Chapitre 4 / 5 : La croissance démographique dans le Monde

NB : Il s’agit du chapitre 4 pour les 5eD et du chapitre 5 pour les 5eG.

Géographie

Démographie  : l’étude de la population. On s’intéresse à son évolution.

Croissance démographique  : augmentation d’une population.

Comment caractériser la croissance démographique dans le Monde ? Quelles sont les conséquence de la croissance démographique sur les sociétés ?

I- Etudes de cas : Croissance démographique et développement en Inde et au Nigeria

Comment évolue la population de l’Inde ou du Nigeria ? Quelles sont les conséquences de cette croissance démographique sur le développement de ce pays ?

Fiches sur la croissance démographique et le développement de l’Inde OU Fiches sur la croissance démographique et le développement du Nigeria

Chapitre 3 : L’Europe des Lumières

Histoire

Fiche qu’est-ce que l’Ancien Régime ?

A recopier dans le cahier. Pour le jeudi 09 janvier pour les 4eD.

*** Au XVIIIe siècle, la France est une monarchie absolue de droit divin. Sa société est fortement inégalitaire : la noblesse et le clergé, minoritaire en nombre, possèdent des privilèges dont ne ne bénéficient pas le Tiers-État, qui regroupe 97% de la population française. L’économie est contrôlée par le roi.

Monarchie absolue : régime politique où le roi détient à lui seul tous les pouvoirs (exécutif, législatif et judiciaire).

Monarchie de droit divin : régime politique où le roi prétend tenir son pouvoir de Dieu.

Société d’ordre : organisation de la société en trois groupes (ordres) inégaux : la noblesse, le clergé et le Tiers-État. Les deux premiers ordres dominent le troisième grâce à leurs privilèges.

Privilèges: droits accordés à la noblesse et au clergé pendant l’Ancien Régime et que ne possèdent pas le Tiers-État (ex : exemption de l’impôt sur les revenus, accession aux postes d’officiers…).***

En quoi la monarchie absolue et la société d’ordre sont-elles remises en cause par les Lumières au XVIIIe s ?

I- Diderot et Emilie du Châtelet, un homme et une femme des Lumières

Que nous apprendre la vie de Diderot et d’Emilie du Châtelet sur les Lumières européennes au XVIIIe s ?

Fiches Denis Diderot ou Emilie du Châtelet

A l’aide des textes ci-dessous, corrige ton développement construit sur Denis Diderot ou Emilie du Châtelet. Pour le mardi 04 février pour les 4eD.

      *** Emilie du Châtelet est une femme des Lumières. Physicienne et mathématicienne, elle a vécu au XVIIIe siècle et est originaire d’une famille de la haute-noblesse.

        Tout d’abord, Emilie du Châtelet est une femme de sciences et de lettres : ses centres d’intérêt sont variés. En effet, elle pratique les sciences et traduit les recherches de Newton, physicien britannique du XVIIe s. Ses ouvrages majeurs, Institutions de Physique et sa traduction des Principes de Newton, traitent donc de la physique et des mathématiques. De plus, elle se passionne pour la philosophie et écrit des essais dans lesquels elle fait part de ses réflexions sur la société du XVIIIe siècle.

        C’est d’ailleurs dans ces ouvrages qu’Emile du Châtelet s’affirme comme une femme engagée. Dans Discours sur le bonheur, elle défend l’égalité homme-femme et dénonce le fait que les femmes soient considérées comme inférieures, seulement capables de s’occuper de la vie domestique. Ces idées sont, au XVIIIe s, complètement nouvelles et audacieuses. Elles s’opposent totalement l’organisation de la société d’Ancien régime profondément inégalitaire.

         Emilie du Châtelet diffuse ses idées et ses travaux scientifiques grâce à ses ouvrages qui sont , pour certains, de grands succès et sont vendus dans toute l’Europe. Par ailleurs, sa traduction des théories de Newton permet au philosophe Voltaire d’en avoir connaissance et d’approfondir ses réflexions.

          Ainsi, Emilie du Châtelet est une femme engagée, de sciences et de lettres qui diffuse ses idées et est donc bien une femme des Lumières. ***

OU

       *** Denis Diderot est un homme des Lumières. Philosophe, il a vécu au XVIIIe siècle et est originaire d’une famille bourgeoise d’artisans aisés.

