Chapitre 3 : Richesse et pauvreté dans le Monde

A recopier dans le cahier. Pour le jeudi  07 janvier pour les 5eC qui ont fait le contrôle le lundi 04 janvier

*** Géographie

Richesse = abondance de biens (maisons, voitures…) et revenus (salaires, loyers…). Elle permet d’assurer des conditions de vie confortables

Pauvreté = manque d’argent pour vivre. Ne pas pouvoir accéder au bien-être (avoir accès à l’eau potable, à la nourriture, à un logement décent, à l’éducation, à la santé). Avoir des choix limités (par le manque d’argent, manque d’éducation…).

Comment sont réparties la richesse et la pauvreté dans le Monde ?

I- Des inégalités de développement à l’échelle planétaires (entre les Etats) ***

Comment mesurer le développement d’un Etat ? Quelles sont les inégalités de richesses à l’échelle du Monde ?

Fiche qu’est-ce que le développement d’un Etat

A recopier dans le cahier. Pour le jeudi 07 janvier pour tous les 5eC, pour le jeudi 17 décembre pour les 5eE

*** Développement : capacité d’un Etat à satisfaire le bien-être de sa population (alimentation, accès à l’eau, aux soins, à l’éducation, au logement) grâce à la production de richesses.

PIB / habitant : (PIB = Produit intérieur brut) il s’agit d’un indicateur économique qui nous renseignement sur les richesses produites en moyenne par un habitant dans un Etat pendant un an. ***

A recopier dans le cahier. Pour le jeudi 17 décembre pour les 5eE

*** Mortalité infantile : nombre d’enfants morts avant l’âge de 1 an sur une année. (pour mille enfants entre 0 et 1 an)

Analphabétisme: le fait de ne savoir ni lire ni écrire.

Espérance de vie : le nombre d’année qu’une personne peut espérer vivre lorsqu’elle naît.

IDH  : est un chiffre qui s’exprime entre 0 et 1. Il combine trois indices pour mesurer le bien-être des populations  : l’espérance de vie, le niveau d’éducation et le niveau de vie.***

Fiches sur les inégalités de développement entre les Etats

A recopier dans le cahier. Pour le mardi 05 janvier pour les 5eE

*** Pays développé : pays riche dans lequel l’ensemble des besoins essentiels est satisfait pour la quasi-totalité de la population.

Pays en développement  : pays pauvre dans lequel l’ensemble des besoins essentiels n’est pas satisfait pour une grande partie de la population

Pays émergent  : pays qui s’enrichit rapidement mais dont le niveau de développement est moyen : si les besoins essentiels de sa population sont de plus en plus satisfaits, encore un grand nombre de ses habitants vivent dans la pauvreté.***

A recopier dans le cahier. Pour le XXX pour les 5eC, pour le jeudi 14 janvier pour les 5eE.

*** Les pays développés concentrent les 2/3 de la richesse mondiale alors qu’ils ne représentent que 17% de la population mondiale ; ils sont situés majoritairement dans en Amérique du nord, en Europe de l’Ouest en Asie de l’Est (Japon et la Corée du sud). Les pays en développement et PMA sont très pauvres (les 48 PMA produisent moins de 1% des richesses mondiales) ; ils sont principalement situés en Afrique subsaharienne et Asie du Sud. Dans les pays émergents (Chine, Inde, Brésil…) la situation économique s’améliore mais les populations restent pour beaucoup en situation de pauvreté. ***

III- Des inégalités de développement à l’échelle des Etats et des villes

Quelles sont les inégalités à l’échelle des Etats et des villes dans le Monde ?

Fiche sur les inégalités à l’intérieur des Etats et des villes.

A recopier dans le cahier. Pour le XXX pour les 5eC, pour le mardi 19 janvier pour les 5eE.

*** Les inégalités de développement et de richesses sont présentes dans tous les Etats. Dans les pays développés, environ 15% de la population sont relativement pauvres et éprouvent des difficultés à s’alimenter, se loger et se soigner. Dans les pays en développement et émergents, les inégalités sont également très fortes. Les bidonvilles sans eau, électricité et réseaux d’évacuation des eaux usées côtoient les quartiers résidentiels tout équipés. ***


Contrôle le XXX pour les 5eC et le jeudi 21 janvier pour les 5eE

Fiche de révision

Je sais décrire :

  • un paysage et en déduire le niveau de développement son Etat.

