Chapitre 4 : Régimes totalitaires et démocraties fragilisées dans l’entre-deux-guerres

Histoire

Fiche régimes politiques en Europe dans les années 30.

démocratie : régime politique où le peuple est souverain (=où le peuple détient le pouvoir).

dictature : régime politique dans lequel un homme ou un parti exerce le pouvoir sans contrôle.

régime totalitaire : dictature qui, par un ensemble de moyens, cherche à obtenir la soumission et l’obéissance de la société

idéologie : un ensemble d’idées politiques, économiques et sociales qui visent à organiser le fonctionnement d’un Etat

communisme : une idéologie qui prône la mise en commun des moyens de production (usines terres, transports) pour établir l’égalité des revenus entre tous.

fascisme : idéologie fondée sur l’exaltation de la nation (présentée comme supérieure), le culte du chef, l’esprit guerrier et induis donc une dictature.

Comment les régimes totalitaires menacent-ils les démocraties dans l’Europe de l’entre-deux-guerres ?

I- Deux régimes totalitaires : l’URSS de Staline et l’Allemagne nazie d’Hitler

Comment les régimes totalitaires soviétiques et nazis se sont-ils mis en place dans l’entre-deux-guerre ?

Fiche arrivée au pouvoir de Staline et d’Hitler

A recopier dans le cahier pour le mardi 11 janvier pour les 3eD et pour le vendredi 21 janvier pour les 3eI

*** La mise en place de l’URSS et l’arrivée au pouvoir de Staline : En novembre 1917, alors que Lénine et les bolcheviks ont pris le pouvoir en Russie, une guerre civile éclate. Elle les oppose notamment aux partisans de l’ancien régime tsariste. Entre fin 1917 et 1921 plusieurs mesures sont mises en place : le contrôle par l’état de l’économie, une nationalisation des industries et l’interdiction des partis politiques autres que le parti bolchevik. La guerre civile se conclut par la victoire des communistes en 1921. En 1922, L’URSS est crée. Lénine meurt en 1924. Staline, secrétaire général du parti communiste, se présente puis s’impose comme son successeur en éliminant tous ces potentiels rivaux dont Trotski. En 1928, il est le chef incontesté de l’URSS.

La mise en place de l’Allemagne nazie et l’arrivée au pouvoir d’Hitler : Face à la crise économique (6 millions de chomeurs allemands en 1932) et au sentiment d’humiliation que ressentent les Allemands face au traité de Versailles, Hitler et ses idées séduisent de plus en plus d’électeurs. Ainsi, le 30 janvier 1933, Hitler est nommé chancelier (chef du gouvernement) par le président Hildenburg. Arrivé légalement au pouvoir, il transforme rapidement l’Allemagne en une dictature.***

Quelles sont les caractéristiques des régimes totalitaires soviétique et nazi ?

Fiches caractéristiques des régimes totalitaires soviétiques et nazi + votre carte mentale

A recopier dans le cahier pour le lundi 24 janvier pour les 3eD et pour le lundi 24 janvier pour les 3eI

*** goulags : camps de travail, de concentration soviétiques en Sibérie

koulaks : paysans aisés propriétaires de leurs terres

NKVD : police politique de l’URSS

collectivisation : mise en commun des moyens de production (terres, usines, transports)

Un kolkhoze : une exploitation agricole collective où un groupe de paysans travaillent ensemble en mettant en commun leurs terres, outils et bétails.

plan quinquennal : plan décidé par un Etat, qui fixe les objectifs de production pour les cinq ans à venir.

propagande  : ensemble des actions mises en œuvre par un Etat qui mobilise tous les moyens d’information pour propager des idées une idéologie afin d’y faire adhérer sa population.

culte de la personnalité : ensemble des moyens de propagande qui veut convaincre une population que le chef de l’Etat est un être presque surhumain, une divinité

camps de concentration : camps où sont enfermés les individus jugés dangereux par les nazis. Ils sont soumis au travail forcé, à peine nourris, maltraités..

antisémitisme : haine des Juifs.

Gestapo : la police politique nazie, chargée de traquer les opposants du régime.

SS (« escadron de protection ») : service d’ordre du parti nazi, spécialement chargé de la protection d’Hitler. Les SS portent un uniforme noir.

