le jardin des retours

Vive les autres, et moi, et moi, et moi…

Pour réviser le bac avec Le Monde

Ce billet va faire un peu redite avec ce que j’écrirai bientôt dans le blog bac2008 du Monde, mais je le redis: vive l’interdisciplinarité!

Laurence Hansen-Love et moi nous étions amusés à un travail commun sur Hannah Arendt, Eichmann et le totalitarisme:

Qu’en pensez-vous? Utile/inutile, trop long/trop court, approfondi/pas assez, bon pour les examens/recalé?

Hugo Billard


Publié par Hugo Billard le 23 mai 2008 dans Réviser le bac,Vidéos
Vous pouvez laisser une réponse, ou un trackback depuis votre site.

14 réactions à “Vive les autres, et moi, et moi, et moi…”

  1. aziliz almy
    23 mai 2008

    Super cette petite vidéo, très instructive, on a envie de lire Hannah Arendt. Pour ma part, je l’avais en partie étudié cette année part l’intermédiaire du livre de robert legros, L’idée de l’humanité (très interressant), mais j’ai envie d’en savoir plus.^^

    PS: J’ai enfin passé mon concours, et je remonte sur paris en juillet et en aout, ça me ferai très plaisir de vous voir, mais je suppose que vous serez vous aussi en vacances.
    Bonne continuation, et à un de ces jours j’espère ^^

  2. Laurence Harang
    23 mai 2008

    Bonsoir,

    Bravo pour le montage; c’est très instructif. L’idée de « banalité du mal » est introduite avec précision. Après, il est possible de mener un débat.
    Il est bon de s’entendre sur le concept de « totalitarisme » car il n’est pas toujours compris par les élèves. L’histoire est sans doute une discipline qui permet de s’intéresser aux autres (peuples, individus, ralations internationales…)

    Amicalement,

    Laurence

  3. Camille Desmoulins
    24 mai 2008

    bravo pour la clarté de l’exposé et pour le montage!
    bonne continuation

  4. Théo
    26 mai 2008

    Bonjour,

    Je suis un peu HS par rapport à ce billet, mais je ne sais pas où poster ce commentaire. Je souhaiterais savoir qu’est-ce qui fait la bonne copie d’HG.
    En général, personnellement, lorsque je fais un DS ou un Bac Blanc d’HG, je traite le sujet intelligemment et j’utilise bien mon cours pour faire des parties et sous-parties intéressantes, mais que cela soit en Histoire ou en Géo, je m’en tire bien souvent avec un 11, 12 ou au mieux un 13 /20.
    Qu’est-ce qui fait la différence entre une copie qui vaut 13 et une copie qui vaut 18 ?

    Merci.

  5. Hugo Billard
    26 mai 2008

    Bonsoir Théo,
    Ce que je vais répondre à votre question n’engage que moi, mais au bout de 8 ans de corrections du bac…

    La différence entre 13 et 18 est liée à l’expression: précision du vocabulaire utilisé, rigueur des liens entre les arguments, fluidité du style, capacité à aller au-delà du cours, beaucoup d’éléments qui sont en partie subjectifs.

    Il est assez difficile de vous donner des conseils en la matière: le jour de l’écrit, prêtez attention aux mots que vous utilisez (évitez les « on », « il y a », les verbes faire, être et avoir, les « ça », « c’est » et « ceci est »), imaginez que quelqu’un qui ne connaît rien va lire votre copie (d’où l’intérêt de prêter attention aux transitions), et montrez que vous vous posez des questions de vocabulaire (discutez la notion de puissance encore plus précisément que d’habitude, par exemple).

    Un autre élément tient, et c’est cruel, aux exigences et à l’humeur du correcteur, et quelques points peuvent parfois être en jeu (deux à trois points, à cette échelle-là de notation).

    Ma réponse est frustrante, mais dites-vous qu’elle est classique pour les correcteurs et qu’elle les taraude pendant tout le temps des corrections: est-ce que je donne la note juste? Et qu’est-ce qu’une note juste?