  • les conditions de vie d’une population dans un pays développé, un pays émergent, un pays en développe.

  • les inégalités de richesse et de pauvreté dans le Monde

  • les inégalités de richesse et de pauvreté qui existe dans les pays développés et dans les pays en développement

  • les inégalités de richesse et de pauvreté au sein des villes

Je sais lire et décrire :

  • un planisphère donnant des informations sur la richesse et/ou la pauvreté (l’IDH)

Je maîtrise le vocabulaire clef du cours :

  • Richesse / pauvreté

  • Développement / IDH

  • Mortalité infantile / espérance de vie / analphabétisme / PIB

  • bidonville

  • Pays développés / pays émergents / pays en développement

Chapitre 2 : Les aires urbaines dans une France mondialisée

Géographie.

Une aire urbaine : un espace urbain constitué d’une ville-centre, de banlieues et d’une couronne périurbaine.

Mondialisation : mise en relation des différentes parties du monde sous l’effet de l’accélération des échanges, favorisée par les progrès des transports et des télécommunication. Elle transforme les territoires et les sociétés.

Comment les aires urbaines organisent-elle le territoire français et le mettent-elles en lien avec le reste du Monde ?

I- Etude de cas : une aire urbaine capitale, Paris

Comment l’aire urbaine de Paris s’organise-t-elle ? Comment les Parisiens habitent-ils leur aire urbaine ? Quelle est la place de l’aire urbaine de Paris en France et dans le Monde ?

Voir les fiches-réponses de l’escape game

II- Des aires urbaines qui s’étalent

Comment les aires urbaines sont-elles structurées ? Quelles sont leurs dynamiques actuelles 

Voir le schéma sur les aires urbaines : structure et dynamiques

A recopier pour le XXX pour les 3eD et pour le mardi 17 novembre pour les 3eE

*** Croissance urbaine : augmentation de la population vivant en ville

Périurbanisation : phénomène d’étalement de la couronne périurbaine, qui s’étend progressivement sur l’espace rural.

Mobilités pendulaires : déplacements quotidiens liés à l’emploi à l’intérieur d’une aire urbaine, de la périphérie au centre le matin et du centre à la périphérie le soir.

85% de la population française vivent aujourd’hui dans une aire urbaine. Ces aires urbaines s’étalent de plus en plus, on parle d’étalement urbain. Cela entraîne le mitage des campagnes, des difficultés de déplacements, notamment de banlieue à banlieue et une augmentation de la pollution (de l’air, des sols….). ***

Corrigez votre croquis de synthèse à l’aide de la correction ci-contre. Pour le jeudi 07 janvier pour les 3eD et pour le jeudi 19 novembre pour les 3eE.

III- Des aires urbaines qui dominent un territoire et qui rayonnent

Comment les aires urbaines organisent-elles le territoire français ?

Voir fiche les aires urbaines organisent le territoire

A recopier pour le lundi 04 janvier pour les 3eD et pour le lundi 23 novembre pour les 3eE

*** Métropole : grande ville attractive concentrant population, activités et richesses et qui rayonne sur des territoires étendus: régions, pays, monde.

Métropolisation : concentration des hommes et des activités dans les grandes villes.

Sous l’effet de la mondialisation, les grandes aires urbaines concentrent de plus en plus d’activités et de richesses et ont donc une influence croissante sur le territoire français. De plus, grâce aux réseaux de transport, elles accentuent les relations qu’elles nouent entre elles et également avec le reste du Monde. Par ailleurs, la mondialisation met en concurrence, les métropoles françaises, qui mettent donc en place des stratégies (aménagements, communication) pour attirer toujours plus les activités, les hommes, les richesses.

Cependant, cette métropolisation du territoire se fait au détriment des aires urbaines moyennes et des espaces ruraux : départ des jeunes, faible présence de grandes entreprises, part plus faible d’emplois privés.***

Voir le croquis de synthèse.