Anschluss (« réunion ») : le rattachement de l’Autriche à l’Allemagne, au IIIe Reich, en 1938.***

Fiches d’exercices : études d’affiches de propagande et développement construit (faits en AP)

II- Des démocraties fragilisées face à la montée du fascisme en Europe

A- Une réponse française : le Front populaire (1936-1938)

Dans quel contexte politique, social et économique le Front populaire arrive-t-il au pouvoir ?

Fiche Front populaire

Front populaire : alliance des trois partis de gauche (les radicaux, les socialistes de la SFIO et les communistes du PCF) pour les élections législatives de 1936. Elle gouverne la France de 1936 à 1938.

Ligue : une organisation paramilitaire (=qui ressemble à l’armée mais qui n’est pas une armée officielle)

A recopier dans le cahier pour le lundi 24 janvier pour les 3eD et pour le jeudi 03 février pour les 3eI

*** Le 6 février 1934, les ligues (organisations d’extrême-droite) organisent des manifestations en France pour dénoncer la politique du gouvernement et le régime parlementaire. Les ligues veulent un régime autoritaire (fasciste) à l’image de l’Allemagne (Hitler) ou de l’Italie (Mussolini). Ces ligues profitent des crises :

  • économique et sociale (chômage élevé. Crise de 29 aux Etats-Unis « arrive » en France en 1931) ;
  • politique (scandales nombreux de corruption, instabilité parlementaire…).

Face au danger de l’arrivée au pouvoir des ligues, la gauche (les communistes, les socialistes et les radicaux) se rassemble dans le Front populaire et gagne les élections législatives en 1936 : le nouveau gouvernement est dirigé par Léon Blum (socialiste).

            Afin de satisfaire les revendications de salariés, en 1936 le gouvernement de Léon Blum parvient aux accords de Matignon (juin 1936) et fait voter plusieurs lois sociales : la semaine de travail est réduite à 40h, les premiers congés payés sont créés, les salaires sont augmentés…***

B- Des démocraties impuissantes pour résoudre les crises et face à la montée de l’Allemagne nazie

Comment la démocraties européennes réagissent-elles face à la montée du nazisme ?

A recopier dans le cahier pour le lundi 24 janvier pour les 3eD et pour le jeudi 03 février pour les 3eI

*** Cependant, il ne parvient pas à résoudre la crise et doit faire face à des critiques de l’opposition ainsi qu’à des critiques internes (les radicaux, les socialistes et les communistes ne sont pas toujours d’accord). Les communistes quittent alors le gouvernement. En 1938, c’est la fin du Front populaire.

            En 1938, le Front populaire est remplacé par un gouvernement de centre-droit dirigé par Daladier. Ce dernier comme Chamberlain, le premier ministre britannique reste passif face à la montée du nazisme et signe les accords de Munich (1938), qui accepte l’annexion des Sudètes par Hilter. Ainsi, la démocratie française, comme toutes les démocraties européennes, est fragilisée par la crise et est impuissante face à l’Allemagne nazie. ***


Contrôle à réviser pour le jeudi 27 janvier pour les 3eD et pour le jeudi 10 février pour les 3eI

Fiche de révision

Je sais situer et localiser :

  • les régimes totalitaires de l’entre-deux-guerres
  • les démocraties européennes de l’entre-deux-guerres.

Je connais et je sais utiliser les repères suivants :

  • Prise de pouvoir par Staline : 1924
  • Les Grands procès de Moscou : 1938
  • Prise de pouvoir par Hitler : 1933
  • les lois de Nuremberg : 1935
  • Victoire électorale et lois sociales du Front populaire : 1936

Je sais raconter et expliquer :

  • la mise en place du pouvoir nazi
  • l’arrivée du Front populaire au pouvoir en France en 1936
  • la réaction des démocraties européennes face à Hitler.

Je sais décrire et expliquer :

  • les caractéristiques du régime soviétique
  • les caractéristiques du régime nazi

Je sais décrire :

  • les principales mesures prises par le Front populaire

Je maîtrise le vocabulaire clef du cours :

  • Démocratie / dictature / régime totalitaire

  • communisme

  • collectivisation / kolkhoze

  • NKVD

  • propagande / culte de la personnalité

  • koulak

  • goulag

  • antisémitisme

  • SS / Gestapo

  • Front populaire

  • ligue / fascisme

Chapitre 3 : Les aires urbaines dans une France mondialisée

Géographie.

