La découverte du patrimoine architectural du quartier du Panier avec une classe de CM2

Il s’agit d’une balade urbaine d’environ 2 heures au cours de laquelle a été abordée la notion de patrimoine architectural à travers les monuments historiques (civils et religieux) du Panier, le berceau de Marseille.

Un carnet ou livret a été remis à chaque élève pour lui permettre de suivre plus facilement la visite. Il est constitué d’un plan du quartier pour apprendre à se repérer spatialement,  d’une frise chronologique (pour replacer les monuments à la bonne époque) et de petits jeux d’observation.

Le patrimoine architectural du Panier permet d’évoquer l’Histoire de Marseille tout en proposant un panorama des styles architecturaux, du Moyen Âge au 20ème siècle.

Les élèves ont ainsi pu identifier les éléments du style roman, du style Renaissance, ainsi que l’architecture des temps modernes et mieux comprendre l’héritage gréco-romain.

La visite, quoique dense par son contenu, est accessible et adaptable dès la classe de CM1, dans le cadre de l’apprentissage de l’histoire des arts en primaire et au collège.

L’histoire des arts au Brevet

Le brevet se rapproche et les questions concernant l’épreuve d’histoire des arts foisonnent sur Internet.
Les modalités pratiques de l’évaluation de l’histoire des arts pour le diplôme national du brevet sont exposées sur le site du ministère de l’Éducation nationale.

Notre blog se propose de signaler régulièrement aux enseignants ou aux élèves des ressources qui leur permettront de préparer cette épreuve. La question de la guerre dans l’art au XXe siècle semble avoir retenu souvent l’attention des enseignants.
La recherche sur le site Histoire des arts croisant les critères « guerre » et « 3eme : XXe s. – XXIe s. » donne 122 résultats.

En voici quelques exemples :

En architecture : « La reconstruction de Caen : l’avenue du Six-Juin »
Ce dossier, proposé par le Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et de l’Environnement du Calvados (CAUE 14), traite de la reconstruction urbaine après les destructions de la Deuxième Guerre mondiale. À travers l’exemple de Caen, il traite des grands dilemmes de la reconstruction : reconstruire à l’identique, créer une organisation en rupture ou en lien avec la trame urbaine ancienne, choisir un style – pastiche de l’ancien ou modernisme affirmé ? -, adapter la ville au XXe siècle – remembrement, élargissement des voies. Abondamment illustré, le dossier explique les choix de l’architecte, Marc Brillaud de Laujardière, et invite à une découverte de la ville en suivant un axe majeur, l’avenue du Six-Juin, et les séquences urbaines qui la marquent jusqu’au château. Un glossaire explique les principaux termes. (CAUE 14)

En BD : Maus d’Art Spiegelman

Neuvième art 2.0, revue en ligne de référence dédiée à la bande dessinée, propose un article de Clément Lemoine. Celui-ci nous montre comment avec un titre comme Maus, Art Spiegelman ne contourne pas la question de l’animalité. Au-delà de l’artifice formel, il en fait une des clefs de sens du livre. Il invente une nouvelle façon de parler de la shoah. (d’après http://neuviemeart.citebd.org )


En peinture : Max Beckmann et Picasso


Pour ce parcours à travers la rétrospective Max Beckmann, le Centre Pompidou propose de définir le concept de « peinture d’histoire » et de montrer quelles « solutions esthétiques » Beckmann a trouvées pour rendre compte de son temps. En effet, quoique refusant l’anecdote ou le récit, nul mieux que lui n’a montré la crise sociale et morale de l’Allemagne des années vingt ou dénoncé la monstruosité du nazisme. (d’après www.centrepompidou.fr)


Le Centre Pompidou propose un parcours multimedia interactif au coeur de L’Aubade de Pablo Picasso. Le module d’exploration, créé à l’origine pour un public handicapé, propose une description détaillée de l’oeuvre, une analyse plus théorique du travail de Picasso une interprétation sensible visuelle et sonore, et enfin une biographie animée. Le module est accompagné d’une vidéo en langue des signes, où, interrogeant le sens des deux personnages, Stéphane Duchemin, conférencier sourd, nous présente une peinture d’espoir mais aussi d’angoisse. (d’après http://www.centrepompidou.fr/)


En cinéma : Good bye Lenin! de Wolfgang Becker

Coproduit par le LUX (Scène nationale de Valence) et le Centre national de la Cinématographie, le « Site Image » est un outil au service de la pédagogie du cinéma. Il propose ici une fiche très complète sur le film « Good bye Lenin! » de Wolfgang Becker rassemblant synopsis, étude de la mise en scène, pistes de travail pour les enseignants, récit d’expérience pédagogique et outils. L’étude de ce film pourra être l’occasion d’approfondir en classe les connaissances des élèves sur la chute du mur de Berlin, la RDA, la RFA, la guerre froide…

Rue Mallet-Stevens

Il faut avoir préalablement repéré l’emplacement de cette impasse pour dénicher la célèbre rue Mallet Stevens dans le riche quartier du 16ème arrondissement de Paris.  Icône de l’architecture moderne, Robert Mallet-Stevens construit ici un ensemble clair et géométrique.  Tous les principes de l’architecture moderne semblent ici rassemblés :  modénature proche de la surface miroir, larges […]

Façades art nouveau, Guimard

Lors du voyage à Paris, munis d’un plan, nous sommes allés à la chasse des façades art nouveau dans le quartier du 15ème arrondissement.  De Guimard à Perret, voici quelques unes des photos de notre safari ! À tout seigneur, tout honneur, le Castel Béranger avec une profusion de détails et de couleurs en façade. […]

Dominique Perrault et le campus idéal

http://www.e-architect.co.uk/images/jpgs/korea/ewha_candremorin_dpa_adagp_1.jpg

Le Monde, 28/12/10

En plein débat français sur l’urbanisme universitaire, l’architecte de la BNF a conceptualisé l’université d’Ewha

La question de l’avenir des universités est revenue au-devant de la scène avec le plan campus, lancé en 2010 par le gouvernement. Il se traduira par la dévolution progressive, à partir de 2011, du patrimoine appartenant à l’Etat et devrait conduire à une transformation majeure du cadre de vie des étudiants, enseignants et chercheurs, à l’instar des grandes universités américaines ou asiatiques. Les architectes s’y préparent en tout cas.

Ainsi Dominique Perrault, principalement connu comme l’architecte de la Bibliothèque François-Mitterrand, à Paris (BNF), a obtenu le Grand Prix 2010 de l’Association des architectes français à l’export (AFEX), pour l’édifice qu’il a conçu au coeur de l’université féminine d’Ewha, à Séoul (Corée du Sud).

Cette réalisation est présentée jusqu’au 27 février à la Cité de l’architecture et du patrimoine à Paris, en même temps que six autres projets distingués par l’Association, dont un second signé du même Perrault : la Cour de justice des Communautés européennes à Luxembourg.

Lire la suite sur Le Monde.fr