Corrigez votre croquis de synthèse à l’aide de la correction ci-contre. Pour le jeudi 18 janvier pour les 3eD et pour le vendredi 27 novembre pour les 3eE


Contrôle le jeudi 14 janvier pour les 3eD et le mardi 1er décembre pour les 3eE

Fiche de révision

Je sais situer :

  • les 12 premières aires urbaines de France

Je sais décrire et expliquer :

  • la structure d’une aire urbaine

  • l’étalement urbain (causes, processus, conséquences)

  • la répartition de la population sur le territoire (où se situent les régions de fortes densités, de faibles densités….).

  • le rayonnement d’une aire urbaine sur un territoire.

Je maîtrise le vocabulaire clef du cours :

  • une aire urbaine

  • mondialisation

  • périurbanisation

  • les mouvement (ou mobilités) pendulaires

  • métropolisation

  • densité de population

Je sais réaliser :

  • un schéma de la structure et des dynamiques d’un aire urbaine, accompagné de sa légende

  • un croquis de la répartition spatiale de la population et ses dynamiques centrées sur les aires urbaines, accompagné de sa légende

Chapitre 2 : Espaces et paysages de l’urbanisation

Géographie

Voir fiche d’introduction : qu’est-ce qu’une ville ?

Ville : lieu de fortes concentrations humaines où l’espace est densément bâti et où les moyens de transports sont nombreux.

Métropole : grande ville qui cumule de nombreuses fonctions de commandement (politiques, économiques, culturelles), qui attire de nombreuses activités et populations, et qui rayonne sur un vaste territoire.

Quels sont les visages de l’urbanisation du monde ?

I- Une croissance urbaine de plus en plus rapide

Comment évolue la population urbaine dans le Monde ?

Voir fiches croissance de la population urbaine

A recopier dans le cahier. Pour le jeudi 12 novembre pour les 4eD.

*** Croissance urbaine : augmentation de la population vivant en ville.

En 2015, 54% de la population mondiale vit en ville soit plus de 3,5 milliards de personnes. L’ONU prévoit qu’en 2050 les deux tiers de l’humanité vivront en ville.C’est dans les pays les plus développés que la part d’urbains dans la population est la plus forte aujourd’hui (plus de 75% en Europe et Amérique du nord contre 40%e n Afrique et en Asie) mais les taux de croissance urbaine y sont faibles. Les taux les plus forts se retrouvent dans les pays en développement et émergents et les plus grandes villes du monde se trouvent majoritairement dans ces pays.***

II- Etude de cas : Moscou, une ville aux espaces urbains contrastés

Quels sont les différents espaces de la ville de Moscou ? En quoi peut-on dire que Moscou est une ville fragmentée ?

Voir fiches Moscou + fiche méthodologie du croquis

Corrigez votre schéma à l’aide du schéma ci-dessous. Pour le lundi 07 décembre pour les 4eD

III- Des espaces urbains qui se transforment

Comment s’organisent et se transforment les villes-centre et les périphéries des villes dans le Monde ?

Voir fiches paysages des villes-centre et des périphéries urbaines

Finir de recopier le bilan. Pour le lundi 07 décembre pour les 4eD

*** Les villes du Monde sont composées d’une ville-centre et de périphéries, qui sont des espaces contrastés qui offrent des paysages variés.

Une ville-centre est d’abord le lieu le plus fréquenté de la ville, vers lequel convergent d’importants flux, de personnes, de capitaux et de biens. En Europe et en Asie, le centre-ville est aussi le centre historique de la ville, c’est-à-dire la partie la plus ancienne à partir de laquelle s’est effectuée la croissance urbaine. Dans les villes les plus récentes, le centre est le quartier des affaires reconnaissable à ses gratte-ciels. Beaucoup de ces villes-centre sont de plus en plus rénovées et donc habitées par des populations aisés : c’est la gentrification. Les populations les plus modestes sont donc relayés dans les périphéries.

