La Fête des Morts (Dia de los Muertos)

  ART DU SPECTACLE  / FÊTE NATIONALE 

La fe?te des morts est une fe?te d’une grande importance au Mexique. Elle se de?roule en effet, pendant 2 jours, le 1er et 2 novembre juste apre?s la fe?te de Halloween qui n’a aucun rapport. C’est aussi une occasion pour se retrouver en famille. Lors du Di?a de Muertos, la visite rituelle est tre?s festive, avec des offrandes de bonbons, de te?tes de mort en sucre ou de tequila. Les Mexicains vont dans les cimetie?res, mangent sur les tombes, dansent, chantent. Ce n’est pas un jour triste pour eux. Ils confectionnent des autels dans leurs maisons et mettent des bougies dans leurs habitations !

Le rituel et les ce?le?brations

Ce jour de la fe?te des morts, les familles vont rendre visite aux tombes de leurs ance?tres et les nettoient, les de?corent, leurs mettent des fleurs (spe?cialement des fleurs oranges appele?es zempaxuchitl, ci contre) ainsi que des bougies. Les a?mes des de?funts reviennent sur Terre suivant un certain ordre. Il convient alors de leur donner les offrandes approprie?es.

Les personnes de?ce?dant durant le mois pre?ce?dent ne rec?oivent pas d’offrande car elles n’ont pas eu le temps de demander la permission de retourner sur Terre. Pour les enfants morts avant d’avoir e?te? baptise?s, on offre des fleurs blanches et des cierges. Pour les autres, on apporte des jouets. Pour les adultes, on apporte des bouteilles de tequila. Des offrandes sont aussi faites dans chaque maison sur des autels situe?s dans les chambres des de?funts, plus ou moins de?core?s et remplis selon les familles. On y trouve: du copal dans son encensoir, des fleurs porte-bonheur, des cierges allume?s, des photos repre?sentants le de?funt de son vivant, des te?tes de morts en sucre ou en chocolat, des fruits, le pain des morts, des bonbons, de la nourriture que le de?funt appre?ciait le plus, des boissons, de l’eau be?nite et diverses offrandes particulie?res au de?funt (tabac, poteries...).

Les te?tes de morts portent sur le front les pre?noms des morts. Bien qu’elles soient ge?ne?ralement repre?sentatives du de?funt, elles peuvent se de?guster. Les Azte?ques et autres civilisations gardaient comme trophe?e les cra?nes des vaincus et les rassemblaient lors de la fe?te des morts. Ces cra?nes symbolisent le mort et la renaissance.

Pour guider les a?mes, un chemin de pe?tales de fleurs est re?alise? de la rue jusqu’a? l’autel. Des prie?res sont re?cite?es et de la musique est joue?e. Les Mexicains, qui sont presque tous catholiques, de?butent leur journe?e en priant les de?funts, et la terminent en buvant a? leur sante?. Le mexicain n’a pas peur de la mort, il se moque d’elle, joue avec, et me?me cohabite. C’est une coutume qui pour nous, nous semble choquante voire provocante car la mort est traite?e comme un personnage quasi humain avec familiarite? et de?rision...Ne serait-ce pas tout simplement une autre manie?re d’aborder la vie et par la? me?me d’inte?grer plus naturellement et sans honte cette mort qui nous fait peur et nous fascine ?

 

Fiche de révision au format PDF (cliquez pour télécharger) :

La Fête des Morts (El Dia de los Muertos) (Mme LIEBART)