Une aire urbaine : un espace urbain constitué d’une ville-centre, de banlieues et d’une couronne périurbaine.

Mondialisation : mise en relation des différentes parties du monde sous l’effet de l’accélération des échanges, favorisée par les progrès des transports et des télécommunication. Elle transforme les territoires et les sociétés.

Comment les aires urbaines organisent-elle le territoire français et le mettent-elles en lien avec le reste du Monde ?

I- Etude de cas : une aire urbaine capitale, Paris

Comment l’aire urbaine de Paris s’organise-t-elle ? Comment les Parisiens habitent-ils leur aire urbaine ? Quelle est la place de l’aire urbaine de Paris en France et dans le Monde ?

Voir les fiches-réponses de l’escape game

II- Des aires urbaines qui s’étalent

Comment les aires urbaines sont-elles structurées ? Quelles sont leurs dynamiques actuelles 

Voir le schéma sur les aires urbaines : structure et dynamiques

A recopier pour le jeudi 25 novembre pour les 3eD et pour le jeudi 2 décembre pour les 3eI

*** Croissance urbaine : augmentation de la population vivant en ville

Périurbanisation : phénomène d’étalement de la couronne périurbaine, qui s’étend progressivement sur l’espace rural.

Mobilités pendulaires : déplacements quotidiens liés à l’emploi à l’intérieur d’une aire urbaine, de la périphérie au centre le matin et du centre à la périphérie le soir.

85% de la population française vivent aujourd’hui dans une aire urbaine. Ces aires urbaines s’étalent de plus en plus, on parle détalement urbain. Cela entraîne le mitage des campagnes, des difficultés de déplacements, notamment de banlieue à banlieue et une augmentation de la pollution (de l’air, des sols….). ***

Corrigez votre croquis de synthèse à l’aide de la correction ci-contre. Pour le mardi 30 décembre pour les 3eD et pour le jeudi 2 décembre pour les 3eI.

III- Des aires urbaines qui dominent un territoire et qui rayonnent

Comment les aires urbaines organisent-elles le territoire français ?

Voir fiche les aires urbaines organisent le territoire

A recopier pour le mardi 30 décembre pour les 3eD et pour le vendredi 3 décembre pour les 3eI

*** Métropole : grande ville attractive concentrant population, activités et richesses et qui rayonne sur des territoires étendus: régions, pays, monde.

Métropolisation : concentration des êtres humains et des activités dans les grandes aires urbaines.

Littoralisation : concentration des êtres humains et des activités sur les littoraux.

            Sous l’effet de la mondialisation, les grandes aires urbaines concentrent de plus en plus d’activités et de richesses et ont donc une influence croissante sur le territoire français. De plus, grâce aux réseaux de transport, elles accentuent les relations qu’elles nouent entre elles et également avec le reste du Monde. Par ailleurs, la mondialisation met en concurrence, les métropoles françaises, qui mettent donc en place des stratégies (aménagements, communication) pour attirer toujours plus les activités, les hommes, les richesses.

            Cependant, cette métropolisation du territoire se fait au détriment des aires urbaines moyennes et des espaces ruraux : départ des jeunes, faible présence de grandes entreprises, part plus faible d’emplois privés.***

Voir le croquis de synthèse.

Corrigez votre croquis de synthèse à l’aide de la correction ci-contre.


Fiche de révision

Je sais situer :

  • les 12 premières aires urbaines de France

Je sais décrire et expliquer :

  • la structure d’une aire urbaine

  • l’étalement urbain (causes, processus, conséquences)

  • la répartition de la population sur le territoire (où se situent les régions de fortes densités, de faibles densités….).

  • le rayonnement d’une aire urbaine sur un territoire.

Je maîtrise le vocabulaire clef du cours :

  • une aire urbaine

  • mondialisation

  • périurbanisation

  • les mouvement (ou mobilités) pendulaires

  • métropolisation

  • densité de population

Je sais réaliser :

  • un schéma de la structure et des dynamiques d’un aire urbaine, accompagné de sa légende

  • un croquis de la répartition spatiale de la population et ses dynamiques centrées sur les aires urbaines, accompagné de sa légend

Des jeux pour réviser les repères spatiaux du brevet

Les repères spatiaux sont étudiés tout au long de l’année au cours des différents chapitres de géographie, mais vous pouvez dès à présent les apprendre/réviser en jouant à ces jeux de localisation.

