L’AFFICHE ROUGE (1944)

  ART DU VISUEL / AFFICHE 

affiche-rouge-f

L'Affiche Rouge (Service de propagande allemande en France, 1944, 
Impression bichromique, France).

En février 1944, une gigantesque affiche rouge est placardée sur les murs des grandes villes de France. Elle présente dix résistants parmi les 23 du « groupe Manouchian » qui seront fusillés par les Allemands le 21 février 1944 au Mont Valérien.

 

  1. a) Composition de l’affiche

Les couleurs utilisées ont une connotation morbide : rouge (= sang) et noire (= mort).

Les portraits en noir et blanc des 23 « terroristes » cherchent à soutenir la thèse des auteurs de l’affiche : hirsute, visages patibulaires… Ils sont disposés en triangle, dont le sommet est occupé par le portrait de Manouchian, pour former une flèche orientée vers le bas de l’affiche.

En dessous de ces portraits apparaissent des photos rectangulaires relatant des actes terroristes (déraillement de trains), montrant des cadavres, un corps attaché transpercé de balles et, au centre, une saisie d’armes.

  1. b) Rôle du texte sur l’affiche

On remarque une légende correspondant à chaque portrait patronyme, dans laquelle est indiquée la nationalité et l’idéologie (= étranger et dangereux) de chaque homme ainsi que le nombre d’attentats commis.

Tout concourt à présenter ces hommes comme des terroristes dangereux, dépourvus de toute humanité.

 

Cette affiche est une affiche de propagande, destinée à influencer l’opinion du destinataire au moyen d’un montage de photos, d’images et de textes évocateurs, choisis pour cet effet.

Les auteurs de cette affiche souhaitent convaincre les Français que le groupe dirigé par Michel Manouchian est composé de terroriste et que ces hommes œuvrent pour le désordre et la mort, face à l’ordre établi par l’armée allemande. L’affiche doit également dissuader ceux qui auraient envie d’entrer dans la Résistance.

 

Fiches de révision au format PDF (cliquez pour télécharger) :
L'AFFICHE ROUGE (Mme VAUTIER)
L'AFFICHE ROUGE (M. KHELOUFI)