des voies d’accès, système des transports en commun de Toulouse même si ses activités sont situées dans la couronne périurbaine de Toulouse. Cet espace productif est intégré à la mondialisation mais doit également y faire face car il en concurrence direct avec les Etats-Unis.

        Situé en Normandie, le mont Saint-Michel est un lieu très important pour le tourisme, mais c’est aussi un site menacé par sa fréquentation. La fréquentation touristique du Mont Saint Michel dépasse les 2,5 millions de visiteurs par an, ce qui en fait le troisième lieu le plus visité de France après la Tour Eiffel et le Château de Versailles. Ce chef-d’œuvre du VIIIe siècle, classé patrimoine mondial de l’Unesco, attire autant par ses prouesses architecturales que par ses marées, les plus grandes d’Europe continentale où la mer rejoint les côtes « à la vitesse d’un cheval au galop ». C’est aussi un site fragile qui était menacé d’ensablement avec les installations facilitant le tourisme de masse (parking, digue permettant de rallier le mont à pieds secs). C’est pourquoi, après un conflit d’intérêts opposant les Etats et collectivités territoriales favorables aux travaux, et les commerçants et restaurateurs vivant de l’industrie touristique, des travaux très importants sont réalisés pour permettre au mont de redevenir une île.***

II- Les espaces productifs français : entre intégration efficace à la mondialisation et grandes difficultés

Quels sont les différents espaces productifs français ? Comment s’inscrivent-ils dans la mondialisation ?

A recopier pour le XXX pour les 3eD et pour le lundi 22 mars pour les 3eE.

*** Agriculture productiviste ou intensive : une agriculture qui produit à de hauts rendements grâce à l’utilisation de machines et d’engrais.

Un technopôle, nom masculin : parc d’activités de haute technologie où se côtoient des entreprises, des centres de recherche et des universités

Une technopole, nom féminin : ville entière spécialisée dans les hautes technologies

Métropolisation : concentration des hommes et des activités dans les grandes villes. ***

La France est le premier pays producteurs de produits agricoles de l’UE et le quatrième exportateur mondial de produits agroalimentaires. L’Etat et l’UE (avec la PAC = Politique Agricole Commune) aide le secteur agricole français.

Cependant, les espaces de production agricoles français sont variés :

  • L’agriculture productiviste ou intensive produit à de hauts rendements grâce à l’utilisation de machines et d’engrais. Elle se concentre principalement dans le bassin parisien (céréales) et dans l’Ouest (élevage), à proximité des grandes aires urbaines (lieu de consommation et d’exportation) et des ZIP.

  • Les espaces de cultures spécialisées sont constituées de maraîchers et de vergers. Ils sont principalement situés dans la France méridionale (= du Sud). Les produits de ces espaces sont parfois de renommée internationale : c’est, par exemple, le cas des vignobles du le sud-ouest.

  • A la marge, des espaces agricoles ne sont pas productivistes, dans le Massif central, le Jura, la Corse et les Pyrénées. On y pratique de la polyculture. Pour faire face aux difficultés économiques, ils s’appuient sur un terroir de qualité (reconnu par des labels) et se tournent parfois vers l’agriculture biologique.

La France est la septième puissance industrielle mondiale et la quatrième européenne. Cependant, les espaces industriels français connaissent de profondes transformations.

Si l’Ile-de-France demeure la première région industrielle, les régions de vieille tradition industrielle où se pratiquait principalement l’industrie lourde (ex : les mines du Nord-Pas-de-Calais, la sidérurgie en Lorraine) et les ZIP (= Zone Industrialo-Portuaire) connaissent de profondes mutations et peine à se reconvertir : on parle ainsi de désindustrialisation.

D’autres régions – le Sud et l’Ouest – enregistrent, quant elles, une progression des emplois dans le secteur secondaire. Ce phénomène s’explique essentiellement grâce à l’installation d’entreprises réalisant des technologies de pointe (ex : l’aéronautique et l’aérospatial à Toulouse) principalement dans des technopôles ( nom masculin, = parc d’activités de haute technologie où se côtoient des entreprises, des centres de recherche et des universités) ou des technopoles ( nom féminin, = ville entière spécialisée dans les hautes technologies)

En France, les services sont en forte croissance et sont le secteur économique le plus productif. Ainsi, la France est la première destination touristique mondiale (79 millions de touristes par an).

A l’échelle nationale, les services sont présents là où la demande est forte. Ainsi, ils se concentrent dans les métropoles (et plus encore à Paris) et dans les espaces touristiques (ex : le littoral méditerranéen). Plus le rayonnement de la métropole est important, on y trouve des services de commandement et plus rares (sièges sociaux d’entreprises, universités…) : c’est le secteur tertiaire supérieur.

A l’échelle locale, les services marquent les paysages des villes : commerces, banques, hôpitaux, écoles, gares… Ils s’installent principalement en périphérie et tout particulièrement dans la couronne périurbaine : centres commerciaux, quartiers d’affaires, aéroports, technopôles.

Développement construit sur les espaces productifs


Fiche de révision

Je sais situer et localiser :

  • le Bordelais

  • Toulouse

  • le Mont Saint-Michel

Je sais décrire et expliquer :

  • Les différents espaces productifs à l’échelle de la France :

    • les différents espaces productifs agricoles

    • les différents espaces productifs industriels

    • les différents espaces productifs de service

  • Des paysages agricoles, industriels et de service

  • Les facteurs de localisation d’une activité productive (proche des aires urbaines par ex)

Je maîtrise le vocabulaire clef du cours :

  • Espace productif

  • Activité primaire / secondaire / tertiaire

  • Agriculture productiviste

  • Métropolisation

  • technopôle/technopole

  • Désindustrialisation