A la fin de chaque chapitre de géographie de l’année, sera indiqué le lien vers le jeu correspondant.

Bons jeux à tou.te.s !

Chapitre 2 : République et citoyenneté

EMC

République : régime politique dans lequel le pouvoir n’appartient pas à un seul, où les fonctions politiques ne sont pas héréditaires et procèdent de l’élection.

Démocratie : régime politique où le peuple est souverain (=où il détient le pouvoir), où les trois pouvoirs (exécutif, législatif et judiciaire) sont séparés et où les citoyens possèdent des droits et des libertés individuels.

Qu’est-ce qu’être citoyen en France au sein de la Ve République ?

I- Etre citoyen en France et dans l’Union européenne

A- Avoir et acquérir la nationalité française

A recopier dans le cahier pour le mardi 05 octobre pour les 3eD et pour le jeudi 14 octobre pour les 3eI

Fiches obtention nationalité française et citoyenneté européenne

A recopier dans le cahier pour le lundi 11 octobre pour les 3eD et pour le vendredi 15 octobre pour les 3eI

***Avoir la nationalité française, c’est également acquérir la citoyenneté européenne. Le traité de Maastricht de 1992 fonde une citoyenneté européenne. Pour être citoyen européen, il faut avoir la nationalité d’un des 27 pays de l’Union européenne. ***

B- Avoir des droits et des devoirs

Quels sont les droits et les devoirs des citoyens en France ?

Fiche droits et devoirs des citoyens en France

A recopier dans le cahier pour le jeudi 14 octobre pour les 3eD et pour le lundi 18 ictobre pour les 3eI

*** Constitution : texte de loi suprême fixant le fonctionnement d’un Etat.

Etre citoyen signifie notamment avoir des droits et des devoirs. En France, tous les habitants en possèdent : les Français plus de droits mais aussi plus de devoirs que les étrangers résidant en France. Ainsi on peut donner deux définitions de la citoyenneté française : une citoyenneté politique pour les nationaux; et une citoyenneté civile, sociale et économique pour tous les habitants du sol français.

Par ailleurs, la citoyenneté européenne donne, elle aussi ; des droits :

Droit de vote et d’éligibilité (être candidat) aux élections municipales et celles du Parlement européen pour les citoyens européens résidant dans un des 27 autres pays de l’Union européenne.

Liberté de circulation et de séjour dans un État-membre***

C- Partager des valeurs communes autour des principes et des symboles de la République

En quoi les valeurs de la République sont-elles incarnées par les symboles républicains, omniprésents dans l’espace public ? En quoi sont-elles garanties par les principes de la République ?

Fiches valeurs, principes et symboles de la République

A recopier dans le cahier pour le lundi 18 octobre pour les 3eD et pour le jeudi 21 octobre pour les 3eI

*** Valeurs : idées qui servent de références, considérées comme représentant le bien et le vrai.

La République repose sur des valeurs qui servent de références, considérées comme représentant le bien et le vrai. Ces valeurs sont celles des droits de l’Homme (droits dont doivent bénéficier tous les êtres humains, sans distinction d’origine, de sexe, de religion ou de nationalité) : la liberté, l’égalité, la fraternité, la justice, le rejet de l’esclavage et de la haine en sont quelques exemples.

Principes : grandes règles qui impulsent et organisent le fonctionnement d’un Etat.

La République française obéit à quatre principes.

Elle est indivisible : son territoire est unifié et le droit s’applique partout de la même manière, l’unité territoriale et politique (un seul gouvernement) est garantie. Enfin, sa langue officielle unique est le français.

La République est laïque : l’Etat est séparé des Eglises depuis la loi de 1905. Depuis, si l’Etat garantit la liberté de conscience, il ne reconnaît ni ne subventionne aucun culte.

La République est démocratique : le pouvoir appartient aux citoyens par le vote, le suffrage est universel et secret. Plusieurs partis aux idées différentes occupent la scène politique (pluralisme politique) et les citoyens peuvent choisir librement leur candidat.

La République est aussi sociale car sa préoccupation fondamentale est l’égalité entre tous les citoyens. Elle garantit ainsi notre droit à l’éducation, au travail, au logement ou encore à la santé.