         Tout d’abord, Diderot est un homme de lettres et de sciences : ses centres d’intérêt sont variés. En effet, en plus d’être philosophe, il est romancier, dramaturge et aime critiquer des œuvres d’arts. Par ailleurs, il se passionne également pour les sciences, qu’il juge essentiel pour comprendre le Monde. Ainsi, il dirige avec le scientifique d’Alembert, l’Encyclopédie, auquel contribue 150 auteurs, autant de savants que de philosophes.

       L’objectif de cet ouvrage collectif est de rassembler toutes les connaissances terrestres afin que la population y ait accès et puisse avoir une vision critique et raisonnée du Monde. Il montre bien l’engagement de Diderot. Le philosophe se pose comme le défenseur de la démocratie – il souhaite que le peuple soit souverain-, de la tolérance religieuse et de l’athéisme. Il s’oppose donc à la monarchie absolue de droit divin.

         Diderot diffuse ses idées nouvelles grâce à ses nombreux ouvrages : l’Encyclopédie circule dans l’Europe tout entière par exemple. De plus, il échange ses convictions en correspondant avec des savants et lors de ses voyages, notamment celui jusqu’à la cours de Catherine II de Russie. Néanmoins, la diffusion de ses idées connaît parfois des obstacles car elles dérangent les autorités : des passages de ses ouvrages sont censurés et Diderot séjourne quelque temps en prison.

         Ainsi, Diderot est un homme engagé, de lettres et de sciences qui diffuse ses idées et est donc bien un homme des Lumières. ***

II- Les idées des Lumières : des idées qui contestent l’Ancien régime et s’appuient sur des connaissances nouvelles

Comment les idées des Lumières remettent-elles en cause l’absolutisme et l’Ancien Régime ?

Fiche idées des Lumières + carte mentale

III- La circulation des idées des Lumières en Europe : des salons bourgeois aux despotes éclairés

Comment se diffusent les idées des Lumières en Europe ? Quelles sont les limites de leur diffusion ?

Fiche diffusion des idées

A recopier dans le cahier. Pour le mardi 04 février pour les 4eD.


Contrôle le jeudi 06 février pour les 4eD.

Fiche de révision

Je sais raconter et expliquer :

  • des éléments de la vie de Diderot, qui sont révélateurs du siècle des Lumières OU de la vie d’Emilie du Châtelet, qui sont révélateurs du siècle des Lumières.

Je sais décrire :

  • le système politique en France au XVIIIe s (monarchie absolue, de droit divin)

  • la société d’Ancien Régime

  • le système économique d’Ancien Régime

Je sais expliquer :

  • les remises en cause faites par les Lumières

  • les idées nouvelles des Lumières basées sur la Raison.

  • la diffusion des idées des Lumières et ses obstacles

  • ce qu’est l’Encyclopédie.

  • le despotisme éclairé et notamment le régime de Catherine II de Russie.

Je connais le vocabulaire clef du cours :

  • Monarchie absolue

  • monarchie de droit divin

  • société d’ordre

  • privilèges

  • Pouvoir législatif / exécutif / judiciaire

  • salons

  • censure

Chapitre 4 : Régimes totalitaires et démocraties fragilisées dans l’entre-deux-guerres

Histoire

Fiche régimes politiques en Europe dans les années 30.

démocratie : régime politique où le peuple est souverain (=où le peuple détient le pouvoir).

dictature : régime politique dans lequel un homme ou un parti exerce le pouvoir sans contrôle.

régime totalitaire : dictature qui, par un ensemble de moyens, cherche à obtenir la soumission et l’obéissance de la société

idéologie : un ensemble d’idées politiques, économiques et sociales qui visent à organiser le fonctionnement d’un Etat

communisme : une idéologie qui prône la mise en commun des moyens de production (usines terres, transports) pour établir l’égalité des revenus entre tous.

fascisme : idéologie fondée sur l’exaltation de la nation (présentée comme supérieure), le culte du chef, l’esprit guerrier et induis donc une dictature.

Comment les régimes totalitaires menacent-ils les démocraties dans l’Europe de l’entre-deux-guerres ?

