le jardin des retours

Philippe Séguin et l’école: une idée républicaine

« La mutation de notre système éducatif est elle-même une clef essentielle, car le problème culturel, le problème des mentalités, le problème de l’adéquation de la modernité à son rythme trouveront leur solution d’abord dans les repères intellectuels et les modes de pensée que nous saurons donner à nos enfants. La grandeur éducative des débuts de la IIIe République avait su donner à l’immense majorité des Français les moyens d’affronter le grand basculement de la modernité urbaine, industrielle et scientifique de la fin du XIXe siècle. Un siècle après, voilà la République à nouveau confrontée aux mêmes grands défis. Il n’y a plus aujourd’hui aucun grand projet politique qui ne commence par là. »

Philippe SEGUIN, Discours du 5 mai 1992 prononcé au Parlement.

Ce discours était consacré à l’explication de son refus de voter en faveur d’une révision constitutionnelle en préalable à l’adoption du traité de Maastricht. Il fait partie des grands moments de l’éloquence parlementaire sélectionnés sur le site de l’Assemblée nationale.

Philippe Séguin recevra lundi 11 janvier à 15h aux Invalides l’hommage de la nation. Il est mort jeudi dernier, à 66 ans.

HB


Publié par Hugo Billard le 9 janvier 2010 dans Actualité
Vous pouvez laisser une réponse, ou un trackback depuis votre site.

Laisser une réponse

Vous devez être identifié pour écrire un commentaire.