Atelier « les Experts » – Dorian, Sé, Fabrice et Rohan

Lors de notre dernière visite au musée, nous avons joué le rôle d’explorateurs amateurs. Notre groupe représentait :  la Korrigane.

La Korrigane est un bateau qui a servi a l’expédition de 1934-1936 de Etienne de Ganay, sa femme Monique, sa sœur Régine, l’époux de celle-ci, Charles Van den Broek d’Obrenan, et un de leurs amis, Jean Ratisbonne. Aucun n’a plus de 25 ans. Aucun n’est ethnologue.

L’EXPÉDITION DE LA KORRIGANE

Etienne  de Ganay, ancien officier de marine et aristocrate fortuné, décida dans les années 30 de faire le tour du monde à la voile.
Il acheta donc un ancien morutier transformé en yacht, une goélette baptisée Korrigane, et convainquit épouse, sœur, beau-frère et ami de l’accompagner dans ce périple.

C’est ainsi qu’il partit pour une circumnavigation australe de deux ans (Mars 1934 -> Juin 1936). Etienne de ganay  ne l’entendait pas ainsi. Il profita de son périple dans les mers du Sud pour collecter des centaines d’objets, achetés ou troqués à des peuples encore peu en contact avec les Européens.

A son retour, la collecte faite en Océanie fit l’objet d’une exposition au tout juste ouvert Musée de l’Homme (en 1938), avant d’y être déposée pendant une vingtaine d’années.

————————————————————————————————————————————————————-

Nous sommes partis à la recherche de cet objet :

•1. Localisation

1.1 – Où avez vous retrouver l’objet de votre enquête?

• Nous l’avons trouvé sur le continent de l’Océanie et la vitrine « signe de prestige ».
1.2 – Comment est-il présenté ?
• Il est environné d’autres objets : de coiffes , de pectoraux et de colliers.
•2. L’objet et sa fonction
2.1 – Quels sont les matériaux utilisés pour sa fabrication ?
•Ils sont fabriqués  la plupart du temps en perle, plume, tissu, des ornements, des coquillages.

2.2 – A quoi sert-il ?
• Notre objet sert de vêtement de mariage, pour l’épouse du chef.
•3. Objet de prestige
– Pourquoi cet objet était-il considéré comme très précieux par les habitants des iles de l’Amirauté ?
• Il est précieux car c’est un tablier de cérémonie, utilisé par des personnes prestigieuses aussi. Comme les matériaux qui le composent sont précieux, il affiche le « prix » et le prestige de la mariée.

•4. Les masques
– Décrivez le masque heaume-TOMBAN que vous avez trouvé ? (Autre objet rapporté par l’expédition)
Trouvé dans le population des Kapriman, en Nouvelle-Guinée, au 20e siècle. Il est fait en vannerie (fibres végétales de bambou) et coloré de pigments naturels.
•5.1 En consultant la borne multimedia à proximité pouvez-vous préciser le role des coquillages dans la société mélasienne?
• Le coquillage est un matériau de prestige ; c’est une monnaie d’échange.

Atelier les « Experts » – Alexandre, Houria, Virusha, Anaïs, chrestelle et Jerôme

Lors de notre dernière visite au Musée, nous avons joué le rôle d’ethnologue / explorateurs. Notre groupe représentait Denise paulme.

———————————————————————————————

Biographie de Denise Paulme.

Denise Paulme est née le 4 mai 1909 à Paris et morte  en 1998. Elle a fait des études de droit, puis d’ethnologie sous la direction de Marcel Mauss et de Paul Rivet.

Elle participa à la création du Musée de l’Homme. Elle participa aussi à une mission d’ethnologues  et profita de cette occasion pour lier une amitié avec Michel Leiris, avant de séjourner 9 mois chez les Dogons au Mali. À cette mission en succéderont d’autres en Guinée et en Côte d’ivoire.

Elle sera directeur d’étude à l’École pratique des hautes études à partir de 1957, Denise Paulme a toujours été une femme de terrain.