I- Deux régimes totalitaires : l’URSS de Staline et l’Allemagne nazie d’Hitler

Comment les régimes totalitaires soviétiques et nazis se sont-ils mis en place dans l’entre-deux-guerre ?

Fiche arrivée au pouvoir de Staline et d’Hitler

A recopier dans le cahier pour le lundi 13 janvier pour les 3eC et pour le mardi 14 janvier pour les 3eG

*** La mise en place de l’URSS et l’arrivée au pouvoir de Staline : En novembre 1917, alors que Lénine et les bolcheviks ont pris le pouvoir en Russie, une guerre civile éclate. Elle les oppose notamment aux partisans de l’ancien régime tsariste. Entre fin 1917 et 1921 plusieurs mesures sont mises en place : le contrôle par l’état de l’économie, une nationalisation des industries et l’interdiction des partis politiques autres que le parti bolchevik. La guerre civile se conclut par la victoire des communistes en 1921. En 1922, L’URSS est crée. Lénine meurt en 1924. Staline, secrétaire général du parti communiste, se présente puis s’impose comme son successeur en éliminant tous ces potentiels rivaux dont Trotski. En 1928, il est le chef incontesté de l’URSS.

La mise en place de l’Allemagne nazie et l’arrivée au pouvoir d’Hitler :           Face à la crise économique (6 millions de chômeurs allemands en 1932)  et au sentiment d’humiliation que ressentent les Allemands face au traité de Versailles, Hitler et ses idées séduisent de plus en plus d’électeurs. Ainsi, le 30 janvier 1933, Hitler est nommé chancelier (chef du gouvernement) par le président Hildenburg. Arrivé légalement au pouvoir, il transforme rapidement l’Allemagne en une dictature.***

Quelles sont les caractéristiques des régimes totalitaires soviétique et nazi ?

Fiches caractéristiques des régimes totalitaires soviétiques et nazi

A recopier dans le cahier pour le vendredi 24 janvier pour les 3eC et pour le lundi 27 janvier pour les 3eG

*** goulags : camps de travail, de concentration soviétiques en Sibérie

koulaks : paysans aisés propriétaires de leurs terres

NKVD : police politique de l’URSS

collectivisation : mise en commun des moyens de production (terres, usines, transports)

Un kolkhoze : une exploitation agricole collective où un groupe de paysans travaillent ensemble en mettant en commun leurs terres, outils et bétails.

plan quinquennal : plan décidé par un Etat, qui fixe les objectifs de production pour les cinq ans à venir.

propagande  : ensemble des actions mises en oeuvre par un Etat qui mobilise tous les moyens d’information pour propager des idées une idéologie afin d’y faire adhérer sa population.

culte de la personnalité : ensemble des moyens de propagande qui veut convaincre une population que le chef de l’Etat est un être presque surhumain, une divinité

camps de concentration : camps où sont enfermés les individus jugés dangereux par les nazis. Ils sont soumis au travail forcé, à peine nourris, maltraités..

antisémitisme : haine des Juifs.

Gestapo : la police politique nazie, chargée de traquer les opposants du régime.

SS (« escadron de protection ») : service d’ordre du parti nazi, spécialement chargé de la protection d’Hitler. Les SS portent un uniforme noir.

Anschluss (« réunion ») : le rattachement de l’Autriche à l’Allemagne, au IIIe Reich, en 1938.***

A l’aide d’un des deux tableaux ci-dessous, corrigez et complétez votre carte mentale. Recopiez l’autre tableau (sur le sujet que vous n’avez pas traité en classe). Pour le vendredi 24 janvier pour les 3eC et pour pour le mardi 21 janvier pour les 3eG.

Fiches d’exercices : études d’affiches de propagande et développement construit (faits en AP)

III- Des démocraties fragilisées : l’exemple de la France et du Front populaire

A- Une réponse française : le Front populaire (1936-1938)

Dans quel contexte politique, social et économique le Front populaire arrive-t-il au pouvoir ?

Fiche Front populaire

Front populaire : alliance des trois partis de gauche (les radicaux, les socialistes de la SFIO et les communistes du PCF) pour les élections législatives de 1936. Elle gouverne la France de 1936 à 1938.

