le jardin des retours

« Athènes m’a tué », s’écria le ministre lettré

Xavier Darcos vient d’annoncer le report d’un an de la réforme du lycée, qui devrait finalement commencer en septembre 2010 en classe de Seconde et se terminer à la session du bac de juin 2013. Si les programmes subissent le même sort, j’entends d’ici le soupir de soulagement des éditeurs…

Les raisons du report?

« L’éruption lycéenne, incontrôlable, venant s’ajouter au fort mécontentement des enseignants, nourri par la poursuite des suppressions de postes, le tout sur fond d’angoisse sociale liée à la crise financière et à ses conséquences, l’addition des contestations devenait de plus en plus lourde. Par dessus tout cela, le signal venu de Grèce et de sa « génération 600 euros » violemment aux prises avec le pouvoir, est venu accentuer les inquiétudes. »

C’est Luc Cédelle qui l’écrit aujourd’hui dans lemonde.fr

Le détail de la réforme reportée est sur le site du ministère

A +

Hugo Billard, intermittent du blog ces dernières semaines…


Publié par Hugo Billard le 15 décembre 2008 dans Actualité,Comprendre
Vous pouvez laisser une réponse, ou un trackback depuis votre site.

Une réaction à “« Athènes m’a tué », s’écria le ministre lettré”

  1. Guillaume
    8 janvier 2009

    Les parents sont éreintés, fatigués des problèmes de transports, de la menace des suppression de postes, des progressives suppressions de subventions (on vient d’enlever celle pour les femmes veuves à ma mère) d’un avenir avec des cotisations toujours plus longues … une retraite qui semble loin.
    Si pendant une manifestation de lycéens il y aurait eu une bavure (et elles sont de plus en plus nombreuses durant les manifestations) les parents auraient rejoint le mouvement, et le gouvernement n’aurait pu le gérer.
    Malins …

    Bonne année … ?!

Laisser une réponse

Vous devez être identifié pour écrire un commentaire.