le jardin des retours

Conférence de Nairobi: climat et développement durable

h_9_ill_817605_rechauffement.jpg Après Rio en 1992, Kyoto en 1997, et quelques suites, la conférence de Nairobi (Kenya) sur le réchauffement climatique vient de se clore sur des résultats limités . Hervé Kempf dans Le Monde du 19 novembre 2006 dresse un bilan de la conférence et de ses résultats.

Comment gérer les émissions de CO2?

Le débat, politique et technique, est renvoyé à la conférence de 2007 : il a opposé les gros émetteurs de CO2, les pays industrialisés, producteurs de pétrole, mais aussi la Chine et l'Inde – dont les économies sont fondées sur le charbon -, aux pays en développement (dont le Brésil) qui font valoir les incertitudes technologique du CCS (une technologie de capture et de stockage du CO2) et leurs craintes que ces projets ne divertissent l'aide aux projets de développement durable. Mais pour beaucoup d'observateurs, il ne sera pas possible de réduire de 50 % les émissions de gaz à effet de serre dans le monde sans en passer par cette technologie. La date-butoir de 2012 pour que les pays industrialisés réduisent leurs émissions de gaz à effet de serre est en tout cas passée par pertes et profits…

h_9_ill_836155_nairobi01080890.jpg Comment répartir les efforts dans la lutte contre le réchauffement climatique sans empêcher les pays en voie de développement de se développer ?

La conférence a accouché d'une souris sous forme de constat: la déforestation dans les pays en développement représente de 20 à 25 % des émissions mondiales de CO2, soit davantage que l'ensemble des secteurs du transport (14 %), selon les chiffres donnés par le rapport Stern. Selon les participants il faut créer des structures qui permettent de diminuer la déforestation, parce qu'elle cause appauvrissement des sols et assèchement du milieu. En attendant on ne touche pas aux transports… et aucune mesure contraignante n'est adoptée.

Comment aider le continent africain à faire face?

La conférence fait un constat. La décrue des précipitations, déjà observée au XXe siècle, devrait se poursuivre. (…) La tendance dominante est… au réchauffement et à une baisse des précipitations qui devraient aggraver l'accès à l'eau. En 2025, quelque 480 millions d'Africains risquent de connaître de réelles difficultés parce qu'ils vivront dans des régions aux ressources en eau insuffisantes. 70 millions d'autres, vivant dans les zones côtières, devront sans doute les quitter, en 2080, du fait de la montée du niveau de la mer. Tout aussi grave, la superficie des terres souffrant de "graves limitations environnementales" devrait progresser au sud du Sahara, passant de 80 000 à 600 000 km2. Ainsi, "les impacts du changement climatique pourraient largement bloquer les efforts de développement dans des secteurs-clés".

Comment sur place lutter contre le réchauffement? Les instruments mis en place par le protocole de Kyoto ne semblent pas d'un grand secours pour l'Afrique. Il s'agit principalement du "mécanisme de développement propre" (MDP), par lequel des firmes occidentales financent des projets environnementaux dans des pays du Sud en échange de "crédits d'émission" à négocier sur le marché du CO2. Mais, sur plus de mille projets en cours, 9 seulement concernent des pays africains.

La montagne a accouché d'un mulot. Mais le rapport Stern (en anglais) , sur lequel se sont appuyés les participants, est riche d'enseignements sur l'état du réchauffement climatique.

Lire les analyses de Marlène Jaulin sur son TB blog Environnement

Quand à la notion de réchauffement climatique, elle reste discutée, malgré beaucoup de faits très concordants. Voir les liens vers Claude Allègre et le Conseil économique et social que notre Fabien Crégut national a mis sur son blog La Soupe Primitive.  

Bon courage aux étudiants des classes prépa et aux lycéens qui planchent sur la notion de développement durable… 

A suivre.

Bonne lecture

Hugo Billard 


Publié par Hugo Billard le 20 novembre 2006 dans Actualité,Comprendre
Vous pouvez laisser une réponse, ou un trackback depuis votre site.

4 réactions à “Conférence de Nairobi: climat et développement durable”

  1. […] Table des Chroniques de la France « Conférence de Nairobi: climat et développement durable […]

  2. […] Lire cet article sur le blog Histoire “Le jardin des retours” […]

  3. […] Cliquez ici si vous vous intéressez au climat. […]

  4. […] Définitions et notions liées – L’éducation à l’environnement pour un développement durable : l’EEDD. – La mesure du développement sur le blog de Thomas Galoisy. – Economie et développement durable par Philippe Daubin sur le blog STG. – Solidarité Nord/Sud, altermondialisme et développement durable sur le blog d’Hugo Billard. – Conférence de Nairobi : climat et développement durable sur le blog d’Hugo Billard. – Alimentation, production alimentaire et environnement. – Le développement durable est un concept philosophique par Kierke. […]

Laisser une réponse

Vous devez être identifié pour écrire un commentaire.