Le travail en îlots bonifiés en classe flexible

En classe, nous travaillons en îlots bonifiés. L’objectif est de favoriser l’entraide et la coopération entre les élèves.

Règlement du travail en îlots bonifiés en classe flexible

1/ CHAQUE ELEVE A LE DROIT DE CHOISIR LIBREMENT SA PLACE A CHAQUE HEURE DE COURS.

La professeure peut intervenir dans les placements par la suite, dans l’intérêt de la classe et des élèves.

2/ A CHAQUE HEURE DE COURS CHAQUE ILOT CONSTITUE UN GROUPE QUI VA TRAVAILLER ENSEMBLE DANS LE BUT DE S’ENTRE-AIDER ET D’OBTENIR LE MAXIMUM DE BONUS.

L’objectif est de valider progressivement la compétence «Je respecte les règles et les consignes en classe comme en groupe de travail»

3/ PLUS LE TRAVAIL EST EFFICACE ET L’ATTITUDE POSITIVE, PLUS CHAQUE ELEVE DE L’ÎLOT OBTIENT DE POINTS DE COOPERATION.

Les points de coopération sont marqués sur «La fiche de l’îlot » de chaque élève.

A la fin de chaque heure, tous les élèves de l’îlot obtiennent le même nombre de points de coopération.

Des points individuels peuvent être attribués en cas de comportement méritant individuel.

4/ LE TRAVAIL S’EFFECTUE D’ABORD INDIVIDUELLEMENT, PUIS DANS UN 2ND TEMPS IL EST COLLECTIF.

Sauf si la professeure donne une autre consigne. Il peut y avoir des travaux de groupe à faire donc entièrement collectivement.

5/ SI L’ILOT NE FOURNIT PAS UN TRAVAIL DE QUALITE RAISONNABLE OU EMPECHE LES AUTRES ILOTS DE TRAVAILLER, IL PEUT ETRE PENALISE ET DONC N’AVOIR AUCUN POINT.

6/ LE DECOMPTE DES POINTS

Attribution des points de coopération et des points individuels Absence de points de coopération ou individuels
– Matériel et carnet sur la table en début d’heure

– Travail maison réalisé dans son intégralité par tous les élèves de la l’îlot

– Bonne tenue des cahiers de l’îlot

– Activité demandée en îlot réalisée avec qualité et dans le temps donné

– Comportement individuel méritant …

– Retards injustifiés

– Bavardages et attitude dérangeant le bon déroulement du cours

– Demande de matériel à un autre groupe

– Espace de l’îlot laissé sale et chaises mal rangées

– Travail non fait de façon répétée par un membre de l’îlot

– Oubli du matériel et du carnet de façon répétée par un membre du l’îlot …

L’attribution des points peut être modifiée par la professeure, après avoir averti les élèves.

7/ SUR CHAQUE ILOT SE TROUVE UNE ARDOISE SUR LAQUELLE UN RESPONSABLE NOTE LES PARTICIPATIONS ORALES DE SES CAMARADES.

Pour chaque participation d’un élève, ce responsable met une barre à l’élève.

A la fin de la séance, si tous les élèves ont au moins une barre de participation, chaque élève de l’îlot obtient 1 point de coopération. Si tous les élèves ont au moins 2 barres de participation, chaque élève de l’îlot obtient 2 points de coopération et ainsi de suite.

8/ LE PREMIER ELEVE ARRIVANT A 20 POINTS DE COOPERATION ET CE, QUEL QUE SOIT LE NOMBRE DE POINTS INDIVIDUELS, STOPPE LE COMPTE DE TOUTES LES AUTRES ELEVES.

Pour chaque élève, la professeure réalise le décompte des points de coopération et individuels. Cette somme donne une note /20.

Le nombre de notes obtenues dépend donc du rythme et de la qualité du travail fourni en classe. Plus le rythme de travail est soutenu, plus le nombre de note est élevé, au bénéfice des élèves.

9/ A CHAQUE ELEVE EST RESPONSABLE DE SA « FICHE DE L’ILOT ».

A la fin de l’heure, il attend que la professeure passe à la table pour valider d’éventuels points de coopération et/ou individuels, qu’il peut ensuite écrire sur sa fiche d’îlot.

Chaque élève doit toujours avoir sa fiche d’îlot dans son cahier/classeur. Si la fiche est manquante alors, il n’aura pas de points pour cette heure là.