Ligue : une organisation paramilitaire (=qui ressemble à l’armée mais qui n’est pas une armée officielle)

A recopier dans le cahier pour le lundi 03 février pour les 3eC et pour le lundi 03 février pour les 3eG

*** Le 6 février 1934, les ligues (organisations d’extrême-droite) organisent des manifestations en France pour dénoncer la politique du gouvernement et le régime parlementaire. Les ligues veulent un régime autoritaire (fasciste) à l’image de l’Allemagne (Hitler) ou de l’Italie (Mussolini). Ces ligues profitent des crises :

  • économique et sociale (chômage élevé. Crise de 29 aux Etats-Unis « arrive » en France en 1931) ;

  • politique (scandales nombreux de corruption, instabilité parlementaire…).

Face au danger de l’arrivée au pouvoir des ligues, la gauche (les communistes, les socialistes et les radicaux) se rassemble dans le Front populaire et gagne les élections législatives en 1936 : le nouveau gouvernement est dirigé par Léon Blum (socialiste).

Afin de satisfaire les revendications de salariés, en 1936 le gouvernement de Léon Blum parvient aux accords de Matignon (juin 1936) et fait voter plusieurs lois sociales.***

B- Des démocraties impuissantes pour résoudre les crises et face à la montée de l’Allemagne nazie

Comment la démocraties européennes réagissent-elles face à la montée du nazisme ?

A recopier dans le cahier pour le lundi 03 février pour les 3eC et pour le lundi 03 février pour les 3eG

*** Cependant, il ne parvient pas à résoudre la crise et doit faire face à des critiques de l’opposition ainsi qu’à des critiques internes (les radicaux, les socialistes et les communistes ne sont pas toujours d’accord). Les communistes quittent alors le gouvernement. En 1938, c’est la fin du Front populaire.

En 1938, le Front populaire est remplacé par un gouvernement de centre-droit dirigé par Daladier. Ce dernier comme Chamberlain, le premier ministre britannique reste passif face à la montée du nazisme et signe les accords de Munich (1938), qui accepte l’annexion des Sudètes par Hilter. Ainsi, la démocratie française, comme toutes les démocraties européennes, est fragilisée par la crise et est impuissante face à l’Allemagne nazie. ***


Contrôle à réviser pour le vendredi 07 février pour les 3eC et pour le mardi 04 février pour les 3eG

Fiche de révision

Je sais situer et localiser :

  • les régimes totalitaires de l’entre-deux-guerres

  • les démocraties européennes de l’entre-deux-guerres.

Je connais et je sais utiliser les repères suivants :

  • Prise de pouvoir par Staline : 1924

  • Les Grands procès de Moscou : 1938

  • Prise de pouvoir par Hitler : 1933

  • les lois de Nuremberg : 1935

  • Victoire électorale et lois sociales du Front populaire : 1936

Je sais raconter et expliquer :

  • la mise en place du pouvoir nazi

  • l’arrivée du Front populaire au pouvoir en France en 1936

  • la réaction des démocraties européennes face à Hitler.

Je sais décrire et expliquer :

  • les caractéristiques du régime soviétique

  • les caractéristiques du régime nazi

Je sais décrire :

  • les principales mesures prises par le Front populaire

Je maîtrise le vocabulaire clef du cours :

  • Démocratie / dictature / régime totalitaire

  • communisme

  • collectivisation / kolkhoze

  • NKVD

  • propagande / culte de la personnalité

  • koulak

  • goulag

  • antisémitisme

  • SS / Gestapo

  • Front populaire

  • ligue / fascisme

Chapitre 3 / 4 : Richesse et pauvreté dans le Monde

NB : Il s’agit du chapitre 3 pour les 5eD et du chapitre 4 pour les 5eG.

Géographie

Richesse = abondance de biens (maisons, voitures…) et revenus (salaires, loyers…). Elle permet d’assurer des conditions de vie confortables

Pauvreté = manque d’argent pour vivre. Ne pas pouvoir accéder au bien-être (avoir accès à l’eau potable, à la nourriture, à un logement décent, à l’éducation, à la santé). Avoir des choix limités (par le manque d’argent, manque d’éducation…).

Comment sont réparties la richesse et la pauvreté dans le Monde ?

I- Des inégalités de développement à l’échelle planétaires (entre les Etats)

Comment mesurer le développement d’un Etat ? Quelles sont les inégalités de richesses à l’échelle du Monde ?

