Bac 2012 – Option facultative – Toutes séries


Le Paysage depuis le milieu du XIXème siècle

Sans omettre de se référer aux origines du genre et à sa catégorisation à l’âge classique, on étudiera le devenir tant du paysage comme genre artistique que de l’art du paysage avec son influence sur l’architecture et l’urbanisme, en lien avec les transformations du paysage physique et l’évolution de sa perception.
Il conviendra particulièrement de questionner l’influence des révolutions industrielles et des colonialismes sur l’évolution du genre, le rôle du paysage dans l’éclosion de l’abstraction, le statut de la photographie de paysage, le sentiment du paysage dans l’art contemporain et la déclinaison de la notion de paysage dans les différents arts, en particulier la musique, depuis le Romantisme jusqu’à nos jours.

Voir ces informations sur le site du ministère

Bac 2012 – Enseignement de spécialité – série L

Bulletin officiel n°7 du 17 février 2011


Œuvres, événements culturels au XXème siècle

  • Berlin : destructions, recréations, représentations et vie artistique depuis 1945.

    La situation particulière qu’a, depuis toujours, Berlin en Europe en a fait une ville en constante transformation, tout au long de son histoire mais particulièrement depuis 1945. Les programmes de reconstruction d’une ville scindée en deux, les nouvelles formes de vie artistique dans ce qui avait été naguère l’une des capitales culturelles de l’Europe, l’essor architectural qui en a fait, après le schéma directeur de 1994, une vitrine de l’architecture mondialisée, poussent à s’interroger sur le lien et les tensions entre histoire politique, urbanisme et société.

    Il ne s’agit pas seulement de retracer une histoire du bâti mais d’explorer la scène théâtrale, chorégraphique, musicale et plasticienne avant et après la réunification, d’interroger la mémoire et l’effacement des traces, de poser le lien éventuel de l’architecture et de l’urbanisme avec un nouveau vivre-ensemble. Des documents de toutes natures peuvent être étudiés à l’appui de ces questions ; un éclairage particulier peut être cherché dans la création artistique berlinoise et est-allemande, mais aussi dans les nombreuses représentations littéraires, cinématographiques et photographiques de la ville et de la vie berlinoises.

Un artiste dans son temps

  • Le compositeur John Cage (1912-1992).

    Figure majeure de la scène musicale de la seconde moitié du XXème siècle, John Cage a laissé une œuvre qui constitue un défi unique lancé au monde musical et à ses conventions. Sa démarche, trop longtemps réduite à un simple acte de provocation, manifeste l’émergence d’un authentique esprit musical, inséparable d’une philosophie de la vie où l’art et le quotidien s’interpénètrent. Il apparaît également comme un catalyseur incontournable pour certains courants artistiques majeurs de l’après-guerre, notamment outre-Atlantique, à l’origine de formes d’expression comme le « happening », la « performance » ou les installations multimédias. Son activité créatrice, qui a croisé le chemin de Merce Cunningham ou de Robert Rauschenberg, s’est également étendue aux domaines de la poésie visuelle et des arts plastiques.

Voir ces informations sur le site du ministère

Exposition « Geoffroy Tory – imprimeur du roi, graphiste avant la lettre »

Du 6 avril au 4 juillet 2011.

Au musée national de la Renaissance

Du 6 avril au 4 juillet 2011, le musée national de la Renaissance d’Écouen (95) propose en collaboration avec la Bibliothèque nationale de France une exposition intitulée : « Geoffroy Tory – imprimeur du roi, graphiste avant la lettre ». Figure majeure de l’histoire du livre à la Renaissance, Geoffroy Tory fut à la fois un imprimeur, un graphiste et un relieur de talent mais aussi un promoteur de la langue française.

Pour prolonger la visite de cette exposition, le musée propose une programmation autour du livre mettant en avant l’imprimerie, le texte et la reliure :

  • visites de l’exposition pour les classes ;
  • atelier pour les scolaires intitulé « du caractère à la presse ». Il permet de comprendre les étapes de l’imprimerie tout en renouvelant les gestes de l’imprimeur ;
  • visite de l’atelier de la relieuse d’art, Mme Treccani, installée à Écouen est proposée aux classes qui le souhaitent les lundis et vendredis après-midi de mai et juin.
PDF - 90.4 ko
Programme Autour du livre

Renseignements et réservations :

Rue Mallet-Stevens

Il faut avoir préalablement repéré l’emplacement de cette impasse pour dénicher la célèbre rue Mallet Stevens dans le riche quartier du 16ème arrondissement de Paris.  Icône de l’architecture moderne, Robert Mallet-Stevens construit ici un ensemble clair et géométrique.  Tous les principes de l’architecture moderne semblent ici rassemblés :  modénature proche de la surface miroir, larges […]

Façades art nouveau, Guimard

Lors du voyage à Paris, munis d’un plan, nous sommes allés à la chasse des façades art nouveau dans le quartier du 15ème arrondissement.  De Guimard à Perret, voici quelques unes des photos de notre safari ! À tout seigneur, tout honneur, le Castel Béranger avec une profusion de détails et de couleurs en façade. […]

Manet, inventeur du Moderne

Exposition du 5 avril au 3 juillet 2011 au Musée d’Orsay

Plus qu’une rétrospective monographique, Manet, inventeur du Moderne entend explorer et éclairer la situation historique d’Édouard Manet (1832-1883), entre l’héritage réaffirmé du romantisme, l’impact de ses contemporains et le flux médiatique de son époque.

Moderne, Manet l’est encore en défiant les maîtres anciens, de Fra Angelico à Vélasquez. Cette exposition repense de même les multiples liens que le peintre a résolument noués ou dénoués avec la sphère publique et politique. Car la modernité est aussi affaire d’inscription, voire d’opposition. Le parcours s’attarde donc sur l’enseignement de Thomas Couture, l’impulsion de Baudelaire, la réforme de l’art religieux, l’imaginaire érotique, l’art du fragment(é), le rapport à la peinture féminine (Berthe Morisot, Eva Gonzalès), la tentation mondaine, son impressionnisme décalé comme sa complicité avec le Mallarmé le plus noir.

La reconstitution de l’exposition de la « Galerie de la Vie moderne », organisée en mars-avril 1880 en amorce du Salon, permet d’interroger enfin ce que signifiait pour Manet « créer en République ». C’est dire que Manet, inventeur du Moderne donne une place de choix à l’œuvre tardif, mal connu et surtout mal compris si l’on en fait une banale étape vers « la peinture pure ».
Il s’agit de la première manifestation d’ensemble consacrée à Manet en France depuis la mémorable exposition de 1983 aux Galeries nationales du Grand Palais, organisée notamment par Françoise Cachin, ancien directeur du musée d’Orsay.

Visitez le site du musée : www.musee-orsay.fr

Art Project

Google Art Project

Découvrir les musées du monde, c’est ce que propose la nouvelle application Google Art Project. Les salles des musées et les œuvres qui les composent ont été photographiées et l’internaute est invité à une visite virtuelle en haute résolution. Un outil pour préparer la visite d’un musée avec des élèves, explorer en détail un tableau, découvrir les chefs d’œuvres des musées loin de chez soi.

Davantage d’informations sur le site du CRDP de Versailles