Symboles : objet, image, signe manifestant, figurant ou évoquant quelque chose d’abstrait***

Fiches valeurs, principes et symboles de la République + correction symboles

II- Exercer sa citoyenneté : s’engager dans la vie de la cité

Comment les citoyens peuvent-ils s’engager dans la vie de la cité ?

Fiche engagement citoyen

A recopier dans le cahier pour le mercredi 10 novembre pour les 3eD et pour le vendredi 19 novembre pour les 3eI

***Exercer sa citoyenneté, c’est s’engager dans la vie de la cité. Cet engagement peut être individuel ou collectif. Il a pour objectif d’agir dans l’intérêt général et de contribuer à la vie collective et/ou d’améliorer le bien-être commun. Ainsi, en s’engageant les citoyens font vivre les valeurs de la République (solidarité, fraternité…). Exemples d’engagements citoyens :

  • Voter aux élections : c’est un moyen de donner son opinion politique et de faire gagner ses idées.

  • Adhérer à un parti politique et éventuellement y militer : c’est un moyen de diffuser les idées de son parti politique

  • Participant aux conseils de quartier : c’est un moyen de donner son avis sur des projets de la mairie, de proposer des idées

  • Adhérer à une association : c’est un moyen de participer à la vie sociale dans différents domaines. (associations sportives, associations culturelles comme le théâtre, associations de solidarité comme le Secours populaire, association de protection de l’environnement)

  • Adhérer à un syndicat (= une association de défense des droits des salariés ou en votant pour élire des représentant syndicaux) : c’est un moyen de s’impliquer dans la vie du travail, dans la vie de son entreprise….

  • Manifester, signer des pétitions etc : c’est un moyen de donner son opinion aux autorités***


Réviser le contrôle pour le mardi 17 novembre pour les 3eD et pour le lundi 22 novembre pour les 3eI

Fiche de révision

Je sais décrire et expliquer :

  • les valeurs de la République

  • les principes de la République

  • les symboles de la République

Je sais expliquer :

  • qui est français à la naissance

  • comment on peut devenir français

  • ce qu’est être citoyen français et européen

  • comment les citoyens peuvent s’engager dans la vie de la cité.

Je sais décrire :

  • des droits civils, économiques et sociaux qui profitent à tous les habitants du territoire nationale

  • et les devoirs qui en découlent

Je maîtrise le vocabulaire clef du cours :

  • constitution

  • république / démocratie

  • valeurs / principes / symboles

Des jeux pour réviser les repères temporels du brevet

Les repères temporels sont étudiés tout au long de l’année au cours des différents chapitres d’histoire, mais vous pouvez dès à présent les apprendre/réviser en jouant à ce jeu ou à celui-ci ou encore à celui-là ou finalement à ce dernier !

A la fin de chaque chapitre d’histoire de l’année, sera indiqué le lien vers le jeu correspondant.

Bons jeux à tou.te.s !

Chapitre 1 : Civils et militaires dans la Première guerre mondiale

Histoire

La Première Guerre mondiale est une guerre totale car elle mobilise l’ensemble d’une société (les Hommes, les moyens économiques, politiques…).

En quoi la Première Guerre mondiale (1914-1918) est-elle une guerre totale qui mobilise tant les militaires que les civils ? Comment bouleverse-t-elle les Etats et les sociétés ?

I- Une guerre longue et mondiale : les grandes phases de la guerre

Comment s’est déroulée la Première Guerre mondiale ? Quelles sont les grandes étapes de la guerre de 1914-1918 ?

Voir fiches sur le déroulé de la guerre et sa frise chronologique

A recopier dans le cahier. Pour le lundi 13 septembre pour les 3eD et pour le lundi 13 septembre pour les 3eI

*** Front : espace de contact entre deux armées adverses.

Guerre de mouvement : expression qui désigne le fait que les armées pratiquent des offensives rapides dans le but de vaincre rapidement l’adversaire.

Guerre de position : expression qui désigne le fait que les armées n’arrivant plus à se vaincre, s’immobilisent face à face dans les tranchées.

Un armistice est un accord entre des adversaires pour mettre fin aux combats.