———————————————————————————————

Dans le musée , nous sommes parti à la recherche de cet objet :

  1. 1. Localisation de l’objet

Où avez-vous retrouvé l’objet de votre enquête ?

En Afrique.

Comment est-il présenté ?

Seul, avec une boite en bois en dessous de la statue.

  1. 2. L’objet et sa fonction

Quels sont les matériaux utilisés pour fabriquer l’objet ?

Du bois.

Que devait-il contenir ?

Du beurre de karité

À votre avis s’agit-il d’un objet quotidien ou est-il réservé à un usage Exceptionnel ?

Quotidien.

  1. 3. Le peuple Dogon au musée

D’autres objets dogons rapportés par Denise Paulme sont présentés sur le plateau des collections. Nommez-vous en un ?

Oui (Impossible de donner des Noms car on n’a pas pu en noter un)

  1. 4. L’organisation sociale des Dogons

De retour de sa mission […] Quelle place le Hogon occupe-t-il dans cette Société ?

Le dignitaire Religieux.

Quels objets présentés ici sont associés à ce personnage ?

Le bâton de Hogon, Coupe Ogo banya.

———————————————————————————————

Atelier les « experts » – Rédouane, Yvenord, Frédéric

Lors de notre dernière visite au Musée, nous avons joué le rôle d’ethnologues.

Notre groupe représentait Georges Condominas.

Biographie de Georges  Condominas


Georges Condominas est un ethnologue français spécialiste des ethnies d’Asie du Sud-Est. Il est né le 29 juin 1921, à Haiphong.

Son père était un français et sa mère était une métisse portugo-sino-vietnamienne.

Après la guerre, Condominas suit les cours des professeurs ethnologie  d’André Leroi-Gourhan, Denise Paulme et Marcel Griaule au musée de l’Homme, avec Georges Balandier, Jean Guiart et Paul Mercier.

Ses études ont fait l’objet de très nombreux ouvrages, articles, films et disques.

Son enfance, passée entre la France, la Tunisie et le Vietnam au gré des missions d’un père sous-officier, lui a sans doute donné le goût de la découverte.

En septembre 1944 il sera mobilisé dans la Marine nationale à Saigon, et fait prisonnier par l’armée japonaise, avant d’être relâché puis rapatrié en France en février 1946.

Georges Condominas est très impliqué dans le développement de la recherche ethnologique.

Il est à l’origine de la création de l’AFA, Association française d’anthropologie, en 1977.

………………………………………………………………………………………………………………………………….

Dans le musée nous somme partis a la recherche de cet objet :


  1. 1. Localisation de l’objet

– Où avez-vous retrouvé l’objet de votre enquête ? (continent/vitrine)

On a retrouvé l’objet dans la partie du musée qui parlait de l’Asie.

– Comment est-il présenté ? (seul, environné d’autres objets,…)

L’objet n’était pas seul il y avait d’autres coupe-coupe.

  1. 2. L’objet et sa fonction

– Quels sont les matériaux utilisés pour fabriquer l’objet ?

Il y avait du bois pour faire le manche qui tenait une fine lame qui servait à  l’essartage.

– A quoi sert-il ?

Il servait a l’essartage, à faire la guerre, et des fois  il servait a sculpter des objets.

– Qui l’utilise dans un village Mnong ?

Les soldats, les agriculteurs, et les sculpteurs pouvaient sans servir.

– Comment le manipule-t-on ? (pour l’utiliser ou le transporter)

Le coupe-coupe à la forme d’une épaule pour pouvoir le transporter, facilement sans se couper on le posait sur l’épaule.

  1. 3. Les instruments des villageois Mnong

Quels autres objets rapportés par l’ethnologue témoignent de la vie quotidienne en Asie du Sud-est ?

  1. 4. Une civilisation du végétal

– Qu’appelle-t-on le paddy ?

Le paddy est sur le riz, il enveloppe le riz. C’est bon mais très difficile à mâcher, donc il faut le retirer.

