le jardin des retours

Nunavut

Connaissez-vous le Nunavut?

Le 1er avril 1999, la confédération canadienne a créé un territoire de 1.9 million de km2 peuplé de 29 000 habitants. Dirigé par un gouvernement autonome, ce territoire s’étend de la baie d’Hudson aux marges du Groënland.

Le Nunavut a été construit pour répondre aux demandes de la population inuit. Dans leur langue, l’Inuktitut, Nunavut signifie « notre terre ».

En janvier 2004 l’émission « Le Dessous des Cartes » de Jean-Christophe Victor, avait consacré un riche numéro au passage du Nord-Ouest, cette route maritime qui permet, lorsqu’elle est libérée des glaces, de passer de l’Atlantique Nord à l’Alaska et la Russie.

La fonte des glaces permet au Canada de considérer cet espace comme stratégique pour son développement économique: la création du Nunavut permet de maintenir en permanence dans cette région des infrastructures et des administrations de contrôle. La découverte de champs de gaz et de pétrole dans le sous-sol de cette région donne également des frissons à tous les investisseurs et des assurances au gouvernement inuit (même si tout n’est pas rose loin de là).

Pour aller plus loin, notamment pour les étudiants des classes prépa et les lycéens de Terminale, lire le compte-rendu d’un café géo tenu à Saint-Dié cette année à propos de la souveraineté canadienne sur l’Arctique. Très très très instructif… et en plus bien écrit.

Un nouveau Suez/Panama/Malacca pour le XXI° siècle?

A bientôt

Hugo Billard


Publié par Hugo Billard le 13 décembre 2006 dans Comprendre
Vous pouvez laisser une réponse, ou un trackback depuis votre site.

3 réactions à “Nunavut”

  1. JG
    21 décembre 2006

    J’avais deja entendu parler de cette controverse entre le Canada et ses voisins (Danemark et USA). Les USA ont deja envoye des sous-marins dans cette zone, mais ils se sont fait reperes par les forces armees canadienes. Le tout a cree une petite brouille diplomatique entre les deux pays, les USA (avec le soutien du Danemark) arguant du fait que ses sous-marins n’avaient fait que naviguer dans des eaux internationales et le Canada opposant le fait que ce ne sont que des eaux nationales.
    Du coup, Harper, le nouveau premier ministre canadien avait durant la campagne soumis l’idee de contruire une grande base militaire dans le grand nord dans le but de surveiller ce passage.

    Si le passage s’ouvre a la navigation commerciale, la position canadiene sera difficile a maintenir. Le droit des detroits internationaux est relativement clair sur ce point.

  2. Hugo Billard
    21 décembre 2006

    Bonjour JG,
    Le projet de base militaire dans le grand nord est toujours en cours. Je crois que le Premier Ministre canadien veut aller vite dans ce sens. Le contrôle est moins celui des sous-marins états-uniens que celui de la contrebande de poisson (mais si, mais si) et du contrôle du type d’embarcation pour éviter un Exxon-Valdez dans le nord canadien (les moyens militaires permettent arraisonnements et secours). La sensibilité environnementale y est d’autant plus forte qu’elle est une des raisons de la création du Nunavut.
    A bientôt
    Hugo Billard

  3. […] Pour compléter l’article consacré au grand Nord (le Nunavut), une émission de l’excellent “Dessous des cartes” de Jean-Christophe Victor proposait il y a quelques temps un numéro sur la pollution du Grand Nord, face au Canada, de l’autre côté de l’Océan Glacial Arctique. […]

Laisser une réponse

Vous devez être identifié pour écrire un commentaire.