EL SUPLICIO (Jose? Asuncio?n ARTEAGA JIMENEZ, 2004)

  ART DU VISUEL / PEINTURE 

El Suplicio (Jose? Asuncio?n ARTEAGA JIMENEZ, 2004 
Peinture à l'huile sur toile, 100cm x 81cm, Pérou).

Cette œuvre s’inscrit dans le courant du re?alisme magique

!courant litte?raire, poe?tique et artistique sud ame?ricain du XXe?me sie?cle qui met en œuvre des e?le?ments surnaturels ou merveilleux dans des univers qualifie?s de re?alistes.

Asuncio?n Arteaga est pe?ruvien, ne? en 1984, il grandit dans un milieu rural tre?s proche de la nature.

Ses œuvres sont toutes relie?es a? la the?matique de l’environnement. Cela s’explique par son he?ritage culturel ; en effet, dans la tradition inca, la terre et chaque e?le?ment qui la compose sont conside?re?s comme Le bienfaiteur, a? l’origine toute vie humaine, ve?ge?tale ou animale : la « pachamama » pour laquelle il fallait proce?der a? des sacrifices.

Son œuvre est donc une œuvre engage?e au sens ou? elle vise a? faire prendre conscience au plus grand nombre de l’importance du respect de la plane?te, comme notre terre nourricie?re.

Dans ce tableau pre?cise?ment, on observe une personnification de la fore?t puisqu’a? travers le trompe l’œil des branchages et des arbres se dessine un visage humain (yeux, bouche, oreilles, gorge, nez, e?paule)

Jose? Asuncio?n Arteaga, 2004, El suplicio 100 cm par 81 cm, peinture a? l’huile sur toile

C’est comme si la nature prenait vie sous forme humaine pour s’exprimer, pour se plaindre du traitement qui lui est fait puisqu’ici elle se redresse pour chercher l’air pur et respirer. Symboliquement, la nature est asphyxie?e par les de?gradations qu’elle subit, ici la gorge symbolise?e par des feuilles mortes couleur rouge- marron peut faire penser a? des brulures cause?es par l’absorption de la pollution de l’air.

La couleur dominante est le vert puisqu’il s’agit de la the?matique de la nature, le bleu du ciel, qui apparai?t en petite quantite? en haut du tableau e?voque l’air pur, l’espoir en l’avenir puisqu’il est temps pour les hommes de re?agir.

Asuncio?n Arteaga se sent concerne? par la de?forestation de l’Amazonie comme nous devons tous l’e?tre, en effet, la fore?t amazonienne disparai?t de plus en plus rapidement par les actions de l’homme qui y installe une agriculture intensive et des e?levages d’animaux, or, cet espace ve?ge?tal est fondamental dans cette zone ge?ographique ainsi que pour l’ensemble de la plane?te car il contribue a? absorber le CO2 tout comme a? la re?gulation des rivie?res de cette zone.

 

Fiche de révision au format PDF (cliquez pour télécharger) :

EL SUPLICIO (José Asunción Arteaga Jiménez, 2004) (Mme LIEBART)