Les centres-villes sont entourés de couronnes urbanisées : les périphéries urbaines (banlieues et couronne périurbaine), qui s’étalent de plus en plus. La densité des aménagements et de la population diminue au fur et à mesure que l’on s’éloigne du centre. Les paysages y sont très divers selon le niveau de vie des habitants, le type de constructions, les activités de la ville et diffèrent profondément d’un continent à un autre. Dans les villes des pays en développement et des pays émergents, d’immenses bidonvilles côtoient des gated-communauties. Dans les pays développés, les périphéries résidentielles connaissent aussi des inégalités sociales fortes mais sont dynamisées par des zones d’activités comme les edge-cities.

Les villes sont des lieux d’inégalités importants ; on parle de fragmentation de l’espace urbain.***

A recopier dans le cahier. Pour le lundi 07 décembre pour les 4eD.

*** Quartier d’affaires : quartier constitué de grandes tours où se concentrent les banques, les bureaux, les commerces de luxe et les grands hôtels. Aux Etats-Unis, on l’appelle le CBD (Central Business District)

Gentrification : phénomène d’embourgeoisement d’un quartier, souvent central, due à l’installation de populations aisées dans des quartiers rénovés (auparavant plus modestes).

Etalement urbain : phénomène d’extension de la périphérie des villes.

Edge-city: espace urbanisé en périphérie des villes qui concentre des bureaux, des services et des centres commerciaux

Gated-community: quartier aisé, fermé et surveillé en permanence par des entreprises privées. ***


Contrôle le vendredi 11 décembre pour les 4eD.

Fiche de révisions

Je sais décrire :

  • les différentes fonctions présentes dans une ville

  • un centre-ville dans des villes riches/pauvres, en Europe/en Amérique….

  • des espaces périphériques dans des villes riches/pauvres, en Europe/en Amérique….

  • l’évolution de la croissance urbaine dans le Monde et par région du Monde.

Je sais lire et analyser :

  • un graphique

Je sais réaliser un schéma :

  • sur les différents espaces d’une ville européenne comme Moscou

Je maîtrise le vocabulaire clef du cours :

  • ville / Métropole

  • croissance urbaine

  • urbain / rural

  • ville-centre / périphéries / banlieue / couronne périurbaine

  • Centre d’affaires (CBD)

  • Gentrification

  • Gated communauty

  • Edge city

Construire un croquis ou un schéma

I- Les différentes étapes de la construction d’un croquis ou d’un schéma

1 – Le croquis et le schémas sont des réponses à une question, à un sujet. Il faut donc s’assurer de bien comprendre le sujet.

2 – En fonction du sujet, liste au brouillon les informations qui doivent apparaître sur le croquis pu le schéma.

3 – Organise la légende en grandes parties

4 – Choisis les figurés les mieux adaptés pour représenter les informations.

5 – Réalise le croquis ou le schéma Les principaux phénomènes doivent apparaître au premier coup d’œil doit évidemment être propre et soigné.

6- Ajoute le titre en haut de la page. Il reprend l’intitulé du sujet.

7- S’il s’agit d’un croquis, ajoute la nomenclature (le nom des lieux et espaces importants) et n’oublie pas l’échelle et l’orientation.

II- OTEL : les essentiels du croquis

Sur un croquis, certains éléments doivent toujours figurer :

  • Orientation : pour s’orienter, on indique la direction par une flèche surmontée d’un N.

  • Titre* : pour identifier directement le sujet du document, il figure en haut.

  • Echelle : pour savoir savoir à quelles distances réelles correspondent les distances sur le croquis.

  • Légende organisée* : pour savoir à quelles informations correspondent les figurés. La légende est organisée en deux ou trois parties (chacune correspondant à un thème).

+ la nomenclature : il s’agit des noms des espaces et des lieux importants pour la compréhension du croquis.

* ces éléments doivent également toujours figurer sur un schéma.

III- le langage cartographique

Les types de figurés

Les couleurs

Les couleurs ont une signification et il est toujours préférable d’utiliser des couleurs évocatrices, considérées parfois comme conventionnelles :

  • pour la mer et les cours d’eau : le bleu
  • Pour la forêt : le vert

Pour qu’un croquis soit lisible, il convient de ne pas multiplier les couleurs.

Varier l’intensité d’un phénomène

Les couleurs permettent d’exprimer des intensités et de hiérarchiser des phénomènes représentés par des figurés de surfaces :

Pour les figurés ponctuels et les figurés linéaires, on fait varier leur taille :