Fiche qu’est-ce que le développement d’un Etat

Développement : capacité d’un Etat à satisfaire le bien-être de sa population (alimentation, accès à l’eau, aux soins, à l’éducation, au logement) grâce à la production de richesses.

PIB / habitant : (PIB = Produit intérieur brut) il s’agit d’un indicateur économique qui nous renseignement sur les richesses produites en moyenne par un habitant dans un Etat pendant un an.

Mortalité infantile : nombre d’enfants morts avant l’âge de 1 an sur une année. (pour mille enfants entre 0 et 1 an)

Analphabétisme: le fait de ne savoir ni lire ni écrire.

Espérance de vie : le nombre d’année qu’une personne peut espérer vivre lorsqu’elle naît.

IDH  : est un chiffre qui s’exprime entre 0 et 1. Il combine trois indices pour mesurer le bien-être des populations  : l’espérance de vie, le niveau d’éducation et le niveau de vie.

Fiches sur les inégalités de développement entre les Etats

Pays développé : pays riche dans lequel l’ensemble des besoins essentiels est satisfait pour la quasi-totalité de la population.

Pays en développement  : pays pauvre dans lequel l’ensemble des besoins essentiels n’est pas satisfait pour une grande partie de la population

Pays émergent  : pays qui s’enrichit rapidement mais dont le niveau de développement est moyen : si les besoins essentiels de sa population sont de plus en plus satisfaits, encore un grand nombre de ses habitants vivent dans la pauvreté.

A recopier dans le cahier. Pour le jeudi 09 janvier pour les 5eD, pour le XXX pour les 5eG.

*** Les pays développés concentrent les 2/3 de la richesse mondiale alors qu’ils ne représentent que 17% de la population mondiale ; ils sont situés majoritairement dans en Amérique du nord, en Europe de l’Ouest en Asie de l’Est (Japon et la Corée du sud). Les pays en développement et PMA sont très pauvres (les 48 PMA produisent moins de 1% des richesses mondiales) ; ils sont principalement situés en Afrique subsaharienne et Asie du Sud. Dans les pays émergents (Chine, Inde, Brésil…) la situation économique s’améliore mais les populations restent pour beaucoup en situation de pauvreté. ***

II- Des inégalités de développement à l’échelle des Etats et des villes

Quelles sont les inégalités à l’échelle des Etats et des villes dans le Monde ?

Fiche sur les inégalités à l’intérieur des Etats et des villes.

A recopier dans le cahier. Pour le mardi 14 janvier pour les 5eD, pour le XXX pour les 5eG.

*** Les inégalités de développement et de richesses sont présentes dans tous les Etats. Dans les pays développés, environ 15% de la population sont relativement pauvres et éprouvent des difficultés à s’alimenter, se loger et se soigner. Dans les pays en développement et émergents, les inégalités sont également très fortes. Les bidonvilles sans eau, électricité et réseaux d’évacuation des eaux usées côtoient les quartiers résidentiels tout équipés. ***


Contrôle à réviser pour le jeudi 23 janvier pour les 5eD et pour le XXX pour les 5eG.

Fiche de révision

Je sais décrire :

  • un paysage et en déduire le niveau de développement son Etat.

  • les conditions de vie d’une population dans un pays développé, un pays émergent, un pays en développe.

  • les inégalités de richesse et de pauvreté dans le Monde

  • les inégalités de richesse et de pauvreté qui existe dans les pays développés et dans les pays en développement

  • les inégalités de richesse et de pauvreté au sein des villes

Je sais lire et décrire :

  • un planisphère donnant des informations sur la richesse et/ou la pauvreté (l’IDH)

Je maîtrise le vocabulaire clef du cours :

  • Richesse / pauvreté

  • Développement / IDH

  • Mortalité infantile / espérance de vie / analphabétisme / PIB

  • bidonville

  • Pays développés / pays émergents / pays en développement

Chapitre 3 : République et citoyenneté

EMC

République : régime politique dans lequel le pouvoir n’appartient pas à un seul, où les fonctions politiques ne sont pas héréditaires et procèdent de l’élection.

