le jardin des retours

Ritals go home (Aigues-Mortes, 1893)

La crise a des conséquences sociales que l’on croyait écartées du champ européen. En tout cas à l’ouest. Depuis fin janvier les manifestations se multiplient au Royaume-Uni contre les Polonais et les Italiens accusés de prendre les emplois des britanniques. Accusation accentuée par un fort sentiment anti-européen, l’UE favorisant la libre circulation des travailleurs. Eve Mongin fait le parallèle avec la situation des Italiens en France à la fin du XIX° siècle, en pleine dépression: même accusation, l’UE en moins, contre des Italiens accusés d’accepter des salaires plus faibles que les locaux. 16 août 1893, une « chasse à l’Italien » à Aigues-Mortes fait selon les sources entre 8 et 17 morts et 36 à 150 blessés. Le 17 août 1893 un commandant de gendarmerie écrit: « l’hostilité actuelle des ouvriers français contre les ouvriers italiens est (…) arrivée à un tel degré de férocité que tout ouvrier italien qui serait rencontré isolément serait infailliblement massacré » (Noiriel 2007 p.148).


Publié par Hugo Billard le 18 mars 2009 dans Comprendre,revue de presse
Vous pouvez laisser une réponse, ou un trackback depuis votre site.

Laisser une réponse

Vous devez être identifié pour écrire un commentaire.