    Bon courage
    A bientôt
    Hugo Billard

  6. Laurence Harang
    26 mai 2008

    Bonsoir,

    Je me permets de répondre. La copies « 18 » est meilleure que celle qui a « 13 » !! Mais en fait la note n’appartient pas au correcteur.
    Dans l’année, en philo, j’indique à mes élèves des critères tant pour la dissert que pour l’explication. Il serait intéressant de comparer la notation en hist/géo et en philo. Cela dit, les copies « moyennes » en philo (10-12) sont assez rares. Pour éviter les catastrophes, j’insiste sur le plan.

  7. Hugo Billard
    26 mai 2008

    Bonsoir Laurence,
    Je n’indiquai mes explications à Théo que pour expliquer la différence subtile entre 13 et 18, mais en partant du principe que les connaissances sont solides, les liens clairement établis, la problématisation clairement amenée et le plan structuré en conséquence, le vocabulaire géo ou historique défini et utilisé.
    Ce sont les critères majeurs de la notation.

    La subtilité est ensuite une question de fluidité du style, et c’est ceci qui fait, en plus du reste, la différence entre deux copies de même qualité chez un correcteur.

    Hugo

  8. Théo
    27 mai 2008

    Merci à vous pour votre réponse.

  9. Théo
    27 mai 2008

    Concernant la vidéo, je la trouve très intéressante, le montage est bien fait et vivant 🙂
    Après, j’ai quelques petites questions : pourquoi est-ce un cliché de dire que Marx était humaniste ? Quand on lit Marx (en tout cas quand je lis le bouquin de Attali sur Marx), on peut croire qu’en effet, Marx veut la réalisation de l’homme, mais je n’ai pas eu l’impression de la volonté de la création d’un homme nouveau, plutôt de celle d’agir de la manière que l’on souhaite pour être « complet ».

  10. Hugo Billard
    28 mai 2008

    Bonjour Théo,

    Il y a chez Marx volonté de création d’un homme nouveau par remodelage de l’homme ancien engoncé dans les traditions pré-industrielles ou les habitudes et références de la bourgeoisie: c’est ce qu’il écrit dans le « Manifeste du Parti Communiste ».

    Attention au livre d’Attali: il est très bien écrit, fort documenté, mais souffre de lacunes en termes de philosophie politique (sans compter la difficulté à démêler la fiction de la réalité, ce qui se veut une biographie relève parfois de la fiction, notamment dans les chapitres consacrés à la jeunesse et la formation de Marx).

    Pour répondre philosophiquement à votre question le mieux serait que vous interrogiez directement Laurence Hansen-Love sur son blog:
    http://lewebpedagogique.com/philosophie-bac

    A bientôt
    Hugo Billard

  11. Guillaume
    16 juin 2008

    Vidéo attractive, déroulement original avec un travail de mise en scène, peut être rapidement lassant.
    Concernant le contenu, tout juste ce qu’il faut pour un support de ce type, sans rentrer dans les détails ( que nous autres Tes1 connaissons par cœur … évidemment !).
    Cela donne envie d’aller plus loin.
    Je vous reconnais là dans la volonté d’allier réflexion philosophique et évènements historiques.
    Continuez.

  12. Hugo Billard
    16 juin 2008

    Merci Guillaume,
    Je transmets vos réflexions aux géniaux géniteurs de la vidéo. Nous allons tenter d’accélérer le rythme en conservant le fond.
    A bientôt
    HB

  13. Mélanie
    17 juin 2008

    Je suis tombée sur votre site un peu par hasard : je regrette de ne pas l’avoir connu plus tot!
    meric en tout cas pour votre travail.

    Je trouve cette vidéo très claire, concise et intéressante : c’est l’idéal pour aborder une notion !

  14. Hugo Billard
    17 juin 2008

    Merci Mélanie,
    Et bon courage pour les épreuves à venir!
    Et si vous êtes à l’université (ou ailleurs dans le supérieur) l’an prochain, consultez de temps en temps lewebpedagogique, nous préparons quelques surprises…
    A bientôt
    H. Billard

Laisser une réponse

Vous devez être identifié pour écrire un commentaire.