Démocratie : régime politique où le peuple est souverain (=où il détient le pouvoir), où les trois pouvoirs (exécutif, législatif et judiciaire) sont séparés et où les citoyens possèdent des droits et des libertés individuels.

Qu’est-ce qu’être citoyen en France au sein de la Ve République ?

I- Etre citoyen en France et dans l’Union européenne

A- Avoir et acquérir la nationalité française

A recopier dans le cahier pour le lundi 25 novembre pour les 3eC et pour les 3eG

Fiches obtention nationalité française et citoyenneté européenne

A recopier dans le cahier pour le lundi 1er décembre pour les 3eC et pour le lundi 25 novembre pour les 3eG

*** Avoir la nationalité française, c’est également acquérir la citoyenneté européenne. Le traité de Maastricht de 1992 fonde une citoyenneté européenne. Pour être citoyen européen, il faut avoir la nationalité d’un des 28 pays de l’Union européenne. ***

B- Avoir des droits et des devoirs

Quels sont les droits et les devoirs des citoyens en France ?

Fiche droits et devoirs des citoyens en France

A recopier dans le cahier pour le vendredi 06 décembre pour les 3eC et pour le lundi 02 décembre pour les 3eG

*** Constitution : texte de loi suprême fixant le fonctionnement d’un Etat.

Etre citoyen signifie notamment avoir des droits et des devoirs. En France, tous les habitants  en possèdent : les Français plus de droits mais aussi plus de devoirs que les étrangers résidant en France. Ainsi on peut donner deux définitions de la citoyenneté française : une citoyenneté politique pour les nationaux ; et une citoyenneté civile, sociale et économique pour tous les habitants du sol français.

Par ailleurs, la citoyenneté européenne donne, elle aussi ; des droits :

? Droit de vote et d’éligibilité (être candidat) aux élections municipales et celles du Parlement européen pour les citoyens européens résidant dans un des 27 autres pays de l’Union européenne.

? Liberté de circulation et de séjour dans un État-membre ***

C- Partager des valeurs communes autour des principes et des symboles de la République

En quoi les valeurs de la République sont-elles incarnées par les symboles républicains, omniprésents dans l’espace public ? En quoi sont-elles garanties par les principes de la République ?

A recopier dans le cahier pour le vendredi 06 décembre pour les 3eC et pour le lundi 1er décembre pour les 3eG

*** Valeurs : idées qui servent de références, considérées comme représentant le bien et le vrai.

La République repose sur des valeurs qui servent de références, considérées comme représentant le bien et le vrai. Ces valeurs sont celles des droits de l’Homme (droits dont doivent bénéficier tous les êtres humains, sans distinction d’origine, de sexe, de religion ou de nationalité) : la liberté, l’égalité, la fraternité, la justice, le rejet de l’esclavage et de la haine en sont quelques exemples.

Principes : grandes règles qui impulsent et organisent le fonctionnement d’un Etat.

La République française obéit à quatre principes.

  • Elle est indivisible : son territoire est unifié et le droit s’applique partout de la même manière, l’unité territoriale et politique (un seul gouvernement) est garantie. Enfin, sa langue officielle unique est le français.
  • La République est laïque : l’Etat est séparé des Eglises depuis la loi de 1905. Depuis, si l’Etat garantit la liberté de conscience, il ne reconnaît ni ne subventionne aucun culte.
  • La République est démocratique : le pouvoir appartient aux citoyens par le vote, le suffrage est universel et secret. Plusieurs partis aux idées différentes occupent la scène politique (pluralisme politique) et les citoyens peuvent choisir librement leur candidat.
  • La République est aussi sociale car sa préoccupation fondamentale est l’égalité entre tous les citoyens. Elle garantit ainsi notre droit à l’éducation, au travail, au logement ou encore à la santé.

Symboles : objet, image, signe manifestant, figurant ou évoquant quelque chose d’abstrait ***

Fiches valeurs, principes et symboles de la République + fiche de correction

II- Exercer sa citoyenneté : s’engager dans la vie de la cité

Comment les citoyens peuvent-ils s’engager dans la vie de la cité ?