-Le coupe-coupe sert l’essartage : en quoi consiste cette technique ?

Cette technique consiste à  arracher les broussailles et le bois de la terre pour la défricher, ensuite on brûle le bois qui n’est pas récupérable  et on répand la cendre, afin de fertiliser le sol.

-Quels sont les autres objets présentés dans les vitrines en rapport avec la culture du riz ?

Il n’y en avait pas a par les autres coupe-coupe.

Atelier les « Experts » : Therika, Mélodie, Djeneba, Namona et Kanel.

Lors de notre dernière visite au Musée, nous avons joué le rôle d’un explorateur : notre groupe représentait BRAZZA.

SAVORGNAN DE BRAZZA

Pierre Savorgnan de Brazza, né le 26 Janvier 1852 à Rome, et mort le 14 Septembre 1905 à Dakar, était un navigateur et un explorateur français, mais d’origine italienne.

Il a ouvert la voie à la colonisation française en Afrique centrale.

– Brazzaville, capitale de la République du Congo, a été nommée ainsi en l’honneur de Pierre Savorgnan de Brazza, son fondateur.

  • En 1874, Brazza remonte deux fois le fleuve Gabon et l’Ogooué. Il propose ensuite au gouvernement d’explorer l’Ogooué jusqu’à sa source, afin de démontrer que ce fleuve et le Congo ne font qu’un.

– Entre 1875 et 1877, Brazza entreprend, pour le compte de la France, une exploration de l’Afrique de l’Ouest. Dans le contexte de la colonisation, il est le concurrent direct de Stanley, œuvrant pour les intérêts britanniques.

——————

Dans le musée,  nous sommes parties à la recherche de cet objet.

Enquête de terrain

  1. Localisation de l’objet

Où avez-vous retrouvé l’objet de votre enquête ? (continent / vitrine)

Réponse : Afrique, sous vitrine.

Comment est-il présenté ? (seul, environné d’autres objets, …)

Réponse : Seul.

  1. L’objet et sa fonction

Observer l’objet, lisez les panneaux, les cartels près de lui et la fiche descriptive dans votre dossier, puis répondez aux questions suivantes :

Quels sont les matériaux utilisés pour sa fabrication ?

Réponse : Les matériaux utilisés sont : Bois, pigments, kaolin, verre.

Que représente-t-il ?

Réponse : Il représente un mâle.

A quoi sert-il ?

Réponse : Il protège le détenteur de la statuette.

  1. Les fétiches

Observez les vitrines voisines et faites-vous aider par un visiteur pour répondre aux questions suivantes :

Qu’est ce qu’un Nkisi ?

Réponse : C’est une statuette protectrice.

Que manque-t-il à votre objet pour qu’il soit un nkisi aussi puissant que les autres ?

Réponse : Il manque une charge magique ( tissus, clous, etc… )

  1. Les esprits protecteurs

Quel rôle jouent les objets rassemblés dans cette boîte ?

Réponse : Ce sont des figures commémoratives ? souligne la personnalité et le statut social

Sculptures funéraires ? assurent la protection de leurs détenteurs.

Qui manipule ces objets ?

Réponse : C’est le Nganga, officiant masqué, prêtre et devin.

Histoire des arts : Le chant des partisans

En temps de guerre, la musique dépasse son effet distrayant pour devenir une arme politique et un outil de propagande. Après la débâcle de 1940, les voix de la France mobilisent les esprits et ouvrent deux voies, deux choix pour le pays : la collaboration ou la résistance. Après l’étude de « Maréchal nous voilà ! », il […]

Dorothea Lange, Weegee et le photojournalisme américain

Le photojournalisme constitue un des thèmes d’étude pour l’épreuve d’histoire des arts à Waldeck Rousseau. Le travail de ces journalistes est d’aller sur le terrain pour fournir à la presse écrite (ou numérique) des reportages photographiques qui font la synthèse d’un événement. Apporter une information authentique, imprimer un style à ses photos, c’est à cela […]