Un traité de paix règle la fin d’un conflit, il fixe les règles de la paix, ce que le vaincu doit au vainqueur. Il met définitivement fin à la guerre. ***

Corrigez de votre frise à faire à partir de la frise ci-dessous. A faire pour le jeudi 16 septembre pour les 3eD et pour le vendredi 17 septembre pour les 3eI.

II- Une guerre caractérisée par une violence de masse qui touche les militaires comme les civils

Violence de masse : ensemble des violences destructrices, très meurtrières, qui affectent aussi bien les combattants (les soldats) que les non-combattants (les civils)

A- La bataille de Verdun, l’exemple d’une guerre de tranchées d’une extrême violence

Quelles violences les soldats de la Première Guerre mondiale subissent-ils ?

Voir fiches bataille de Verdun : schéma + développement construit

Corrigez de votre développement construit à faire à partir de la correction ci-dessous. A faire pour le jeudi 07 octobre pour les 3eD et pour le pour le vendredi 08 octobre pour les 3eI.

***   En Europe, pendant la première guerre mondiale (1914-1918), de janvier 1915 à mars 1918, les armées s’enterrent dans les tranchées ; c’est la guerre de position. La bataille de Verdun est une bataille très longue (10 mois en 1916) de cette guerre de tranchées. Dans l’Est de la France, elle oppose les forces allemandes aux forces anglaises et françaises.

        Dans les tranchées, de longs trous creusés dans la terre consolidés par des planches de bois et des sacs de sables, la vie quotidienne des soldats est très difficile et est marquée par l’attente angoissante du combat à venir. Les « poilus » doivent donc composer avec l’ennui et la terreur des futurs moments d’assaut, particulièrement dangereux. De plus, les conditions de vie sont très rudes: la boue, le froid pendant l’hiver, les rats, les poux, les cadavres et la maladie sont le quotidien des soldats. La dignité humaine est donc bafouée : ces conditions sont déshumanisantes.

        La bataille de Verdun est caractéristique d’une guerre d’une violence extrême où l’utilisation massive d’un armement nouveau – obus d’artillerie de gros calibre, gaz asphyxiants… – est très meurtrière (on parle de guerre industrielle). Ces armes nouvelles tuent en masse et créé un rapport nouveau à la mort (distanciation….). Certains historiens parlent de brutalisation des soldats pour montrer l’extrême cruauté qu’engendre les violences des combats. Ainsi, le bilan humain à Verdun, plus de 300 000 morts, mais aussi sur l’ensemble de la guerre avec plus de 10 millions de soldats tués et 6 millions de mutilés (les « gueules cassées »), prouve, une fois encore, la brutalité du conflit. A ces chiffres, il convient d’ajouter les traumatismes psychologiques des combattants (14% des survivants sont atteints de troubles psychologiques).

Il s’agit donc bien d’une guerre de masse. ***

B- Les civils : des victimes et des acteurs de la guerre

Comment les civils sont-ils impliqués dans la Première Guerre mondiale ? Quelles violences subissent-ils ?

Voir fiche civils dans la 1GM

Propagande : ensemble des actions mises en œuvre par un Etat qui mobilise tous les moyens d’information pour propager des idées, une idéologie afin d’y faire adhérer sa population.

A recopier dans la cahier pour le jeudi 23 septembre pour les 3eD et pour le vendredi 24 septembre pour les 3eI

*** En métropole comme dans les colonies, les civils participent, eux aussi, à l’effort de guerre.

Les femmes et les hommes plus âgés remplacent les hommes jeunes partis à la guerre dans les usines (principalement d’armement) et dans les champs. De plus, de nombreuses femmes s’engagent comme infirmières pour soigner les soldats blessés.

De plus, sollicités par la propagande offensive qui transforme l’adversaire en monstre barbare, les civils participent financièrement à la guerre : ils contribuent aux emprunts de guerre qui permettent aux Etats d’entretenir leur armée.

Enfin, les civils sont également les victimes de la guerre. Ils subissent des privations alimentaires. Près des fronts de bataille, les bombardements des villes sont meurtriers. Dans les zones occupées, de nombreux pillages et viols sont perpétrés. ***

A recopier dans la cahier pour le jeudi 30 septembre pour les 3eD et pour le jeudi 07 octobre pour les 3eI

*** C- Le génocide arménien, une violence de masse programmée par un Etat menée contre des civils

En quoi le génocide arménien est-il caractéristique de la violence de masse de la Première Guerre mondiale ?