Fiche engagement citoyen

A recopier dans le cahier pour le lundi 06 janvier pour les 3eC et pour le mardi 07 janvier pour les 3eG

*** Exercer sa citoyenneté, c’est s’engager dans la vie de la cité. Cet engagement peut être individuel ou collectif. Il a pour objectif d’agir dans l’intérêt général et de contribuer à la vie collective et/ou d’améliorer le bien-être commun. Ainsi, en s’engageant les citoyens font vivre les valeurs de la République (solidarité, fraternité…). Exemples d’engagements citoyens :

  • Voter aux élections : c’est un moyen de donner son opinion politique et de faire gagner ses idées.

  • Adhérer à un parti politique et éventuellement y militer : c’est un moyen de diffuser les idées de son parti politique

  • Participant aux conseils de quartier : c’est un moyen de donner son avis sur des projets de la mairie, de proposer des idées

  • Adhérer à une association : c’est un moyen de participer à la vie sociale dans différents domaines. (associations sportives, associations culturelles comme le théâtre, associations de solidarité comme le Secours populaire, association de protection de l’environnement)

  • Adhérer à un syndicat (= une association de défense des droits des salariés ou en votant pour élire des représentant syndicaux) : c’est un moyen de s’impliquer dans la vie du travail, dans la vie de son entreprise….

  • Manifester, signer des pétitions etc : ce sont des moyens de donner son opinion aux autorités***

Fiches réaliser un projet citoyen


Réviser le contrôle pour le vendredi  10 janvier pour les 3eC et pour le lundi 13 janvier pour les 3eG

Fiche de révision

Je sais décrire et expliquer :

  • les valeurs de la République

  • les principes de la République

  • les symboles de la République

Je sais expliquer :

  • qui est français à la naissance

  • comment on peut devenir français

  • ce qu’est être citoyen français et européen

  • comment les citoyens peuvent s’engager dans la vie de la cité.

Je sais décrire :

  • des droits civils, économiques et sociaux qui profitent à tous les habitants du territoire nationale

  • et les devoirs qui en découlent

Je maîtrise le vocabulaire clef du cours :

  • constitution

  • république / démocratie

  • valeurs / principes / symboles

Chapitre 2 : La Méditerranée, une zone de contacts (VI-XIIIe s)

Histoire

Comment les chrétiens d’Occident, les Byzantins et les arabo-musulmans entrent-ils en contact au début du Moyen Age autour de la Méditerranée ?

I- Des contacts conflictuels

Comment les chrétiens d’Occident, les Byzantins et les Arabo-musulmans s’affrontent-ils dans l’espace méditerranéen ?

Fiches récit 1ère croisade

Corrigez votre récit de la première croisade grâce au texte ci-dessous. Pour le  lundi 02 décembre pour les 5eD et les 5eG.

     *** Du VIIe au XIe siècle, Jérusalem appartient aux Arabo-musulmans.

     Mais, en 1095 le pape Urbain II appelle les chrétiens d’Occident à la croisade. Il leur demande d’aller mener une expédition guerrière au Proche-Orient pour récupérer Jérusalem, où se trouverait le tombeau de Jésus. Pour les convaincre, il leur promet que tous leurs péchés seront pardonnés.

    Ainsi, après plusieurs mois de préparation, les chrétiens d’Occident (les croisés) se mettent en route pour le Proche-Orient où ils arrivent en juin 1099. Ils assiègent alors Jérusalem afin d’affaiblir sa population, puis décident en juillet 1099 de donner l’assaut. Ils entrent dans la ville grâce à leurs tours de sièges. Les croisés, persuadés d’agir pour le bien de leur Dieu, pillent toute les richesses et massacrent la population arabo-musulmane de Jérusalem.

    Après cette bataille, les chrétiens d’Occident sont victorieux. Ils s’emparent de Jérusalem et des territoires autour. Ils créent les Etats latins d’Orient.

      Face à cette défaite, les Arabo-musulmans s’organisent et lancent le djihad. Leur objectif est de récupérer Jérusalem et leurs territoires du Proche-Orient, pris par les croisés. Après trois autres croisades et deux siècles d’affrontement, en 1291, les Arabo-musulmans parviennent à chasser définitivement les chrétiens d’Occident du Proche-Orient. ***

Fiche autres affrontements + bilan des contacts conflictuels sous forme de schéma.

II- Des contacts pacifiques

Fiche contacts pacifiques

+ bilan des contacts pacifiques sous forme de carte mentale.