(En fonction de votre travail de groupe : voir fiches génocide arménien)

génocide : extermination systématique d’un peuple pour des raisons religieuses ou culturelles programmée et organisée par un Etat.

La guerre est aussi le prétexte à l’utilisation de la violence contre un peuple minoritaire. Ainsi, les Arméniens, des chrétiens, vivant à l’intérieur de l’empire ottoman (majoritairement musulman), subissent entre avril 1915 et juillet 1916 un véritable génocide. D’abord recensés, puis marginalisés par le gouvernement turc, ils sont massacrés ou déportés puis regroupés dans des camps et finalement exterminés : le génocide fait 1,2 million de victimes.

III- Des sociétés et des Etats transformés par la guerre

A- 1917 : les révolutions russes portées par le contexte de la guerre

En quoi la Première guerre mondiale bouleverse-t-elle en profondeur la Russie ?

(En fonction de votre travail de groupe : voir fiches révolutions russes)

En 1917, la population russe souffre grandement des effets de la guerre. La pénurie et la hausse des prix s’ajoutent aux défaites militaires. Les grèves et les manifestations se multiplient et en février la population et l’armée se soulèvent à Petrograd. Le tsar Nicolas II est renversé, un gouvernement provisoire mis en place.

Mais la guerre continue et la situation de la population ne s’améliore pas. Lénine et le parti bolchevik en profitent pour renverser le gouvernement provisoire en octobre 1917. Rapidement, les bolcheviks signent une paix séparée avec l’Allemagne et mettent en place leurs premières mesures politiques comme l’expropriation (le fait d’enlever une propriété) des grands propriétaires terriens, la distribution de ces terres aux paysans et leur gestion par des soviets (conseils) paysans.

Cependant, la Russie s’enfonce dans une guerre civile opposant les communistes aux partisans de l’ancien régime tsariste.

parti bolchevik : parti communiste russe fondé par Lénine en 1912, il prône la révolution pour mettre en place une société nouvelle, plus favorable au prolétariat (le peuple paysan et ouvrier). ***

A recopier dans le cahier pour le lundi 04 octobre pour les 3eD et pour le jeudi 07 octobre pour les 3eI.

***B- Une Europe redessinée et bouleversée

Quelles sont les conséquences de la Grande Guerre sur les Etats et leurs populations ?

(En fonction de votre travail de groupe : voir fiches transformations de l’Europe après la guerre)

Le traité de Versailles, signé le 28 juin 1919, règle le sort de l’Allemagne qui perd une partie de ses territoires (Alsace Moselle, Pologne), sa puissance militaire et qui doit payer de fortes indemnités de guerre. Ainsi, en 1919 et 1920, cinq traités signés avec les pays vaincus viennent conclure la Grande Guerre. La carte du continent européen en sort complètement transformée avec la disparition des empires et l’apparition de nouveaux pays.

De plus, la Société des Nations (SDN) voit le jour, sous l’impulsion étasunienne, en juin 1919. Cette organisation internationale est chargée de préserver la paix dans le Monde. ***


Contrôle le jeudi 07 octobre pour les 3eD et le lundi 11 octobre pour les 3eI

Fiche de révision

Je connais et je sais utiliser les repères suivants (notamment sur une frise chronologique) :

  • la 1GM : 1914-1918.

  • la bataille de Verdun : 1916.

  • l’armistice : 11 novembre 1918.

  • Les révolutions russes : février et novembre 1917.

  • Lénine.

Je sais raconter :

  • le génocide arménien

  • les révolutions russes

Je sais décrire et expliquer :

  • les trois phases de la première guerre mondiale

  • la guerre des tranchées (à travers l’exemple de la bataille de Verdun)

  • l’implication des civils lors de la 1GM

  • les conséquences de la guerre sur les Etats européens (traité de Versailles, nouvelle carte, SDN)

Je sais expliquer :

  • le fait que la 1GM soit une guerre totale.

Je maîtrise le vocabulaire clef du cours :

  • guerre de position/guerre de mouvement

  • violence de masse

  • guerre totale

  • génocide

  • propagande

  • parti bolchevik

Pour réviser, vous pouvez vous aider de ce quizz là (il vous permettra aussi d’en apprendre plus sur certaines batailles que nous n’avons pas étudiées en classe).